Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

Déclaration du président de la FCM, Raymond Louie, à la suite de la conférence sur le climat de Paris (15/12/2015)

« Au nom des municipalités canadiennes et des millions de Canadiens vivant dans les villes et les collectivités de toutes les régions du pays, j'applaudis la communauté internationale d'avoir accepté une entente relative aux changements climatiques à la COP21 de Paris. Du coup, c'est la planète entière qui bénéficiera de leur engagement à limiter la hausse de la température mondiale au cours des prochaines décennies. La Fédération canadienne des municipalités salue cet accord historique et est plus que jamais déterminée à poursuivre ses efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et mettre de l'avant des technologies vertes afin d'améliorer la vie de tous, tout en renforçant notre économie et en créant de bons emplois.

La délégation de maires et de conseillers municipaux que j'ai dirigée à Paris à titre de président de la FCM est revenue remplie d'optimisme et d'énergie pour continuer sa lutte contre les changements climatiques. Pendant la conférence, nous avons rencontré des représentants de gouvernements locaux de partout afin de discuter des meilleurs moyens d'atteindre les objectifs ambitieux établis par nos partenaires des gouvernements nationaux. Nous avons également pris part à un événement sans précédent le 4 décembre à l'hôtel de ville de Paris : la rencontre de centaines de maires et de conseillers municipaux dans le cadre du Sommet des Élus locaux pour le climat.

Il est impossible d'oublier que les mesures qui devront être prises pour limiter les émissions de GES devront être conçues et mises en œuvre sur le terrain. Par conséquent, ce sont les villes et les collectivités qui continueront de mener la charge dans ce virage environnemental, comme elles le font actuellement, et de nous guider vers une économie plus verte. Les gouvernements municipaux ont été parmi les premiers à prendre conscience que certains de nos gestes quotidiens contribuent aux changements climatiques. Ils ont donc été les précurseurs de solutions comme de meilleurs transports collectifs, une production d'énergie plus propre et plus efficace, l'utilisation accrue de véhicules électriques et une gestion intelligente des matières résiduelles.

Paris aura été aussi pour nous une expérience enrichissante en raison du travail que nous avons accompli avec nos partenaires fédéraux. L'engagement renouvelé du nouveau gouvernement à l'égard d'un cadre international en matière de changements climatiques a eu l'effet d'une bouffée d'air frais, et nos interactions avec les autres membres de la délégation canadienne officielle à la COP21 nous ont donné le sentiment qu'une véritable "équipe Canada" était à l'œuvre aux négociations de Paris. J'aimerais féliciter en particulier la ministre fédérale de l'Environnement, Catherine McKenna, pour tout le travail qu'elle a accompli durant la conférence et pour avoir réussi à faire enchâsser le rôle essentiel des gouvernements locaux dans l'entente finale.

Les grandes choses commencent sur le terrain. Lutter contre les changements climatiques purifie l'air que nous respirons et l'eau que boivent nos enfants, en plus de réduire nos temps de déplacement. J'ai hâte de travailler main dans la main avec nos partenaires fédéraux et provinciaux afin de continuer notre quête de solutions créatives pour protéger l'environnement et créer de bons emplois durables. Ensemble, nous veillerons à ce que le Canada atteigne les objectifs environnementaux auxquels il s'est engagé sur la scène internationale, tout en améliorant la vie des Canadiens et de leur famille ici même. »

Mise à jour : 14/05/2018