Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

Déclaration de Don Iveson, président du caucus des maires des grandes villes de la FCM (13/09/2018)

Don Iveson, président du caucus des maires des grandes villes de la Fédération canadienne des municipalités (FCM), a émis la déclaration suivante en réaction à l'intention du gouvernement de l'Ontario de se prévaloir de la disposition de dérogation de la Charte canadienne des droits et libertés afin d'adopter une loi qui sabrerait la taille du conseil municipal de Toronto.

« Jamais une province canadienne n’avait utilisé la disposition de dérogation pour modifier la taille d’un conseil municipal en pleine campagne électorale. Au nom du caucus des maires des grandes villes de la FCM, j’appuie sans réserve les efforts de la Ville de Toronto pour protéger la démocratie locale.

« Les Canadiens se retrouvent maintenant dans un débat constitutionnel. Nous sommes encore loin d’avoir exploré toutes les possibilités offertes aux gouvernements de travailler ensemble dans le cadre constitutionnel. Les outils pour moderniser leur relation existent déjà.

« Il n’y a certainement rien d’inconstitutionnel à s’asseoir autour d'une même table afin de trouver des moyens de résoudre des problèmes, de financer les mandats des villes directement et de créer un forum où les gouvernements municipaux et leurs homologues, tant provinciaux que fédéraux, peuvent s’attaquer aux défis du pays ensemble, d'égaux à égaux. Il s’agit simplement que tous les ordres de gouvernement aient cette même volonté politique.

« Les maires sont des personnes pragmatiques. Les gouvernements municipaux ont l’habitude de concevoir des solutions locales qui règlent en même temps des défis nationaux, qu’ils soient liés, par exemple, à la productivité économique ou à la sécurité publique. Ce que souhaitent et s’attendent de plus en plus les canadiens est que nous travaillions ensemble à régler les enjeux émergents, comme juguler la crise des opioïdes, bâtir des économies innovantes et assurer l’établissement des nouveaux canadiens dans nos collectivités. 

« Il est temps que nous ayons une conversation sérieuse sur la collaboration moderne que nous devons établir entre tous les ordres de gouvernement pour améliorer la qualité de vie de nos concitoyens. Les maires du Canada n’en demandent pas mieux. »

La Fédération canadienne des municipalités (FCM) est la voix nationale des gouvernements municipaux. Elle compte près de 2 000 membres, représentant plus de 90 % de la population canadienne.

Renseignements 

Relations avec les médias de la FCM : (613) 907-6395, media@fcm.ca

Mise à jour : 14/09/2018