Dans la région de Peel, en Ontario, des épisodes de précipitations extrêmes ont causé des inondations qui ont eu des répercussions pour les résidents et sur les infrastructures municipales. Avec les changements climatiques, ces épisodes devraient devenir de plus en plus fréquents et violents. Les augmentations de température intensifient les répercussions sur l’environnement, augmentant la vulnérabilité des cours d’eau récepteurs à une augmentation de la température de l’eau.

L’une des principales stratégies permettant d’atténuer ce problème provient du réseau croissant de routes de la région, dont les systèmes de drainage contribuent à l’écoulement des eaux pluviales dans le bassin versant. La région de Peel a réalisé un projet novateur pour reconstruire le système de drainage au moyen d’une approche d’aménagement à faible impact (AFI) qui reproduit le mouvement naturel de l’eau dans l’environnement sur la route Mississauga, une route à six voies. Le projet avait été financé au moyen d’une subvention du programme Municipalités pour l’innovation climatique (MIC) de la FCM.

En 2014, le conseil régional de Peel a planifié la mise en œuvre de principes d’aménagement à faible impact dans le cadre d’une approche de gestion des eaux pluviales fondée sur le bassin versant. L’objectif consistait à tenir compte de la santé du bassin versant dans son ensemble tout en réduisant les coûts du cycle de vie des infrastructures et en préservant les niveaux de service élevés.

L’aménagement à faible impact fait appel aux caractéristiques paysagères existantes et à des techniques de construction pour favoriser l’infiltration, la filtration et l’absorption des eaux pluviales en amont, à leur source. Il s’agit d’une façon rentable de réduire l’écoulement des eaux pluviales, d’en améliorer la qualité et de prévenir les changements de température dans les cours d’eau récepteurs.

Le projet de la route Mississauga est le premier projet réalisé dans la région du Grand Toronto faisant appel à cette approche d’infrastructure verte pour gérer les eaux pluviales et pourrait servir de modèle aux projets routiers à venir. La Région a installé une baissière biologique – des canaux linéaires conçus de manière à contenir les écoulements d’eaux pluviales et à en diminuer les débris et la pollution – dans le terre-plein central divisant la route. La baissière est composée de matériaux granulaires et de plantes indigènes. Une canalisation achemine les eaux pluviales du système de drainage de la route dans le terre-plein, où elle passe par des déversoirs afin de prévenir l’érosion et, ensuite, irrigue les plantes. La végétation filtre et refroidit l’eau avant que celle-ci retourne dans le système de drainage.

La Région prévoit commencer à surveiller le système dès 2020. Les mesures de surveillance comprennent l’échantillonnage automatique de l’eau pour en déterminer la qualité et un suivi de l’écoulement et des niveaux d’eau.

Détails du projet

  • Projet : Projet d’aménagement à faible impact pour la gestion des eaux pluviales sur la route Mississauga
  • Secteur : Eau
  • Montant de la subvention : 925 600 $
  • Entité principale : Service des Travaux publics

Objectifs principaux

  • Réduire la vulnérabilité des actifs municipaux nouveaux et existants aux effets des changements climatiques, comme les inondations.
  • Atténuer les augmentations de la température de l’eau dans la rivière Crédit.
  • Réduire le nombre de débordements.
  • Éviter les mises à jour coûteuses aux infrastructures classiques.
  • Réduire les coûts du cycle de vie des infrastructures et prolonger la durée de vie des infrastructures municipales.
  • Réduire l’érosion des cours d’eau récepteurs afin de réduire les dangers, de protéger les propriétés et de réduire les coûts liés aux mesures de protection contre l’érosion.
  • Améliorer la santé du bassin versant.
  • Maintenir un haut niveau de services.
  • Réduire la consommation d’eau.

En chiffres

  • 25 mm de précipitations traitées à chaque événement, couvrant 90 % de toutes les chutes de pluie
  • 10 à 36 % – réduction des volumes d’écoulement
  • 1 560 000 $ – réduction prévue des dépenses en immobilisations
  • 3 400 $ – réduction prévue des coûts d’entretien/de réparation (étang de gestion des eaux pluviales existant)
  • 83 400 $ – réduction prévue des coûts d’entretien/de réparation (contrôle de l’érosion)
  • 5,63 hectares – superficie de la zone de drainage présentant une imperméabilité de 67,7 %

Activités du projet

  • Préparation du site et retrait des matériaux existant, y compris la chaussée en asphalte, le béton, la bordure et le caniveau de béton, les plantes du terre-plein en place ainsi que la bordure et le caniveau temporaires en asphalte
  • Installation d’un réseau d’égout pluvial et de ses composantes, y compris un séparateur d’huiles et de sédiments afin de retirer les huiles et les sédiments des écoulements d’eaux pluviales
  • Installation de déversoirs en béton, d’une baissière biologique et de platebandes
  • Achèvement de la remise en état de la route et des surfaces, y compris l’installation d’une bordure et d’un caniveau en béton, d’un terre-plein et d’un plastron d’éclaboussures
  • Achèvement de l’aménagement en installant un tapis de jute, des plantations et des accessoires

« Les routes régionales contribuent de manière significative à l’écoulement du bassin versant, puisque leurs réseaux de drainage des eaux pluviales acheminent ces eaux dans les cours d’eau locaux. Au cours de la dernière décennie, la région de Peel a été touchée par de nombreux phénomènes météorologiques violents qui ont eu d’importantes répercussions sur les infrastructures et les services municipaux. Le projet d’aménagement à faible impact de la route Mississauga présente des avantages environnementaux, sociaux et économiques considérables qui amélioreront la durabilité de West Brampton en réduisant, en nettoyant et en refroidissant les eaux pluviales avant qu’elles entrent dans l’environnement naturel et en assurant une fonction de passerelle pour la collectivité. »

– Samantha Paquette, gestionnaire de projet, Programmes et études d’infrastructures, Transports, Services publics, région de Peel

Ressources

© 2020 Federation of Canadian Municipalities