Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant
Partenaires dans la protection du climat

Initiatives en développement durable de la Ville de Richmond – toujours une longueur d’avance

Partagez cette page 
A A A




Nouvelle caserne de pompiers certifiée LEED, Richmond (C.-B.).  (Source : Ville de Richmond)

Ce document fait partie d'une série de sept études de cas consacrées aux membres du programme PPC qui ont réalisé l'étape 5.

Richmond, ville carboneutre, augmente l'enveloppe budgétaire consacrée à l'énergie communautaire

Population Membre du programme PPC depuis  Cibles de réduction des émissions de GES
198 309 habitants (recensement de 2016) 2001

Activités municipales : 65 % (provenant des bâtiments de la Ville) sous les niveaux de 2007 d'ici 2020; aucune augmentation majeure de consommation énergétique des bâtiments par rapport aux niveaux de 2012; 20 % (réduction des émissions des parcs de véhicules) sous les niveaux de 2007 d'ici 2020. Activités carboneutres.

Activités communautaires : 33 % sous les niveaux de 2007 d'ici 2020 et 80 % d'ici 2050. Le conseil a endossé une cible distincte de 10 % de réduction par rapport à 2007, d'ici 2020.

Progrès par rapport aux cibles : Activités carboneutres depuis 2013 (incluant les compensations); réduction prévue de 48 % des GES produits par les bâtiments municipaux en 2018; titre platine du programme E3 Fleet; baisse globale de 6 % des émissions de GES entre 2007 et 2012 (le plus récent rapport de la province date de 2012) malgré la croissance de 7 % de la population.

« Richmond a pour surnom la ville insulaire de nature, et nous le prenons au sérieux. La Ville, qui appuie le développement durable depuis des années, a atteint ses objectifs; elle est devenue une organisation civique carboneutre depuis 2013. Plusieurs facteurs ont favorisé sa réussite, mais c'est avec la mise en œuvre de son système d'énergie communautaire que la Ville s'est véritablement affirmée à cet égard. Nous nous trouvons donc dans la position enviable d'être en mesure d'utiliser ce concept pour réaménager notre centre-ville. Tout s'est mis en place au bon moment! »  
— Malcolm Brodie, maire de Richmond

 

Richmond cumule les premières. Elle a été la première ville de Colombie-Britannique à comparer la consommation énergétique de tous ses bâtiments publics, à adopter des politiques vertes en matière de construction et la norme LEED pour les bâtiments publics. Elle a aussi été une des premières villes à adopter l'énergie renouvelable à l'échelle municipale. En décembre 2017, la Ville est devenue la première à exiger que tous les nouveaux ensembles résidentiels fournissent une station de recharge de niveau 2 pour les véhicules électriques, pour toutes les places de stationnement résidentielles.
 
« En 2010 environ, nous avons commencé à comprendre les avantages de l'énergie communautaire et nous pensions au départ que le secteur privé établirait un service, explique Peter Russell, gestionnaire principal du Développement durable et de l'énergie communautaire. Nous avons finalement compris que ces acteurs devraient affronter un certain nombre de défis et que notre participation serait essentielle. Tout cela s'est avéré quand un promoteur, qui avait déjà installé des systèmes géothermiques dans ses bâtiments, nous a approchés pour former un partenariat. Il semblait judicieux de jumeler l'expérience en services de gestion et en construction de la Ville avec l'expérience en systèmes géothermiques de ce promoteur. »

De ces discussions est née la première phase du service municipal Alexandra District Energy Utility. Le service fait maintenant partie de la Lulu Island Energy Company, propriété exclusive de la municipalité.  

Au cours des 50 dernières années, la population de Richmond a doublé, et on prévoit qu'elle augmentera encore de 40 % en moins d'une génération. Malgré cette croissance rapide, la Ville a atteint ses cibles des PPC en réduisant ses émissions de 6 % entre 2007 et 2012 (le dernier rapport de la province remonte à 2012) malgré un taux de croissance de 7 % de la population. La Ville a maintenu cette tendance pour les émissions de GES lreés à la consommation d'énergie des bâtiments, mais elle n'a pas de données récentes en ce qui concerne le transport.

