Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

La FCM préconise de renforcer le Canada en misant sur ses municipalités (31/03/2015)

OTTAWA (Ont.) - La Fédération canadienne des municipalités (FCM) a remis aujourd'hui son mémoire prébudgétaire 2015 au ministre des Finances, Joe Oliver.  Dans ce mémoire, la FCM présente des solutions efficaces, durables et prévisibles à certains des plus grands défis du Canada.  Le document montre clairement que le meilleur moyen de créer des emplois et d'améliorer la qualité de vie des Canadiens est d'investir dans les priorités municipales, soit le transport collectif, l'eau propre et le logement abordable. 

« Nous devons saisir l'occasion offerte par le prochain budget fédéral pour renforcer notre pays en investissant dans nos villes et nos collectivités. Les municipalités propulsent notre pays. Elles sont des moteurs d'innovation, de créativité et d'épanouissement de notre sentiment d'appartenance », a affirmé le président de la FCM, Brad Woodside.    

L'un des points fondamentaux soutenus dans la proposition municipale est que tous les ordres de gouvernement doivent abandonner l'approche palliative, projet par projet, qui domine au chapitre des investissements dans les infrastructures. Les municipalités doivent projeter leurs travaux pour 10 à 15 ans, et ne peuvent le faire efficacement qu'en se fondant sur des investissements fiables et stables.   Le mémoire de la FCM fait ressortir à quel point l'insuffisance des investissements dans l'infrastructure municipale de transport collectif coûte cher à notre économie nationale. Une étude de C. D. Howe de 2012 a estimé que, pour la seule agglomération de Toronto, les pertes annuelles attribuables aux embouteillages s'élèvent à 11 milliards de dollars.  

« Les Canadiens ne veulent pas perdre autant de temps bloqués dans la circulation. La congestion coûte des milliards à notre économie. Partout au pays, les maires sont unis et prêts à travailler avec le gouvernement fédéral en partenaires pour réduire les temps de déplacement », a dit le maire de Toronto, John Tory.  

Les Canadiens ne peuvent pas accepter non plus qu'une collectivité éprouve des problèmes à s'approvisionner en eau propre. Les municipalités ont appuyé sans réserve les nouvelles normes nationales établies par le gouvernement fédéral pour les plus de 3 500 systèmes de traitement des eaux usées que compte le Canada. Mais la facture est considérable : plus de 18 milliards de dollars au cours des trois prochaines décennies.

Les municipalités canadiennes en appellent à tous les ordres de gouvernement pour établir en partenariat un fonds pour l'eau propre qui permettra à toutes les collectivités du pays de respecter les exigences du nouveau règlement fédéral.   Dans son mémoire, la FCM met aussi en relief le grave problème d'abordabilité des logements que vivent de nombreux Canadiens et, en particulier, les Canadiens les plus vulnérables.  

La FCM demande au gouvernement fédéral de préserver ses investissements actuels dans le logement qui, autrement, iront en diminuant rapidement. Elle l'incite également à mettre de l'avant des mesures incitatives afin de stimuler les logements locatifs et ainsi de soulager la crise du logement qui frappe les Canadiens.   

Toutes ces mesures, que ce soit pour le transport collectif, l'eau propre ou le logement, peuvent être concrétisées dans le budget fédéral - donnant ainsi aux municipalités canadiennes l'élan requis pour prospérer, stimuler la création d'emplois et attirer des talents et des investissements tout en demeurant abordables et accueillantes pour les familles.  

La Fédération canadienne des municipalités (FCM) est la voix nationale des gouvernements municipaux. Dans son rôle de chef de file du mouvement municipal, la FCM travaille à l'harmonisation des priorités fédérales et locales, car elle croit fondamentalement que les municipalités sont importantes.   

Mise à jour : 14/05/2018