Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

Déclaration du président du Forum rural de la FCM, Ray Orb, après la tenue des Portes ouvertes sur la ruralité (04/06/2016)

« Les priorités rurales sont d'une grande importance pour les quelque 1 600 élus municipaux réunis à Winnipeg, et cette importance a été dûment soulignée dans la discussion ouverte de deux heures qui s'est déroulée aujourd'hui dans le cadre du congrès, et qui a porté sur l'apport des collectivités rurales aux objectifs économiques, sociaux et de développement durable du Canada. Leur rôle essentiel et le partenariat étroit entre nos municipalités et le gouvernement fédéral ressortent clairement dans les investissements considérables prévus dans le budget fédéral 2016. Grâce aux fonds ciblés pour l'eau potable, les eaux usées, la gestion des actifs, les services Internet à large bande et les projets de loisir au cours de la première phase du plan d'infrastructures de 10 ans, nous pourrons mettre en œuvre rapidement nos importants projets dans ces domaines. Nous sommes heureux, également, que le gouvernement fédéral ait décidé de hausser sa coparticipation jusqu'à 50 %, parce que cela donnera un très bon coup de pouce aux communautés rurales qui n'ont qu'une petite population pour financer ces investissements.

Je veux remercier en particulier le président du Comité permanent des finances de la Chambre des communes, Wayne Easter, pour sa participation à cet atelier consacré à l'importance d'investir dans nos collectivités. Député d'une circonscription de l'Île-du-Prince-Édouard comptant de nombreuses municipalités rurales, M. Easter comprend très bien les enjeux et les occasions de nos collectivités, et nous nous réjouissons donc qu'il se soit engagé à collaborer avec la FCM et ses membres.   

Le ministre fédéral de l'Infrastructure et des Collectivités, Amarjeet Sohi, était aussi présent à notre congrès et en a d'ailleurs profité pour rencontrer les membres de notre Forum rural hier afin de lancer les consultations fédérales-municipales sur la phase 2 du plan d'infrastructures contenu dans le budget. Le ministre Sohi a discuté de la façon dont nous pouvons travailler ensemble pour transformer la vision ambitieuse qui sous-tend ce plan en résultats concrets pour tous les Canadiens. Dans ce but, l'élargissement du Fonds des petites collectivités est nécessaire pour le Canada rural, car cela nous permettra de construire et de réparer les routes, les ponts, les infrastructures d'eau et les infrastructures économiques essentielles à notre population. Nous mettons aussi tout en œuvre pour nous assurer que des fonds pour les infrastructures vertes servent à atténuer les effets des changements climatiques et des catastrophes, et à d'autres besoins des petites collectivités.  

Les besoins des municipalités canadiennes diffèrent énormément d'un océan à l'autre. Par exemple, les priorités et les capacités des petites municipalités et des municipalités rurales ne ressemblent aucunement à celles des grands centres urbains. C'est pour ces raisons que le plan d'infrastructures de la phase 2 doit comporter des mécanismes de financement souples, prévisibles et durables comme le Fonds de la taxe sur l'essence, qui s'est révélé d'une très grande efficacité.

La participation des municipalités rurales au développement économique est indispensable. Au Canada, le tiers de la population vit dans les municipalités rurales et celles-ci représentent 30 % de la production économique - et dans ma province de la Saskatchewan, l'impact économique des municipalités rurales est encore plus important. Nous serons heureux de poursuivre notre collaboration avec nos partenaires fédéraux, dont le député Wayne Easter et le ministre de l'Infrastructure Amarjeet Sohi, dans notre importante tâche de renforcer notre grand pays, une collectivité à la fois. »

Mise à jour : 04/06/2016