La Municipalité rurale de Springfield, au Manitoba, s’inquiète depuis longtemps de la sûreté et de la disponibilité de ses eaux souterraines puisqu’elle dépend de celles-ci pour répondre à la totalité de ses besoins résidentiels, commerciaux et industriels.

La municipalité compte de nombreuses sources naturelles et ses réserves d’eaux souterraines sont relativement abondantes. Toutefois, les changements climatiques dans le sud du Manitoba entraînent des hivers plus humides et des étés plus arides qui pourraient affecter la quantité et la qualité des eaux souterraines disponibles localement. Les pratiques d’utilisation des terres modifient aussi les profils de drainage et de recharge des eaux souterraines, ce qui peut les contaminer.

En 2018, Springfield a réalisé un exercice de planification, financé en partie par le programme MIC, afin d’assurer la durabilité, la propreté et la salubrité de son réseau d’approvisionnement en eau. La Municipalité a recueilli des données pour dresser des cartes des aquifères, de la vulnérabilité des eaux souterraines ainsi que de la qualité de l’eau. Elle a utilisé ces cartes pour élaborer un plan de gestion des eaux souterraines de 10 ans (2018-2028).

Ce travail de cartographie a permis de détecter de nombreux endroits où les aquifères sont particulièrement vulnérables aux conséquences négatives d’activités en surface (vidanges de fosses septiques, exploitations d’agrégats, lieux d’enfouissement, fermes d’élevage, utilisation de pesticides et de fertilisants, etc.) ainsi que des eaux souterraines de mauvaise qualité plus profondément en subsurface. Les secteurs de la municipalité sont maintenant désignés en fonction de la vulnérabilité (de faible à élevée) de leurs eaux souterraines, et la Municipalité planifie prendre en compte cet aspect dans l’aménagement de son territoire.

Le rapport sur la planification de 10 ans présente de nombreuses recommandations qui aideront la Municipalité à réviser ses politiques et ses règlements afin de protéger la qualité et la disponibilité de ses eaux souterraines pour la prochaine décennie. Le projet a également aidé la Municipalité à comprendre le rôle de la sensibilisation publique dans la protection des eaux souterraines et à reconnaître la nécessité d’assurer un suivi plus régulier des aquifères. Le projet a en outre montré l’urgence d’assurer une surveillance étendue ainsi que d’instaurer des mesures de protection des têtes de puits et des eaux souterraines dans l’ensemble de la province.

Cet exercice de planification place la Municipalité rurale de Springfield en position d’assurer la sécurité de ses eaux pour de nombreuses années.

Détails du projet

  • Titre du projet : Délimitation et cartographie des capacités aquifères et de la vulnérabilité des eaux souterraines, Municipalité rurale de Springfield
  • Secteur : Interventions climatiques
  • Type : Plan
  • Montant de la subvention : 46 400 $
  • Lieu : Municipalité rurale de Springfield, Manitoba

Objectifs principaux

  • Déterminer l’étendue des aquifères de Springfield
  • Comprendre la vulnérabilité des eaux souterraines locales attribuable aux changements climatiques
  • Évaluer les risques de contamination des eaux souterraines et déterminer les effets des pratiques d’utilisation des terres sur les eaux souterraines
  • Fournir des recommandations pour protéger les ressources en eaux souterraines
  • Créer un cadre pour élaborer un plan régional de gestion des eaux souterraines
  • Améliorer la résilience des infrastructures de Springfield par la planification, l’établissement du coût du cycle de vie et l’amélioration de la gestion des actifs

En chiffres

  • La superficie du territoire de Springfield est d’environ 1 100 km2.
  • Springfield compte 15 342 résidents.
  • Son territoire comprend deux aquifères rocheux régionaux (un aquifère carbonaté et un aquifère de grès plus profond) et plusieurs gisements de sable et de gravier qui produisent des eaux souterraines.
  • L’adoption de ce plan à l’échelle régionale pourrait assurer la protection de l’eau pour une population comptant jusqu’à 60 000 résidents.
  • Ce projet de planification a coûté 85 500 $ au total.
  • Le programme MIC a couvert 54 % des coûts totaux.

Activités du projet

  • Dresser une carte des aquifères et des vulnérabilités et recueillir des données sur la recharge et les capacités
  • Utiliser les modèles climatiques à faibles et fortes émissions de carbone pour étudier les effets potentiels des changements climatiques sur les ressources en eaux souterraines
  • Élaborer un cadre d’évaluation de la vulnérabilité des eaux souterraines et attribuer à Springfield cote de vulnérabilité en conséquence
  • Déterminer quelles activités d’utilisation des terres pourraient contaminer les eaux souterraines
  • Identifier les facteurs hydrogéologiques qui présentent des risques importants pour les aquifères
  • Trouver les sources de contaminants naturels
  • Situer les zones de recharge et déterminer la recharge annuelle des aquifères
  • Déterminer les méthodes privilégiées de protection des têtes de puits pour les puits d’approvisionnement publics existants.
  • Analyser l’information relative aux permis privés, commerciaux, municipaux et industriels d’utilisation de l’eau.
  • Déterminer les zones favorables à l’exploitation des eaux souterraines

Personne-ressource

Santokh Randhawa
Directeur des eaux et matières résiduelles
SRandhawa@rmofspringfield.ca
T: 204-444-7362

© 2021 Federation of Canadian Municipalities