Richmond a concentré ses efforts sur la réduction de la demande d'énergie des bâtiments et des transports. Ses plans communautaires et énergétiques sont intégrés. Ils misent sur le développement axé sur le transport collectif, le potentiel piétonnier, les exigences en matière d'efficacité énergétique des bâtiments et l'énergie communautaire.

Train en marche en arrière-plan (en haut à droite), piétons traversant la rue (de droite à gauche) et piste cyclable avec cyclistes.  (Source : Ville de Richmond)

Principaux projets et résultats

Le système énergétique communautaire au cœur des nouveaux ensembles résidentiels

Les systèmes énergétiques communautaires assurent le chauffage et le refroidissement de plusieurs bâtiments à partir d'un seul système centralisé. Ces systèmes, capables de fonctionner avec divers combustibles, peuvent ainsi être adaptés au fil du temps pour fonctionner avec plus d'une source d'énergie, y compris les énergies renouvelables. Jusqu'à présent, la Ville a mis sur pied deux systèmes énergétiques communautaires et elle prévoit des agrandissements majeurs.

 
Dans le cas de la Richmond's Alexandra District Energy Utility (ADEU), un réseau de tuyaux souterrains envoie de l'eau dans les bâtiments connectés au système pour le chauffage ainsi que pour le refroidissement de l'air ambiant et de l'eau. Le tout fonctionne grâce à l'énergie géothermique. Le système connaît sa quatrième expansion. Outre les résidents, le système compte parmi ses clients un Walmart, le premier au Canada qui se soit connecté à un système énergétique municipal, un temple ismaïlien et un nouveau centre combinant une caserne de pompiers et des services ambulanciers. 

 
Compte tenu du rythme du réaménagement du centre-ville de Richmond et des leçons apprises en mettant sur pied l'ADEU, la Ville exige désormais que tous les bâtiments de la région soient construits avec l'équipement mécanique approprié afin qu'ils soient dotés de l'infrastructure nécessaire pour se connecter à un système énergétique communautaire. « Dans le centre-ville, nous avons travaillé avec des promoteurs importants, et par la suite, avec un partenaire de services choisi à partir d'un processus d'approvisionnement pour établir l'Oval Village District Energy Utility », a déclaré M. Russell.

 
La Ville a créé la Lulu Island Energy Company (LIEC) pour établir un partenariat avec le secteur privé afin de trouver l'expertise financière et opérationnelle dont elle avait besoin. Richmond étudie la possibilité de faire profiter tout le centre-ville des systèmes énergétiques communautaires grâce à ce modèle.

Avantages environnementaux

  • La Lulu Island Energy Company dispose actuellement de quatre centrales d'énergie (dont deux temporaires) qui alimentent en énergie des bâtiments résidentiels, commerciaux et institutionnels représentant en tout une superficie de 3,5 millions de pieds carrés.
  • Depuis l'hiver 2018, 2.336 tonnes d'émissions de gaz à effet de serre (GES) ont été éliminées dans la collectivité. La Ville estime que, pendant leur durée de vie, l'Oval Village et l'ADEU auront réduit les émissions de GES de plus de 70 000 tonnes, comparativement aux résultats qu'on aurait obtenus sans ces systèmes. Elle évalue que les émissions des bâtiments connectés au système réduiront de 70 à 80 % lorsque celui-ci sera pleinement fonctionnel.

Avantages économiques

  • Le conseil approuve les programmes de systèmes énergétiques communautaires en demandant toutefois que le prix de ces services soit concurrentiel par rapport à celui des autres services. « Nos clients ne paient pas de primes », affirme M. Russell.
  • Selon la LIEC, les travaux prévus pourraient fournir environ 630 postes en conception et en construction. Des artistes locaux participeront à l'étape du design pour intégrer l'art public à l'extérieur des bâtiments de la centrale d'énergie. Environ 10 emplois deviendront des postes à temps plein au cours du projet.
  • Les sièges sociaux du quart des entrepreneurs de la ville se trouvent à Richmond, situation qui offre des emplois stables aux entreprises et donne à la Ville accès à des entrepreneurs expérimentés. Et plus le public entendra parler des avantages des systèmes énergétiques communautaires, plus la clientèle des entrepreneurs se développera.

