Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

À l’unisson, les maires des grandes villes du Canada réclament des initiatives énergiques contre les changements climatiques (06/07/2015)

Les maires adoptent une résolution conjointe à l'appui d'objectifs contraignants en matière d'émissions et demandent un leadership international concerté pour contrer les changements climatiques.

Vancouver, C. -B. - Les maires de 21 des plus grandes villes du Canada demandent des objectifs contraignants pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), appuyant ainsi les initiatives et le leadership d'autres villes du monde en prévision de la Conférence COP21 des Nations unies sur les changements climatiques de 2015, qui se tiendra à Paris en décembre.    

Cette résolution des maires des grandes villes survient alors que des représentants de gouvernements locaux de partout au monde se sont réuni la semaine passée à Lyon, en France, pour le Sommet mondial climat et territoires. Les gouvernements locaux y ont présenté des engagements concrets et des propositions précises aux États négociateurs chargés de conclure un nouvel accord ambitieux et universel en matière de climat à la COP21.    

« Même si les autres ordres de gouvernement tardent à réagir, les villes de premier plan du Canada et de partout au monde sont aux premières lignes de la lutte contre les changements climatiques - prouvant que nous pouvons réduire la pollution tout en stimulant notre économie, a dit Gregor Robertson, maire de la Ville de Vancouver et président du Caucus des maires des grandes villes (CMGV) du Canada. Les villes doivent élargir encore davantage leur rôle crucial et novateur dans la lutte contre les changements climatiques et l'adaptation à leurs graves conséquences. C'est d'une seule voix que nous demandons aux autres ordres de gouvernement du Canada et d'ailleurs dans le monde de s'engager avec nous à atteindre des objectifs contraignants et significatifs au chapitre des émissions. Les leaders qui participeront à la COP21 à Paris doivent signer un accord sur le climat qui tient compte des besoins de nos villes, de notre planète et des générations à venir. »  

La résolution des maires engage le CMGV à appuyer la mise en place d'objectifs contraignants en matière de GES applicables à tous les ordres de gouvernement et qui respectent les engagements à court et à long terme de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Elle incite tous les membres du CMGV à élaborer et à mettre en œuvre des plans de lutte contre les changements climatiques définissant les risques liés aux changements climatiques et les moyens précis pour les atténuer. En vertu de cette résolution, les villes s'engagent également à divulguer régulièrement et de façon transparente leurs émissions de GES au moyen du Carbon Disclosure Project (projet de divulgation des émissions carbone - CDP).  

« Les villes du monde entier mènent la charge contre les changements climatiques et, au Canada, elles demandent aussi d'une seule voix une mobilisation mondiale et des mesures spécifiques, a ajouté Michael R. Bloomberg, Envoyé spécial du Secrétaire général de l'ONU sur les villes et le réchauffement climatique. Cette résolution du Caucus des maires des grandes villes, comme le Compact of Mayors, qui regroupe de plus en plus de villes, est un engagement clair à prendre des mesures audacieuses. Je félicite le maire Robertson pour son leadership dans l'adoption de cette résolution à un moment des plus opportuns, alors que s'ouvre le Sommet mondial, en France. »  

Des initiatives mondiales semblables aident déjà des villes à montrer la voie à suivre, dont l'Alliance des villes carbo-neutres (Carbon Neutral Cities Alliance - CNCA) et le Compact of Mayors. Ces deux organisations travaillent avec des représentants de gouvernements locaux partout dans le monde afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre en les encourageant à déployer des efforts en ce sens à l'échelle locale et à améliorer la résilience de leur collectivité aux changements climatiques - et aussi à assurer le suivi de leurs progrès de façon transparente. Les villes produisent 70 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre et les incidences de conditions climatiques extrêmes se font sentir dans les villes de tout le Canada.    

« Les grandes villes ont été à l'avant-plan de la lutte en mettant en œuvre des initiatives environnementales utiles, a affirmé le maire d'Edmonton, Don Iveson. Maintenant, d'autres gouvernements de toutes les régions du monde doivent se mobiliser à leur tour et prendre des engagements semblables afin d'accroître leur efficacité énergétique, de diminuer leur dépendance à l'égard des énergies non renouvelables et de réduire ainsi leurs propres émissions de gaz à effet de serre. »        

Consulter la version intégrale de la résolution des maires.

Mise à jour : 23/07/2015