Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

Un plan de remise en état animé par l’esprit communautaire redonne vie à un site contaminé de Port Coquitlam

Le Projet de parc d'étangs d'épuration Blakeburn de la Ville de Port Coquitlam est le lauréat du Prix des collectivités durables 2018 de la FCM dans la catégorie Sites contaminés.

Regardez la vidéo et lisez l'étude de cas pour en apprendre davantage sur ce projet. Téléchargez notre guide ci-dessous et lancez un projet semblable dans votre collectivité.

Transcription

La Ville de Port Coquitlam, en Colombie-Britannique, voulait redonner une utilité publique à un ancien étang d'épuration, mais le site présentait des concentrations de contaminants trop élevées. Lorsque du financement est devenu disponible, la Ville a saisi l'occasion pour aller de l'avant. Un plan de remise en état novateur a été mis sur pied afin, d'une part, d'éviter les coûts importants liés à l'enlèvement des contaminants hors du site et, d'autre part, d'offrir aux résidents un espace vert et sécuritaire.

La Ville teste des techniques naturelles novatrices de remise en état

L'équipe du projet a utilisé des techniques naturelles de remise en état du site pour éviter les coûts associés à l'enlèvement et au remplacement du sol et des boues contaminés. En mélangeant les boues à du sol propre, elle a dilué les contaminants et ajouté des nutriments pour que les plantes puissent pousser. Toute zone qui ne pouvait être assez diluée a été recouverte de nouveaux matériaux. Afin d'absorber et d'immobiliser les métaux lourds restants, la Ville a eu recours à la phytoremédiation en plantant des arbustes, des plantes, des herbes et des arbres.

Plus de 100 000 plantes indigènes permettent une remise en état naturelle du site contaminé.

La collectivité obtient le parc et l'accès à la nature souhaités

Avant le début du projet, la Ville a consulté la collectivité et a découvert que des citoyens désiraient un espace récréatif naturel - un usage compatible avec le plan stratégique de la Ville. Les résidents peuvent maintenant profiter de la nature grâce aux sentiers de promenade de 1,6 kilomètre et aux plateformes d'observation du parc, lequel compte des panneaux d'interprétation qui contribuent à l'éducation du public. Aussi, l'école primaire à proximité utilisera l'espace comme salle de classe extérieure pour l'étude de l'environnement.

L'environnement naturalisé crée un milieu humide et une réserve naturelle comprenant des îles accessibles uniquement à la faune et des caractéristiques paysagères propices aux habitats et aux réserves alimentaires fauniques. Les nouvelles plantes forment six habitats écologiques, et leur diversité d'âges et de tailles augmente la complexité de l'habitat.

La conception économiquement durable augmente également la valeur des propriétés avoisinantes

La facette naturelle du parc limite les coûts d'entretien, et le raccordement des étangs aux réseaux pluviaux de la région aide à la gestion du ruissellement et réduit les inondations dans les collectivités à proximité. Le réaménagement du site augmente la valeur des propriétés résidentielles avoisinantes et rend possible le développement d'un site adjacent, ce qui stimulera l'économie locale.

Vous souhaitez développer un projet semblable dans votre collectivité?

Téléchargez notre guide de projets pour en apprendre davantage sur les stratégies gagnantes, et utilisez les questions du guide pour amorcer votre initiative de développement durable.  

Lire le guide

Trouvez-vous utile le contenu de cette page?

Répondez à notre sondage de deux questions pour nous dire si ce contenu vous est utile dans votre travail.

Les Prix des collectivités durables de la FCM reconnaissent et célèbrent les leaders et les pionniers du développement durable municipal de toutes les régions du Canada.

Mise à jour : 01/05/2018