Projet

Subvention de la FCM 

Communauté 

Projet pilote

32 700 $

Rosemont-La-Petite-Patrie (Montréal, QC)

Photo of Zero Waste Challenge participants
DE G. À D. : Roxanne Comtois, représentante d’ un foyer zéro déchet, Laure Caillot,
spécialiste du mode de vie zéro déchet, et Claudette Therrien, représentante d’ un foyer zéro déchet.

Rosemont-La Petite-Patrie, dans le centre de Montréal, est un arrondissement densément peuplé comptant près de 140 000 résidents. En 2016, 63 % des matières résiduelles des ménages étaient encore enfouies, ce qui a incité l’arrondissement à mettre sur pied le Défi zéro déchet afin de réduire ce taux.
Ce programme s’appuyait sur le concept zéro déchet, un mouvement de plus en plus répandu dans les municipalités québécoises et d’autres villes du monde, reposant sur cinq principes : 

  • Refuser
  • Réduire
  • Réutiliser
  • Recycler 
  • Composter

Ce projet pilote : 

  • Réduire les déchets ménagers de 30 à 50 % (soit une réduction par personne et par année de 109 à 181 kilos)
  • Réduire, à long terme, de 16 390 tonnes par année les déchets ménagers de l’arrondissement financement

 Participantes Défi zéro déchet
DE G. À D. : Gabrielle Lamontagne-Hallé, Amélie Côté, Laure Caillot, Bchira Dhouib, Douglas Besson

Parmi les 569 candidatures reçues, l’arrondissement a choisi 50 ménages pour participer au projet pilote d’octobre 2018 à juin 2019, et chacun devait peser ses matières résiduelles tout au long du projet. Les organisateurs se sont aussi adjoint les services de trois spécialistes du concept zéro déchet qui ont été chargés de collaborer étroitement avec chaque ménage. 

« Vers le milieu du projet, les bénévoles avaient réduit leurs matières résiduelles de 20 % en moyenne, ce qui est remarquable puisqu’ils n’avaient entrepris le défi que quatre mois auparavant », dit Marilou Deschênes, agente de recherche en développement durable pour l’arrondissement.

 « Le Défi zéro déchet est peut-être bien modeste, mais il porrait ouvrir la voie à la transformation de Montréal en ville durable. La grande popularité du projet montre que les municipalités peuvent vraiment accompagner les citoyens dans leur transition vers un mode de vie à faible impact. »

-Marilou Deschênes, agente de recherche en développement durable, division des communications, Arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie

Des activités de soutien ont été offertes aux participants en fonction de leurs besoins, dont des conseils par téléphone, des rencontres individuelles et en groupe, des ateliers thématiques spéciaux et un groupe Facebook privé. La population a eu accès à la démarche des participants sur un site web, et a pu y lire leurs témoignages, leurs objectifs et leurs réalisations. 

« Pendant le projet, j’ai eu la chance de participer à des ateliers et j’ai vraiment senti que je faisais partie de la communauté, avec tout le soutien que cela apporte. …  C’est par ma consommation responsable que je contribue à la lutte contre les changements climatiques. »

-Jean Gagnon Doré, participant au Défi zéro déchet

L’arrondissement estime que dans sa première édition, le Défi zéro déchet réduira le volume global des déchets ménagers de 10 à 17 tonnes. 

Grâce à ce défi, l’arrondissement vise à faire de ses citoyens des leaders en réduction des matières résiduelles vouées à l’enfouissement. Le projet pilote sert aussi à tester une solution novatrice reproductible pouvant inspirer d’autres collectivités. 

Ressources supplémentaires

© 2020 Federation of Canadian Municipalities