Avantages sociaux

  • Les bâtiments connectés aux systèmes énergétiques communautaires n'ont pas besoin de fournaises, de chaudières ni de systèmes de climatisation, ce qui libère une importante surface utile pouvant servir autrement.
  • Pour maintenir des prix énergétiques fiables et stables, le conseil municipal de Richmond demande que les coûts énergétiques annuels facturés aux clients soient égaux ou inférieurs aux coûts des systèmes conventionnels pour le même service.
  • Les centrales d'énergie incluent de l'art public, des panneaux d'information et des caractéristiques de bâtiment vert.

Energy Save Richmond

Energy Save Richmond est la marque ombrelle de la Ville en matière d'efficacité énergétique pour la collectivité élargie. « Le programme pour cette marque inclut beaucoup d'initiatives dont les gens pourraient bénéficier », affirme M. Russell, soulignant la nécessité d'apporter davantage d'améliorations énergétiques dans les bâtiments résidentiels et commerciaux déjà existants si la Ville de Richmond veut atteindre ses objectifs de réduction d'émissions de GES.

À titre d'exemple, le Building Energy Challenge a permis à des propriétaires d'immeubles et à des gestionnaires de rivaliser afin de réduire la consommation d'énergie. En recueillant des données sur l'énergie et en comparant les rendements des bâtiments, les propriétaires et les gestionnaires ont pu connaître le rendement de leur bâtiment. Le programme comportait aussi un volet de formation ainsi que des conseils sur la façon d'améliorer l'efficacité énergétique. Le programme Climate Smart, qui fait aussi partie d'Energy Save Richmond, aide les entreprises à réduire davantage leurs émissions et leurs coûts en offrant des formations de groupe en efficacité énergétique, des rapports sur mesure et des certifications. Le Richmond Carbon Market invite les organisations à soumettre des projets de réduction d'émissions de GES de plus de 50 tonnes. S'ils sont approuvés, la Ville achète des crédits compensatoires admissibles pour les émissions de GES qu'elle produit.

Avantages environnementaux

  • Le premier Building Energy Challenge de la Ville (2014-2015) a permis de réduire les émissions de GES en moyenne de 13,5 %.
  • La Ville utilise l'ENERGY STAR Portfolio Manager, logiciel gratuit offert par Ressources naturelles Canada, pour comparer les bâtiments. L'analyse sert à comparer les données énergétiques d'un bâtiment donné à son historique de rendement ou à celles de bâtiments similaires. C'est une méthode éprouvée pour renseigner et former les propriétaires et les gestionnaires de bâtiments sur la réduction des émissions de GES et de consommation d'énergie.

Avantages économiques

  • Entre 2007 et 2012, la consommation d'électricité et de gaz naturel dans les bâtiments privés a diminué de 10 % et de 12 % respectivement. En 2012 seulement, ces gains en efficacité énergétique ont permis aux résidents de Richmond d'économiser 13 millions de dollars en coûts énergétiques.
  • En partenariat avec le distributeur de gaz naturel provincial FortisBC, la Ville a offert aux restaurants un programme de remplacement de valves de pulvérisation, ce qui a entraîné des économies de plus de 200 000 $ en coûts énergétiques.

Avantages sociaux

  • Les Canadiens passent plus de 80 % de leur temps à l'intérieur. Les bâtiments dont l'efficacité énergétique a été améliorée (c.‑à‑d. améliorations du système d'éclairage, de la ventilation et de l'isolation) offrent un espace plus sain aux occupants.
  • Les exploitants d'immeuble, les entreprises et les résidents sont mieux informés sur la gestion de l'énergie dans les bâtiments.

