Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant
Programmes de collaboration entre les Premières Nations-municipalités

Nation crie Enoch et la Ville d’Edmonton

Le maire Iveson et le chef Morin s’échangent des cadeaux pendant la célébration du 1er anniversaire du protocole d’entente.

Caractéristiques particulières du partenariat

Edmonton est la cinquième ville la plus populeuse du Canada (932 546 habitants selon le ministère des Affaires municipales de l'Alberta), alors que la Nation crie Enoch ne compte que 2100 membres. Il s'agit du premier partenariat de l'IDEC qui met en jeu une grande ville - Edmundston, dont la population se chiffre à près de 20 000, était la plus grande ville de la phase I de l'IDEC. La Nation crie Enoch et la Ville d'Edmonton se sont engagées à participer à l'IDEC de 2016 à 2019.

Domaines de collaboration - Thèmes conjoints de développement économique communautaire

  • Protocoles et stratégies d'interface frontalière pour coordonner la gestion des délimitations territoriales communes au Comté de Parkland, à la Nation crie Enoch et à la Ville d'Edmonto
  • Tourisme culturel mettant à profit la proposition d'un parc provincial pour la zone urbaine Big Island-Woodbend 
  • Collaboration en matière d'installations sportives et récréatives
  • Service de transport collectif potentiel reliant la Ville d'Edmonton et la Nation crie Enoch
  • Collaboration en matière de logements permanents avec services de soutien

Réalisations

  • Définition du mandat du groupe de travail
  • Signature publique et culturellement symbolique du Protocole d'entente (mars 2017)
  • Rédaction conjointe d'une lettre adressée à la province de l'Alberta au sujet de la cogestion proposée du futur parc provincial Big Island-Woodbend
  • Atelier conjoint ayant permis d'explorer des possibilités de collaboration en matière d'installations sportives et récréatives et de production d'énergie verte (décembre 2017)
  • Atelier conjoint réunissant des spécialistes locaux du domaine qui a permis d'explorer des possibilités de collaboration en matière de logements permanents avec services de soutien (avril 2018)
  • Engagement renouvelé des deux conseils, des conseils de jeunes et du public à organiser une célébration du Protocole d'entente (avril 2018)

Dans les médias :


Pourquoi travailler ensemble?

Billy Morin, chef, Nation crie Enoch

« Le fait de se réunir en s'unissant affirme notre engagement à établir une relation de travail forte et équitable pour le bien et les droits de tous. Ce solide partenariat dans la région métropolitaine d'Edmonton honore non seulement le contenu, l'esprit et les intentions du Traité no 6, mais permet d'espérer obtenir d'autres avantages qui seront mutuellement bénéfiques. »


Don Iveson, maire, Ville d'Edmonton

« Il s'agit d'une étape importante franchie dans le prolongement de l'Entente de dialogue et de coopération que la Ville a conclue avec la Confédération des Premières Nations du Traité no 6, tout comme c'est le cas pour notre participation commune à l'IDEC. Le partenariat établit également une fondation solide pour la poursuite d'une relation coopérative de gouvernement à gouvernement avec la Nation crie Enoch, dans un esprit de réconciliation. »


Prochaines étapes

Le partenariat en est actuellement la phase D - Agir du processus Plus forts ensemble, alors qu'il entreprend sa dernière année avec l'IDEC. Les priorités des partenaires pour la prochaine année incluent notamment :

  • La planification d'initiatives conjointes en matière de logements permanents avec services de soutien
  • La cogestion potentielle du futur parc provincial Big Island-Woodbend·    Une collaboration par le biais des stratégies et protocoles d'interface frontalière
  • Un service de transport collectif potentiel reliant la Ville d'Edmonton et la Nation crie Enoch
  • La poursuite des efforts de renforcement des relations de gouvernement à gouvernement
Mise à jour : 15/10/2018