Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

Les maires affirment que les coûts de logement et la congestion freinent les villes (26/02/2014)

OTTAWA - Le Caucus des maires des grandes villes (CMGV) a dit aujourd'hui que le Canada doit permettre aux villes de donner leur pleine mesure pour vaincre la course mondiale aux investissements, aux talents et aux emplois et protéger la qualité de vie des Canadiens. Les maires ont demandé à leurs partenaires provinciaux, territoriaux et fédéraux de travailler avec les villes pour résoudre la pénurie de logements abordables et améliorer les réseaux de transport vieillissants, deux freins importants à la croissance.

Les membres du CMGV ont lancé cet appel à l'occasion de leur réunion semi-annuelle, qui se tenait aujourd'hui à l'hôtel de ville d'Ottawa.

« Le manque de logements abordables et les bouchons de circulation freinent nos villes, a affirmé Gregor Robertson, président du CMGV et maire de Vancouver. Il faut régler ces problèmes afin de préserver la vigueur de nos villes, parce que notre avenir en dépend. »

Dans l'ensemble du Canada, le tiers des voies municipales ont besoin de grosses réparations.  Les bouchons de circulation coûtent 10 milliards de dollars par année à notre économie en perte de productivité, et les personnes qui conduisent pour se rendre au travail et en revenir passent, en moyenne, 34 jours par année à bord de leur véhicule. Le prix élevé des maisons et la pénurie de logements abordables et locatifs enfoncent de plus en plus de Canadiens dans les dettes et poussent les plus vulnérables à la rue. 

« Le budget fédéral de cette année a manqué l'occasion d'apporter de véritables solutions à la crise du logement au Canada, et bien que nous soyons contents d'avoir fait un pas de plus vers la mise en œuvre du nouveau Fonds Chantiers Canada, nous craignons qu'il ne nous permette pas d'améliorer le transport collectif et de réduire les déplacements, a indiqué le maire Robertson. Nous devons aider les villes à faire prospérer le Canada en y travaillant ensemble et en prenant des mesures immédiates dans les transports et le logement. »

Le CMGV demande que le Canada prenne des mesures pratiques pour renforcer nos villes et notre économie.

Premièrement, le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux doivent garantir que les projets municipaux, notamment les projets de transport collectif, recevront la part du lion du Nouveau Fonds Chantiers Canada. Deuxièmement, le gouvernement fédéral doit agir pour éviter un désastre dans le logement en élaborant un plan à long terme pour le logement en vue du budget de l'an prochain, afin d'assurer une vie plus abordable aux Canadiens et de renverser le retrait des investissements fédéraux actuels de 1,7 milliard de dollars dans les logements sociaux.

Le Caucus a adopté une résolution demandant à Postes Canada de surseoir à son plan d'interrompre la livraison à la porte jusqu'à ce que les préoccupations des municipalités aient été résolues par le biais de consultations satisfaisantes. Les maires s'opposent également à l'imposition de nouvelles règles de financement fédéral qui accroîtraient les difficultés pour répondre aux besoins locaux en matière de routes et d'infrastructures de sports et de loisirs.

Le Caucus des maires des grandes villes représente 22 des plus grandes villes du Canada et plus de 65 % de la population canadienne.

Mise à jour : 14/05/2018