Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

Le budget fédéral de 2014 doit s'attaquer à la crise du logement au Canada, déclare le président de la FCM aux dirigeants municipaux réunis en congrès en Saskatchewan (04/02/2014)

REGINA - S'adressant aux délégués réunis au congrès annuel de la Saskatchewan Urban Municipalities Association (SUMA), à Regina, le président de la Fédération canadienne des municipalités (FCM), Claude Dauphin, a demandé aujourd'hui au gouvernement fédéral de s'engager fermement dans son budget de 2014 à collaborer avec les autres ordres de gouvernement pour s'attaquer à la crise du logement au Canada.

« Nous devons collaborer pour désamorcer la crise du logement au Canada, qui constitue le problème financier le plus urgent auquel sont confrontés les Canadiens aujourd'hui, et nous ne pouvons nous permettre d'attendre plus longtemps », a déclaré M. Dauphin aux délégués. « Lorsque nous collaborons, comme c'est le cas avec notre excellent partenariat dans le dossier de la sécurité ferroviaire, nous pouvons obtenir des changements concrets et positifs. »  

La crise du logement du Canada est un problème que les dirigeants locaux connaissent tous trop bien. En Saskatchewan, des subventions fédérales totalisant 120 millions de dollars pour le logement abordable prendront fin et l'avenir d'un tiers des logements abordables de la province demeure incertain. Partout au pays, les collectivités font face à des défis semblables, ce qui a incité la FCM à demander au gouvernement fédéral de s'engager dans son budget de 2014 à mettre en place un plan auquel participeront tous les ordres de gouvernement et prévoyant des investissements durables et à long terme dans le logement.

Le président de la FCM a une fois de plus demandé au gouvernement fédéral de respecter son engagement à mettre en place le nouveau Fonds Chantiers Canada de 14 milliards de dollars, afin que les projets puissent être approuvés et que les travaux puissent commencer pour la saison de construction de 2014.  

« Les gouvernements locaux doivent agir maintenant pour réparer les routes, les égouts et les ponts qui se détériorent rapidement. Il est essentiel que le programme soit bien conçu, afin de répondre autant aux besoins des grandes villes qu'à ceux des petites collectivités », a ajouté M. Dauphin.

Le président de la FCM a également décrit aux délégués l'excellent partenariat entre la FCM et le gouvernement fédéral dans le domaine de la sécurité ferroviaire. Lorsque la FCM a demandé une intervention rapide et concrète à la suite de la tragédie de Lac-Mégantic, le gouvernement fédéral a répondu à l'appel et des progrès importants ont été réalisés dans des secteurs comme la planification et les interventions d'urgence. Maintenant, le gouvernement fédéral doit agir pour remédier aux autres lacunes révélées par la FCM, comme la réduction des risques de sécurité liés au transport de matières dangereuses par train et l'importance de s'assurer que les coûts des interventions d'urgence ne sont pas transférés aux contribuables locaux.
Mise à jour : 04/05/2016