Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

Les leaders municipaux du Canada reviennent de Paris plus déterminés que jamais de poursuivre la lutte contre les changements climatiques (10/12/2015)

OTTAWA -- Une délégation de maires et de conseillers municipaux canadiens revient de la COP21, la Conférence de Paris sur les changements climatiques. Cette délégation constituée par la Fédération canadienne des municipalités (FCM) a participé à la conférence pour témoigner du rôle essentiel joué par les villes et les collectivités locales dans la lutte contre les changements climatiques.

« Toute notre délégation est revenue de la Conférence de Paris très optimiste et plus déterminée que jamais à poursuivre la lutte contre les changements climatiques dans nos propres collectivités dans l'ensemble du Canada», a indiqué le président de la FCM, Raymond Louie, à la tête de la délégation. « La communauté internationale reconnaît maintenant que pour donner des résultats, tout effort de réduction des émissions de gaz à effet de serre doit s'inscrire dans un réel partenariat avec les gouvernements locaux.  Les municipalités canadiennes sont fières du travail accompli à Paris, alors qu'elles ont pu faire véritablement équipe avec nos partenaires fédéraux pour établir de nouvelles cibles environnementales, dont l'atteinte permettra d'améliorer la vie de tous les Canadiens. »

Au cours de la conférence, les délégués de la FCM ont :

  • joué un rôle actif au sein de la délégation canadienne, et veillé à faire en sorte que les voix des municipalités et les priorités de tous les Canadiens soient prises en compte au cours des négociations;
  • participé à la discussion avec des partenaires internationaux pour témoigner de l'expertise et du leadership des municipalités canadiennes;
  • fait le plein de connaissances pratiques et d'idées, et tissé de nouveaux liens productifs avec des délégués de partout dans le monde, qu'ils pourront mettre à profit dans leurs collectivités locales;
  • participé à des discussions sur toute une série d'enjeux relatifs aux changements climatiques, dont : la protection des collectivités contre les répercussions des catastrophes dues à des conditions climatiques extrêmes; les avantages économiques de la lutte contre les changements climatiques, telles la création d'emplois et l'implantation de mesures de prévention des catastrophes; •o   la manière dont les municipalités pourront assumer les coûts des technologies et des mesures nécessaires à la prévention des changements climatiques.

« Les municipalités ont une solide feuille de route en matière de déploiement de stratégies vertes, telles l'amélioration du transport collectif, la construction de bâtiments plus écoénergétiques, l'acquisition de véhicules électriques, l'amélioration de la gestion des déchets et la mise en œuvre de projets de protection de la qualité de l'eau», a déclaré Pauline Quinlan, mairesse de Bromont, au Québec, et présidente du Comité permanent des questions environnementales et du développement durable, de la FCM.  « Nous avons été heureux de pouvoir transmettre notre expertise en ces domaines à nos partenaires internationaux, et nous examinerons les réalisations d'autres régions du monde en vue de pouvoir éventuellement les adapter aux besoins des Canadiens. »

Les municipalités canadiennes sont maintenant impatientes d'entamer la prochaine phase de la lutte contre les changements climatiques.

« Les millions de Canadiens de nos villes et collectivités comptent sur nous pour améliorer leur qualité de vie et pour leur offrir des milieux plus respectueux de l'environnement», a poursuivi le président de la FCM, Raymond Louie. «Nous souhaitons maintenant nous retrousser les manches et travailler avec nos partenaires fédéraux et provinciaux à l'atteinte des objectifs qui auront été établis au cours de cette conférence cruciale. »

 La Fédération canadienne des municipalités (FCM) est la voix nationale des gouvernements municipaux. Dans son rôle de figure de proue du mouvement municipal, la FCM travaille à l'harmonisation des priorités fédérales et locales, car elle croit fondamentalement qu'un Canada fort commence avec des municipalités fortes.

 

Mise à jour : 10/12/2015