Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

Le passage à la biomasse réduit les coûts et les émissions de GES à Yellowknife

Le projet de système de bioénergie communautaire de la Ville de Yellowknife est le gagnant du Prix des collectivités durables 2018 de la FCM dans la catégorie Énergie.

Photo of trench with pipes being installed.
Le système de bioénergie communautaire novateur de Yellowknife (T. N.-O.) démontre la capacité des collectivités nordiques à réduire leur dépendance aux combustibles fossiles. (Source : Ville de Yellowknife, T. N.-O.)

Le chauffage des bâtiments est crucial dans le Nord canadien, mais la région dépend de l'utilisation de combustibles fossiles onéreux qui contribuent fortement aux émissions de gaz à effet de serre (GES). Pour faire face à ce problème touchant sa collectivité, la Ville de Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest, a mis au point une solution novatrice : un système de bioénergie communautaire réunissant plusieurs bâtiments et alimenté en granules de bois. Ce système de chauffage devrait permettre, chaque année, d'obtenir une réduction des émissions de GES de 829 tonnes et une économie de 160 000 $ pour la municipalité.

Le chauffage a une incidence majeure sur la consommation d'énergie de la Ville

À Yellowknife, le chauffage des résidences et des bâtiments représente plus de 70 % de la consommation énergétique de la collectivité. La Ville a dû s'y attaquer pour atteindre l'objectif de son plan énergétique municipal et communautaire visant à réduire les émissions de GES de moitié d'ici 2025 (par rapport aux niveaux de 2009). Le mazout utilisé dégageait beaucoup de GES et devait être transporté sur de longues distances. La Ville a donc décidé de se tourner vers la biomasse, une source d'énergie renouvelable moins polluante et pouvant être produite localement.

Les réductions annuelles de GES prévues représentent 47 % de l'objectif du plan énergétique de la Ville.

Le passage à la biomasse réduit l'empreinte carbone et les coûts

Le système énergétique communautaire de Yellowknife sert à chauffer un groupe de cinq bâtiments municipaux qui consommaient auparavant 367 000 litres de mazout par année. Le fait de passer à la biomasse devrait entraîner une réduction des émissions de GES totalisant 829 tonnes d'équivalent CO2 par année (ce qui représente presque la moitié de l'objectif de la Ville) et une augmentation de l'utilisation municipale d'énergie renouvelable de 10 %. La Ville s'attend à réaliser des économies d'énergie directes de 140 000 à 160 000 $ par année ainsi qu'à réduire ses coûts d'exploitation et d'entretien.

Le projet sert d'exemple à d'autres collectivités nordiques

Le système énergétique communautaire de Yellowknife est une source d'inspiration pour les autres collectivités nordiques en quête de sources d'énergie alternative durables. Des propriétaires de bâtiments situés à proximité ont d'ailleurs pris contact avec la Ville pour discuter des avantages et des défis liés à l'implantation d'un système similaire. Le projet a aussi inspiré la création d'une usine locale de granules de bois qui procurera des avantages économiques à la région une fois mise en service.

Apprenez-en davantage sur le projet

L'équipe du projet a préparé une présentation en vue de la Conférence sur les collectivités durables 2018 de la FCM. Nous publierons au printemps une vidéo de la présentation ainsi qu'un guide visant à faciliter un tel projet dans votre collectivité.

Abonnez-vous à notre infolettre pour recevoir nos plus récentes mises à jour.

Les Prix des collectivités durables de la FCM reconnaissent et célèbrent les leaders et les pionniers du développement durable municipal de toutes les régions du Canada.

Mise à jour : 01/02/2018