Stations de recharge pour véhicules électriques

Au cours de l'examen de 2015 du Plan de réduction de la consommation d'énergie et des émissions de GES communautaires de la Ville de Richmond, l'analyse a révélé que les conducteurs et les entreprises devront utiliser des véhicules sans émission de carbone d'ici 2025 si la Ville désire atteindre ses cibles de réduction des émissions de GES dans le secteur du transport. « Nous ne pouvons y arriver sans l'aide du gouvernement provincial et du fédéral, ajoute M. Russell, mais nous pouvons certainement mettre en œuvre des exigences et des programmes qui nous aideront à réaliser ces grandes avancées. »
 
Encore une fois, Richmond a été l'une des premières villes à adopter des politiques visant à promouvoir les infrastructures destinées aux véhicules électriques, d'abord en exigeant qu'au moins 20 % des places de stationnement dans les nouveaux ensembles multifamiliaux soient munies de bornes de recharge pour les véhicules électriques, puis en augmentant cette proportion à 25 %. La Ville a été la première en Amérique du Nord à exiger que toutes les stations de recharge soient de niveau 2, ce qui veut dire qu'une borne électrique est installée et alimentée. Cette décision a retenu l'attention des gouvernements locaux et des défenseurs du véhicule électrique à l'échelle internationale. La Ville offre actuellement quatre stations de recharge publiques de niveau 2. Le service est gratuit pour inciter les gens à utiliser les véhicules électriques. Toutefois, la Ville prévoit commencer l'installation de stations de recharge de niveau 3 qui sont plus rapides, mais aussi beaucoup plus chères et pour lesquelles elle entend facturer des frais. Le parc automobile de la Ville comprend une demi-douzaine de véhicules électriques. Des véhicules supplémentaires seront achetés lorsque les autres véhicules devront être remplacés.

Avantages environnementaux

  • La Colombie-Britannique produit 95 % de son électricité à partir de sources renouvelables, comme l'eau (énergie hydraulique), la biomasse et le vent (énergie éolienne). L'utilisation de véhicules électriques alimentés par des sources renouvelables plutôt que par des combustibles fossiles aide Richmond à réduire ses émissions communautaires et municipales.

Avantages économiques

  • Selon BC Hydro, un véhicule électrique coûte moins cher à faire fonctionner qu'un véhicule à essence (moins de la moitié du prix). Les coûts en électricité pour la Nissan Leaf S 2016, par exemple, se chiffrent à peine à 400 $ par année, comparativement à plus de 1800 $ pour une voiture à essence de taille équivalente.
  • L'entretien des voitures électriques peut coûter jusqu'à un tiers de moins que l'entretien des voitures à essence.

Avantages sociaux

  • Les véhicules électriques n'émettent pas de polluants nocifs. La qualité de l'air s'en trouve donc améliorée.
  • Beaucoup de composantes automobiles sont faites à partir de combustibles fossiles. Certains constructeurs de véhicules électriques utilisent maintenant des bioproduits, comme des plastiques, des finis et des peintures biodégradables, ce qui permet aussi de réduire l'utilisation des combustibles fossiles.

Défis relevés

  • Pour accommoder une population à croissance rapide et répondre aux besoins des résidents, la Ville a dû trouver des façons d'augmenter la densité des domiciles et d'élargir la variété des logements et des modes d'occupation dans son territoire urbain. L'aménagement du centre-ville, des centres voisins et des routes principales l'aidera à régler certains aspects de ce défi.
  • Le conseil a demandé que les tarifs des systèmes énergétiques communautaires soient concurrentiels par rapport aux coûts énergétiques habituels pour la durée de vie du matériel et pour le même niveau de service. La division du projet en phases et l'emprunt interne, jumelés à l'utilisation stratégique du personnel, ont permis à la Ville de relever ce défi.
  • Communiquer avec différentes parties prenantes peut représenter un défi, et Richmond cible ses messages en fonction des besoins des destinataires. Par exemple, pour le Richmond Carbon Market, la Ville a calculé qu'il faut environ 100 $ d'investissement pour réduire les émissions d'une tonne d'eCO2. Pour encourager la participation au Carbon Market, la Ville a offert 25 $ par tonne aux promoteurs de projets, compensant ainsi le coût des mesures d'efficacité énergétique. Les économies énergétiques compenseront aussi ces coûts. Le personnel de la Ville a rencontré plusieurs entreprises pour s'assurer que tous les avantages ont bien été compris.

