Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

Déclaration d’appui à la réconciliation des maires des grandes villes du Canada (01/06/2015)

VANCOUVER (C. -B.) - À l'occasion du dépôt du rapport final et des recommandations de la Commission de vérité et réconciliation, le Caucus des maires des grandes villes du Canada désire reconnaître l'importance du travail entrepris par la Commission. Les anciens pensionnaires des écoles indiennes ont dû déployer des décennies d'efforts pour que cette commission soit enfin créée. En outre, le recueil des témoignages, la recherche des preuves et la formulation de recommandations ont représenté un travail long et ardu, tant pour les survivants que pour les commissaires.

Nous reconnaissons que les pensionnats indiens du Canada ont causé des traumatismes profonds et durables aux pensionnaires, à leurs familles et aux collectivités autochtones et non autochtones. L'histoire de ces pensionnats est marquée par la douleur et par l'injustice. Elle exige que nous poursuivions des efforts concertés et soutenus pour connaître et reconnaître la vérité à leur sujet, pour prendre acte de l'héritage qu'elle a laissé dans nos villes, et pour entreprendre un parcours commun de réconciliation.

Nombre d'Autochtones qui vivent actuellement dans nos grandes villes sont encore aux prises avec les terribles effets du traumatisme intergénérationnel occasionné par les pensionnats, mais nous sommes déterminés à imprimer un réel changement, en collaboration avec les dirigeants autochtones.

Aujourd'hui, les maires des grandes villes du Canada déclarent leur engagement à tirer des enseignements des travaux de la Commission de vérité et réconciliation, puis à prendre les mesures nécessaires afin que les politiques municipales et le fonctionnement des grandes villes que nous aspirons à bâtir traduisent les besoins et les attentes des Autochtones.

Nous sommes unis dans notre détermination à instaurer un nouveau partenariat avec les peuples autochtones, un partenariat d'égal à égal fondé sur la confiance, la dignité et le respect mutuel.

Gregor Robertson

Mise à jour : 27/07/2015