Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

Déclaration du maire Gregor Robertson, président du groupe de travail sur les enjeux des opioïdes du caucus des maires des grandes villes de la FCM à propos de la rencontre des ministres de la Santé (20/10/2017)

« La crise provoquée par les surdoses d'opioïdes a des effets désastreux sur les familles et les collectivités canadiennes. Jusqu'ici, elle a provoqué des milliers de pertes de vie inutiles, car ces pertes de vie auraient pu être prévenues. Cette crise épuise les premiers intervenants, les travailleurs sociaux et les bénévoles communautaires de nos villes, qui doivent être à pied d'œuvre 24 heures sur 24 pour sauver des vies. 

« Les villes canadiennes sont aux premières lignes de la lutte contre ce fléau et voient le bilan mortel s'alourdir à cause du manque d'accès aux traitements et aux soins nécessaires. Cette réunion qui rassemblait les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux, et à laquelle les maires n'étaient pas présents, constitue une autre occasion ratée d'associer tous les ordres de gouvernement dans cette lutte. La résolution de cette crise exige pourtant que nous mettions toutes nos forces en commun et que nous définissions les mesures précises pour permettre aux personnes vulnérables d'accéder aux services de santé et aux logements dont elles ont besoin pour en finir avec cette tragique épidémie.  

« Malgré certains progrès dans l'ouverture de services de réduction des méfaits et l'amélioration des données et des rapports, la crise continue de s'aggraver. Nous voyons cependant peu de progrès à l'échelle nationale au chapitre de l'accès aux traitements, de campagnes de sensibilisation et d'éducation, même sommaires, et pas le moindre échéancier ou cible n'a été établi pour mettre fin aux surdoses et aux décès causés par les opioïdes, comme l'avait recommandé le groupe de travail des maires plus tôt cette année.  

« Il nous faut de toute urgence un train de mesures dans l'ensemble du pays, piloté par le gouvernement fédéral et comportant des cibles et des échéanciers précis pour résoudre cette crise, partager l'information et coordonner les initiatives entre tous les ordres de gouvernement. Le Canada doit concevoir des solutions fondées sur des faits probants et s'assurer que les fonds fédéraux commencent immédiatement à sauver des vies en s'appuyant sur les quatre piliers d'intervention - traitement, éducation, réduction des méfaits et application de la loi. »  

Le groupe de travail sur la crise des opioïdes regroupe les maires de 13 villes, soit Vancouver, Surrey, Edmonton, Calgary, Saskatoon, Winnipeg, Hamilton, London, Kitchener, Toronto, Ottawa et Montréal. Ce groupe de travail des maires a été formé le 3 février 2017 par le caucus des maires des grandes villes (CMGV) de la Fédération canadienne des municipalités. Cliquez ici pour consulter la version intégrale du rapport.

Renseignements 
Relations avec les médias de la FCM : (613) 907-6395, media@fcm.ca

Mise à jour : 20/10/2017