Leçons retenues

  • Saisissez rapidement les occasions. « Vous n'avez pas besoin d'avoir toutes les réponses pour vous lancer. Sachez que vous acquerrez des connaissances avec le temps et votre raisonnement se façonnera pour que vous puissiez répondre aux défis, a déclaré M. Russell. Si vous êtes axé sur les résultats, vous verrez qu'une action en déclenche souvent d'autres. »
  • Vous pouvez tirer profit des partenariats. La Ville de Richmond a travaillé de concert avec des promoteurs locaux pour agrandir ses systèmes énergétiques communautaires. « Nous avons trouvé l'occasion de créer un partenariat avec un promoteur dans quelques cas et, pour ce qui est du centre-ville, nous avons établi un partenariat public-privé, affirme M. Russell. Des occasions comme celles-là ne se présentent pas nécessairement à vous. Vous devez les chercher. Faites preuve d'entrepreneuriat. » Les partenaires offrent une valeur qui dépasse leurs propres ressources et expertises, et on peut beaucoup réduire les risques liés au projet en utilisant les pouvoirs réglementaires et les relations.
  • Prenez le temps de communiquer avec vos partenaires, le conseil municipal et le personnel pour les rassurer au sujet de vos nouvelles entreprises énergétiques. Il est important d'émettre un message cohérent qui souligne les avantages, dissipe les inquiétudes de la collectivité et met fin aux plaintes des clients.
  • Les systèmes énergétiques ne sont pas un secteur de service essentiel pour les gouvernements municipaux. Toutefois, l'énergie communautaire s'appuie sur l'expertise du gouvernement municipal en gestion des infrastructures (comme les réseaux d'aqueduc et d'égout sanitaire) et sur le service à la clientèle. « Nous ne le considérons pas comme un nouveau service, mais comme le prolongement d'une expertise municipale en infrastructure », ajoute M. Russell.
  • Établissez des règles équitables pour les promoteurs privés. Si tous les promoteurs doivent avoir les mêmes pro forma et doivent répondre aux mêmes exigences en matière de divulgation, il sera moins inquiétant de faire la promotion des maisons connectées au système énergétique communautaire.
  • Tirez parti des programmes de financement pour la gestion de la demande du système énergétique communautaire. Si ces programmes ne sont pas offerts, demandez du nouveau financement.

Autres ressources 

Réalisation des étapes

Étape 1 - 2006 (activités municipales et communautaires)
Étape 2 - 2015 (activités municipales et communautaires)
Étape 3 - 2015 (activités municipales et communautaires)
Étape 4 - 2016 (activités municipales et communautaires)
Étape 5 - 2016 (activités municipales et communautaires)

Fonds municipal vert : La Ville de Richmond a reçu l'aide du Fonds municipal vert pour divers projets, dont la construction de deux nouvelles casernes écoénergétiques, la production d'études de faisabilité sur l'utilisation de la chaleur solaire et de la chaleur récupérée des égouts, et l'aménagement d'un parc éco-industriel.

Ressources

Les ressources suivantes vous aideront à franchir l'étape 5 :

Community Energy and Emissions Plan (2014) et mise à jour en 2017
Energy Save Richmond
Lulu Island Energy Company
Richmond's Ecological Network Management Strategy
Sustainability & Environment
Sustainability in Action

Partenaires et collaborateurs

BC Hydro
FortisBC
Programme ENERGY STAR pour les municipalités de Ressources naturelles Canada
Corix Utilities Inc.
Urban Development Institute
Metro Vancouver (District régional du grand Vancouver)

Personnes–ressources

Peter Russell
Gestionnaire principal, Développement durable et Énergie communautaire
Ville de Richmond, Colombie-Britannique
Tél. : 604 276-4130

Malcolm Brodie
Maire
Ville de Richmond, Colombie-Britannique
Tél. : 604 276-4123

Mise à jour : 14/11/2018