Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

Les maires des grandes villes affirment que le secteur du logement se dirige vers une catastrophe au Canada (06/10/2015)

(Montréal) - Les maires des grandes villes canadiennes constatent qu'une réelle catastrophe se prépare dans le secteur du logement au Canada et pressent les partis fédéraux d'y consacrer leurs efforts au cours des dernières semaines de la campagne électorale.

Les maires se sont réunis à Montréal aujourd'hui après avoir participé à une conférence en préparation de la troisième conférence des Nations Unies (Habitat III), en compagnie de représentants de grandes régions urbaines du monde. Les délégués urbains y ont traité du rôle capital des villes dans le développement des sociétés modernes.

Ils ont tenu leur réunion le lendemain de la publication du rapport Les aînés et le logement : le prochain défi par la Fédération canadienne des municipalités (FCM). Le rapport décrit la crise qui s'annonce pour les Canadiens âgés durant les deux prochaines décennies.

Au cours des 20 prochaines années, la population d'aînés doublera à plus de 10 millions au Canada. Entre-temps, le soutien fédéral pour le logement social aura à peu près disparu, passant d'environ 1,6 milliard de dollars par année qu'il est actuellement à près de zéro.

« Une telle situation est insoutenable. Le gouvernement fédéral doit demeurer un partenaire mobilisé pour nos villes, plutôt que de maintenir son intention de se retirer. En unissant nos efforts, nous pouvons apporter de l'aide à notre population d'aînés grandissante et à nos familles canadiennes qui peinent à trouver un logement à la portée de leur salaire durement gagné », a soutenu Gregor Robertson, président du Caucus des maires des grandes villes de la FCM et maire de Vancouver.

Ce plus récent rapport apporte de l'eau au moulin d'études antérieures qui ont décrit en détail la menace qui plane au-dessus de l'économie canadienne à cause de la crise du logement. La Banque du Canada a réitéré à maintes reprises que le prix élevé des maisons et le haut niveau d'endettement des ménages sont les plus grandes menaces intérieures au système financier canadien.

« Ce n'est pas une question partisane. Il s'agit ici de l'un des piliers essentiels de notre économie. Pour stimuler l'économie, nous devons permettre aux familles canadiennes de souffler un peu. Nous devons nous fier que le gouvernement fédéral reste un partenaire fiable dans le domaine du logement. Autrement dit, que nous pourrons compter sur un financement prévisible », a dit Denis Coderre, maire de Montréal.

À moins de deux semaines de la fin de la campagne électorale fédérale, les maires ont l'intention de continuer de faire valoir la nécessité de compter sur un partenaire fédéral solide pour le logement. Le logement, affirment-ils, est un pilier essentiel de l'économie urbaine, au même titre que le transport collectif et les infrastructures.

La FCM est la voix nationale des gouvernements municipaux. Dans son rôle de figure de proue du mouvement municipal, la FCM travaille à l'harmonisation des priorités fédérales et locales, car elle croit fondamentalement qu'un Canada fort commence par des municipalités fortes.

Mise à jour : 06/10/2015