Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

Le président de la FCM répond aux recommandations du BST concernant la sécurité ferroviaire (23/01/2014)

OTTAWA - Le président de la Fédération canadienne des municipalités (FCM), Claude Dauphin, a fait la déclaration suivante aujourd'hui à la suite de l'annonce des recommandations préliminaires du Bureau de la sécurité des transports (BST) concernant le déraillement de train et l'incendie de juillet 2013 à Lac-Mégantic, au Québec : 

« Les recommandations dévoilées par le Bureau de la sécurité des transports (BST) soulignent la nécessité d'une intervention urgente de l'industrie ferroviaire et du gouvernement fédéral pour assurer le déplacement sécuritaire des matières dangereuses par train.

Depuis la tragédie de Lac-Mégantic, la FCM joue un rôle de chef de file pour demander que les sociétés ferroviaires et Transports Canada procèdent à un examen complet de tous les risques de sécurité possibles pour nos villes et nos collectivités posés par le transport de matières dangereuses par train. Le rapport dévoilé aujourd'hui par le BST réaffirme que des évaluations de risque rigoureuses et, surtout, des mesures suffisantes pour réduire ces risques sont essentielles pour protéger nos collectivités.

Nous sommes heureux que le BST et l'American National Transportation Safety Board (NTSB) aient réaffirmé la nécessité de s'attaquer aux risques plus élevés posés par les wagons-citernes qui ne sont pas appropriés pour le transport de certains liquides volatils. Le Comité consultatif sur le transport ferroviaire des marchandises dangereuses présentera des recommandations techniques à la ministre sur cette question d'ici la fin de janvier et nous nous attendons à ce qu'un plan détaillé pour les wagons-citernes soit mis en œuvre le plus tôt possible. Nous participons activement à ces discussions.

Le BST demande aussi au gouvernement fédéral d'envisager d'exiger des Plans d'intervention d'urgence (PIU) pour le transport de grandes quantités d'hydrocarbures liquides. La position de la FCM sur cette question est très claire. Nous nous attendons à ce que des plans d'intervention d'urgence soient en place pour toutes les matières dangereuses qui posent un grave danger pour nos collectivités. Dans son rapport, le BST réaffirme la nécessité d'élargir les PIU aux produits de pétrole brut. Nous recommandons que les autres liquides inflammables exemptés, comme l'éthanol, soient également assujettis à des PIU. Nous ne pouvons nous permettre d'attendre avant de faire cet important changement.

Notre partenariat avec le gouvernement fédéral procure déjà des changements positifs et nous nous attendons à réaliser des progrès semblables pour les autres questions de sécurité. Les Canadiens s'attendent, à juste titre, à voir des solutions concrètes et pratiques qui protègeront la sécurité de leurs collectivités. »
Mise à jour : 04/05/2016