Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

Transports 2015 - Projet

Ville d’Ottawa (Ontario)

Projet de voies cyclables séparées sur l’avenue Laurier

Population :  Durée du projet : Valeur totale du projet :

900 000 habitants

Juillet 2011 à juillet 2013 1,1 million de dollars

 

Transcription

On a dénombré plus de 1,25 million de déplacements à vélo sur l'avenue Laurier Ouest depuis que la Ville d'Ottawa, a aménagé à titre de projet pilote les premières voies cyclables séparées en centre-ville de l'Ontario en juillet 2011. Ces nouvelles voies cyclables ont été qualifiées de réussite en juillet 2013 et sont maintenant permanentes.

Le tronçon de 1,5 kilomètre le long de l'avenue Laurier s'inscrit dans un plan plus vaste visant à aménager une voie cyclable Est-Ouest de 12 kilomètres et à faire passer la part modale du vélo de 2,5 % à 5 %. Les voies cyclables le long de cette rue achalandée sont séparées de la circulation routière par des murets en béton, des poteaux en plastique et des jardinières décoratives. Le projet inclut plusieurs éléments qui sont nouveaux en Ontario, notamment de la peinture de marquage routier thermoplastique verte durable facilitant un système de virage à gauche en deux étapes et des panneaux de cession de passage spéciaux pour les véhicules tournant à droite. Les feux de signalisation incluent maintenant une flèche verte permettant aux cyclistes de traverser les intersections en premier. Une vaste initiative de communication publique et la surveillance du projet incluent des compteurs de bicyclettes téléchargeant quotidiennement les données sur les déplacements à vélo dans un site Web public. Un système de surveillance vidéo à la fine pointe de la technologie repère les quasi-collisions et les problèmes de sécurité.

Résultats

Environnementaux Économiques Sociaux
  • Part modale du vélo est passée de 4 à 7 % au centre-ville
  • Quadruplement des déplacements à vélo dans la rue, passant de 700 à 2 800 par jour
  • Réduction du nombre de véhicules sur l'avenue Laurier, sans augmentation du volume de trafic dans les rues adjacentes
  • Réduction des frais de fonctionnement et d'entretien des routes
  • Réduction du nombre de collisions et des coûts liés aux blessures
  • Possibilité d'une plus grande activité économique avec un nombre accru de personnes utilisant la rue
  • Déplacement à vélo plus facile et plus sécuritaire dans un environnement achalandé de circulation mixte
  • Quartier plus dynamique et animé avec plus de gens qui empruntent la rue
  • Vif intérêt de la collectivité à l'égard de l'aménagement de voies cyclables permanentes

Défis relevés

  • Au départ, la Ville avait choisi des voies légèrement plus étroites pour s'adapter aux contraintes de largeur de la route, mais ces voies étaient trop étroites pour que les cyclistes puissent se dépasser en toute sécurité.
  • La Ville a dû supprimer 122 places de stationnement de l'avenue Laurier. Même si 144 places ont été ajoutées dans les rues adjacentes, les entreprises se sont opposées à la perte de stationnement direct sur Laurier, et la Ville a lancé une campagne publicitaire pour informer les gens des nouvelles places de stationnement.
  • Pour que le projet pilote demeure rentable, la Ville a utilisé des murets préfabriqués au lieu de marqueurs temporaires. Ces murets en béton étaient trop hauts et certains piétons ont trébuché dessus.

Leçons retenues

  • Mobiliser rapidement et souvent tous les intervenants afin de parvenir à un consensus. 
  • Aménager des voies suffisamment larges pour que les cyclistes puissent se dépasser en toute sécurité (un minimum de deux mètres).
  • Dans la mesure du possible, couler du béton pour surélever les voies cyclables afin qu'elles soient à la même hauteur que le trottoir.
  • Tenir compte des répercussions sur le stationnement dans la rue, les zones de chargement, les stations de taxis et l'accessibilité; et élaborer une stratégie d'atténuation de la réduction du stationnement dotée d'un plan de communication connexe.
Mise à jour : 26/09/2017