Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

Les maires des plus grandes villes du Canada demandent aux partis fédéraux de présenter un plan sérieux pour préparer l’avenir du Canada en misant sur nos villes (05/02/2015)

OTTAWA (Ont.) - À l'unisson, les maires des plus grandes villes du Canada ont demandé aujourd'hui aux partis politiques fédéraux une nouvelle orientation afin de  préparer l'avenir du Canada en misant sur nos villes.

Venus de toutes les régions du Canada à Toronto, 18 maires ont pris part au Sommet des grandes villes de la Fédération Canadienne des municipalités (FCM) tenu sous le thème Nos villes. Notre avenir. Les maires ont demandé aux partis fédéraux de collaborer avec les villes afin de résoudre les difficultés économiques actuelles du Canada.

« Il est temps de reconnaître que les villes sont les moteurs des emplois et de l'économie, a affirmé le maire de Vancouver et président du Caucus des maires des grandes villes de la FCM, Gregor Robertson. Nous disons donc aux Canadiens que, si un parti politique n'a pas de plan sérieux pour travailler avec les villes, c'est qu'il n'a pas non plus de plan sérieux pour stimuler l'emploi et l'économie. »

Les maires ont demandé une nouvelle ère de coopération entre tous les ordres de gouvernement – municipal, provincial et fédéral – en centrant les efforts sur les défis les plus pressants du Canada : les emplois, l'économie et notre qualité de vie.

Ils ont invité les partis fédéraux à travailler de concert avec eux afin d'atteindre des buts précis, notamment :

  • réduire les temps de déplacement par des efforts coordonnés, en établissant entre autres des cibles précises;
  • établir des niveaux d'investissements soutenus dans les infrastructures pour tous les ordres de gouvernement;
  • mettre en œuvre un plan à long terme pour assurer des coûts d'habitation abordables à tous les Canadiens.

« En cette période d'incertitude, ce n'est pas pour les villes, mais pour le Canada qu'il faut prendre cette orientation, a dit le maire Robertson. Renforçons les aspects que le Canada peut contrôler, c'est-à-dire les secteurs créateurs d'emplois comme le transport collectif, les infrastructures et le logement. »

Des figures en vue des milieux d'affaires, des syndicats et du domaine de l'économie se sont associées à cet appel à l'action. Craig Alexander, vice-président principal et économiste en chef du Groupe Banque TD, Paul Moist, président du Syndicat canadien de la fonction publique, Ailish Campbell, vice-présidente, Politique, Conseil canadien des chefs d'entreprise, et Don Drummond, membre du comité consultatif de la Commission de l'écofiscalité du Canada, ont participé à une discussion avec les maires qui a fait ressortir que la façon d'assurer de meilleurs emplois, une économie plus résiliente et une qualité de vie améliorée pour tous les Canadiens est de miser sur nos villes.

La Fédération canadienne des municipalités (FCM) est la voix nationale des gouvernements municipaux de toutes les régions du Canada.

Mise à jour : 27/07/2015