Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant
Initiative de développement économique communautaire Premières Nations-municipalités

Développement économique et aménagement du territoire conjoints

En 2010, la FCM a mené une enquête auprès de ses municipalités membres au sujet des relations entre municipalités et Premières Nations. Les membres ont indiqué que l'utilisation de règles de travail communes et la planification conjointe du développement économique figuraient au nombre des cinq meilleurs moyens d'améliorer les relations et de partager des objectifs avec les Premières Nations voisines.

Depuis son lancement en 2012, l'IDEC met l'accent sur le développement économique communautaire (DEC) conjoint. Cette orientation sera maintenue dans la deuxième phase, car elle apporte de l'optimisme et ouvre des possibilités aux collectivités participantes.

Les représentants des Premières Nations et des municipalités ayant participé à l'IDEC ont indiqué que de DEC conjoint, qui peut inclure la résolution de problèmes en matière d'aménagement et de gestion du territoire, permet d'obtenir les avantages suivants.

  • Renforcement des liens entre les collectivités.
  • Climat plus favorable aux investissements et au tourisme.
  • Voix unie plus forte pour parler aux entreprises et aux gouvernements fédéral et provinciaux.
  • Moins de dédoublement des tâches et optimisation des ressources limitées.
  • Accès aux ressources humaines, matérielles et financières de la collectivité partenaire, de même qu'à des sources de financement non conventionnelles.
  • Possibilités accrues de développement d'entreprises locales et de création d'emploi.
  • Coordination des efforts de planification afin d'améliorer l'aménagement et la gestion du territoire, ainsi que la préservation de l'environnement et des ressources.

Chaque collectivité partenaire de l'IDEC travaille d'une manière qui lui est propre. Les partenaires décident conjointement ce qui touche leur géographie, leurs résidents et leurs circonstances. Certains partenaires de l'IDEC ont fait des visites d'étude en prévision de projets de développement touristique. D'autres ont fait appel au mentorat par des pairs pour lancer leur collaboration, d'autres ont embauché des agents de développement économique et d'autres ont organisé des ateliers de planification régionale réunissant des personnes qui n'auraient jamais cru pouvoir un jour collaborer à un avenir meilleur.

Avec le lancement de la trousse Plus forts ensemble en septembre 2015, les enseignements de la première phase de l'IDEC ont été très largement diffusés, car ils peuvent servir à toutes les Premières Nations et à toutes les municipalités du Canada, qu'elles participent ou non à l'IDEC.

Le modèle de l'IDEC pourrait-il être une nouvelle façon de faire des affaires avec une nouvelle vision du Canada? Nous le souhaitons.

Mise à jour : 30/05/2016