Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

La FCM publie un plan global pour combattre la crise du logement au Canada (21/10/2016)

Ottawa - Aujourd'hui, la Fédération canadienne des municipalités (FCM) a publié L'avenir du logement au Canada, dans lequel elle énonce le plan qu'elle a conçu pour faire en sorte que tous les Canadiens aient accès à un logement sûr et abordable. Cette feuille de route, en 10 points, incite le gouvernement fédéral à investir et à affirmer son leadership afin de rendre le logement plus abordable à tous les niveaux de revenu.

« Nous savons que les logements sûrs et abordables sont le fondement des collectivités où il fait bon vivre, fonder une famille et lancer des entreprises. Mais, en réalité, notre pays s'enlise dans une crise du logement que nous devons combattre de toute urgence », a dit le président de la FCM, Clark Somerville.

Aujourd'hui, 1,5 million de ménages canadiens ne peuvent pas trouver de logements sûrs et convenables qui correspondent à leurs moyens. Les 600 000 logements sociaux du Canada sont en péril à cause de la disparition progressive des fonds fédéraux qui les ont soutenus jusqu'ici. Un locataire sur cinq peine à assurer sa subsistance parce qu'il consacre plus de la moitié de son revenu à ses frais de logement. Et les refuges d'urgence affichent des taux d'occupation moyens de 90 %, car des familles et des personnes de plus de 50 ans y séjournent plus longtemps.

« Nous avons élaboré un vaste plan pour protéger les logements sociaux actuels, construire plus de logements abordables et stimuler le marché locatif. Soutenus par le leadership énergique du gouvernement fédéral, nous pouvons vraiment bâtir ce Canada où tous seront assurés de trouver un logement sûr, convenable et abordable », a affirmé M. Somerville.

L'avenir du logement au Canada  est le titre du mémoire que présente la FCM dans le cadre des consultations fédérales en vue de la mise sur pied de la Stratégie nationale sur le logement. Outre ses recommandations pour renouveler le parc de logements sociaux et de logements locatifs abordables partout au Canada, la FCM demande également des solutions distinctes pour les collectivités du Nord et les collectivités autochtones. Pour soutenir ses recommandations, la FCM demande au gouvernement fédéral d'établir immédiatement une réserve de 12,66 milliards de dollars à même le Fonds de l'infrastructure sociale de 20 milliards de dollars prévu à la phase 2 — afin de poursuivre la tâche commencée grâce aux investissements de la phase 1.

« Nous avons enfin l'occasion de nous attaquer immédiatement à la crise du logement, a dit M. Somerville. Le gouvernement a reçu le mandat très clair d'investir dans les infrastructures sociales. Il lui reste maintenant à prendre la ferme décision de faire du logement abordable la priorité », a-t-il soutenu.

Le mémoire de la FCM salue le réengagement du gouvernement fédéral dans le logement. Il expose l'urgence de la situation dans les villes et les collectivités du Canada et soutient que la phase 2 du plan d'infrastructures offre au gouvernement une occasion sociale et économique qu'il se doit de saisir. Il précise que chaque milliard de dollars investi dans le logement accroît le PIB de 1,4 milliard, tout en diminuant les pressions financières exercées sur les soins de santé et les services sociaux.

La FCM est la voix nationale des gouvernements municipaux. Dans son rôle de chef de file du mouvement municipal, la FCM travaille à l'harmonisation des priorités fédérales et locales, car elle croit fondamentalement que des municipalités fortes sont garantes d'un Canada fort.

Information
Pamela Foster, conseillère en relations avec les médias, 613-907-6298

Mise à jour : 23/11/2016