L’apport des municipalités rurales est crucial pour la prospérité économique et la qualité de vie des Canadiens. Elles soutiennent des secteurs clés, notamment l’agriculture, la production manufacturière et les ressources naturelles, et fournissent aux familles et aux travailleurs les services dont ils ont besoin. Et tout cela en stimulant près du tiers de l’économie canadienne.  

Toutefois, les municipalités rurales sont aux prises avec des défis particuliers tant, entre autres, sur le plan géographique, climatique et démographique. Et ces défis ne peuvent être relevés au moyen de solutions mur à mur. Les élus municipaux s’y attaquent énergiquement, et ce, malgré leurs outils désuets.  

En vue des prochaines élections fédérales, la FCM demande à tous les partis fédéraux de s’engager à ce que le gouvernement fédéral adopte une « perspective rurale » qui s’appliquera à l’ensemble de ses politiques, notamment pour tenir davantage compte des réalités rurales et moderniser les outils fédéraux afin d’habiliter les élus municipaux à bâtir de meilleures vies.  

Les enjeux ruraux nous concernent tous. Pour que le Canada réalise son plein potentiel, il faut accorder à toutes les collectivités du pays les outils et les possibilités dont elles ont besoin pour prospérer.

Voici ce que nous demandons :

Toujours tenir compte des réalités rurales.

  • Adapter les programmes et les politiques fédéraux en fonction des réalités rurales de façon à ce que les petites collectivités puissent répondre aux enjeux et aux besoins locaux. 
  • Solliciter l’expertise des municipalités rurales s’appliquant à des enjeux fédéraux, notamment pour concevoir des programmes d’infrastructure et promouvoir des échanges commerciaux stimulant le développement économique rural. 
  • S’assurer que les nouveaux investissements dans la large bande procurent aux collectivités rurales, nordiques et éloignées une connexion internet fiable. 
  • Maintenir ou bonifier les nouveaux investissements fédéraux dans les services à large bande. 
  • S’engager à respecter des normes et des calendriers précis pour atteindre les cibles de vitesse minimale du CRTC (50 Mbps pour le téléchargement et 10 Mbps pour le téléversement) et ainsi s’assurer que les collectivités rurales ne prennent pas de retard sur le reste du pays. 
  • Veiller à ce que les services soient aussi accessibles et abordables dans les régions éloignées que dans les zones urbaines.  

Moderniser les outils de financement dont dépendent les collectivités rurales. 

  • Doubler de façon permanente le transfert du Fonds de la taxe sur l'essence, qui soutient des milliers de projets d’infrastructure ruraux chaque année : pour des routes, des ponts, des systèmes de gestion des déchets, etc.
  • Promouvoir le développement économique rural en partenariat avec des élus municipaux. 
  • Engager des discussions directement avec les municipalités afin d’élaborer des stratégies de croissance économique rurale.
  • Tirer parti des programmes, des structures et des politiques existants, comme les bureaux de développement économique régional, pour stimuler le développement économique rural.

Lisez notre communiqué: Élections 2019 – Les municipalités rurales en quête de progrès pour leurs populations

Quelques chiffres
30 %
du PIB national est attribuable aux régions non métropolitaines
10M
de Canadiens vivent hors des régions métropolitaines de recensement
2M
de Canadiens sont encore dépourvus de services internet fiables
© 2019 Fédération canadienne des municipalités