Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant
Nous rendons les collectivités plus fortes

Des experts canadiens et latino-américains discutent du rôle des gouvernements locaux en matière de prévention et de règlement des conflits

La XIe Conférence mondiale sur la médiation s'est tenue à Lima, au Pérou, la dernière semaine de septembre 2015. L'une des activités d'ouverture de la conférence a été l'atelier « Capacités des gouvernements locaux à prévenir et à régler les conflits environnementaux et sociaux ». Cet atelier a été organisé par la FCM, dans le cadre de son programme CISAL. Deux experts travaillant au sein de municipalités canadiennes y ont communiqué leurs expériences et leurs pratiques exemplaires, et ont lancé la discussion sur le rôle fondamental, les capacités et les responsabilités des gouvernements locaux en matière de prévention des conflits environnementaux et sociaux, ou de transformation de ces conflits en possibilités de développement.

Des représentants de l'Argentine, de la Colombie, du Mexique et du Pérou ont également participé à la discussion et partagé les leçons tirées de leurs expériences dans leurs pays respectifs. Certains d'entre eux étaient des représentants de gouvernements locaux ou d'associations de gouvernements locaux de la Colombie et du Pérou, qui avaient participé directement au programme CISAL.

"Écouter, écouter et encore écouter"

« Au cours de cet atelier, nous avons mis l'accent sur l'importance d'être attentifs aux besoins de nos citoyens si nous voulons être en mesure de régler les conflits qui surviennent dans nos municipalités, a déclaré Marie-France Brisson, directrice générale de La Conception, au Québec. Les gouvernements locaux à l'échelle des Amériques doivent trouver des moyens de traiter et de communiquer efficacement avec les gouvernements provinciaux et centraux. » Mme Brisson a parlé des différents défis que sa petite municipalité a dû relever au cours des dernières années, et notamment d'un problème de pollution d'eau qui avait affecté plus de 1 500 citoyens.

Des experts canadiens et latino-américains discutent du rôle des gouvernements locaux en matière de prévention et de règlement des conflits

M. Phil Vinet, maire de Red Lake, en Ontario, a parlé de l'époque où les citoyens se sont opposés à un projet d'exploitation minière dans sa municipalité. « La plus grande leçon que j'ai retenue, c'est qu'il faut écouter, écouter et encore écouter.  Nous devons également veiller à ce que les plans de développement de collectivités durables prévoient la consultation et la participation de la collectivité : après tout, la collectivité ce sont les citoyens, et il n'est que normal que ce soit eux qui en déterminent l'orientation pour l'avenir. » Son témoignage a clairement renforcé l'idée que les gouvernements locaux étant l'ordre de gouvernement le plus près des citoyens, ils doivent jouer un rôle proactif en matière de médiation et de transformation des conflits environnementaux et sociaux, plus particulièrement dans les régions minières.

Par ailleurs, l'une des participantes à l'atelier représentant l'Ombudsman du Pérou, une organisation respectée qui relève les conflits survenant dans tout le pays,  a mentionné qu'en 2004 l'organisation avait signalé huit conflits environnementaux et sociaux au Pérou, alors que 138 avaient été enregistrés en 2015, presque tous dans le secteur de l'extraction minière. Elle a mis l'accent sur la nécessité de renforcer le travail des associations de gouvernements locaux afin de donner du pouvoir aux institutions locales, et fait valoir l'importance d'améliorer la coordination entre les gouvernements, les sociétés minières et les collectivités en favorisant l'établissement de relations transparentes.

« La mise en commun de situations vécues au Canada, en Colombie, au Mexique et au Pérou nous a permis d'acquérir de l'expérience et de tirer de nouvelles leçons, a mentionné Diana Pombo, gestionnaire du programme CISAL en Colombie, et spécialiste de l'inclusion et des questions environnementales. Et malgré les différences entre chacun des cas, certains éléments semblables se retrouvent dans tous les conflits. »

Des experts canadiens et latino-américains discutent du rôle des gouvernements locaux en matière de prévention et de règlement des conflits

Cet atelier s'est déroulé dans le cadre de la XIe Conférence mondiale sur la médiation, au cours de laquelle des universitaires renommés ont présenté des idées clés en matière de médiation. Jean Paul Lederach, l'un des conférenciers les plus influents de la planète en matière de consolidation de la paix et de règlement des conflits, a déclaré : « Pour parvenir à une transformation profonde de nos collectivités, nous devons nous attaquer aux causes fondamentales des conflits, et nous devons pour cela connaître et comprendre le contexte dans lequel ceux-ci surviennent. »

À propos de CISAL

CISAL est un programme de cinq ans (2014-2019) d'une valeur de 20 millions de dollars, qui est financé par le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement du gouvernement du Canada.  Les partenaires du programme CISAL collaborent en vue de renforcer les capacités des gouvernements locaux de Colombie et du Pérou afin qu'ils puissent gérer les incidences et les retombées du développement minier dans une perspective de croissance économique durable.

Ces renseignements sont aussi disponibles en espagnol.

Mise à jour : 21/12/2015