La Ville de Victoria planifie une réduction majeure de ses émissions de GES grâce à une stratégie globale détaillée axée sur la collaboration. En 2016, son conseil municipal s’est fixé deux objectifs ambitieux d’ici 2050 : parvenir à une réduction de 80 % des émissions de GES de la communauté par rapport aux niveaux de 2007 et utiliser exclusivement des sources renouvelables pour ses besoins en électricité.

Pour atteindre ces objectifs, la Ville a élaboré un Plan pour le leadership climatique en consultation avec des intervenants clés de la communauté. Le conseil municipal a approuvé ce plan en juillet 2018.

« Avec son Plan pour le leadership climatique, Victoria souhaite inspirer les résidents, les entreprises et les groupes communautaires ainsi que les autres municipalités pour qu’ils réduisent leur consommation énergétique et s’adaptent aux changements climatiques », dit Jess Dawe, directeur, Énergie et action climatique, de la Ville de Victoria.

Le Plan inclut des initiatives nombreuses et variées, dont un projet pilote de subventions pour financer des améliorations écoénergétiques dans les appartements de location admissibles et l’adoption de l’Energy Step Code de la Colombie-Britannique qui trace la voie pour des bâtiments prêts pour une consommation énergétique nette zéro.

Deux initiatives de Victoria ont reçu des subventions du programme Municipalités pour l’innovation climatique de la FCM :

  • Le Projet d'infrastructure de réseau cyclable pour personnes de tous âges et de toutes capacités consiste en 32 kilomètres de voies cyclables plus sécuritaires reliant le centre-ville aux divers autres quartiers de la ville. Ce projet devrait avoir des retombées positives, entre autres l’amélioration de la qualité de l’air, la réduction des émissions de GES et une infrastructure de transports plus résiliente. Victoria travaille par ailleurs en collaboration avec l’Université Simon Fraser pour faire un suivi sur les impacts à long terme du projet sur le nombre de cyclistes, la sécurité et la santé publique.
  • Le second projet financé par le programme Municipalités pour l’innovation climatique est une étude de faisabilité pour un nouveau système énergétique à l’hôtel de ville de Victoria, un bâtiment historique datant de 1890. « La chaudière principale du bâtiment étant en fin de cycle de vie, c’est le moment idéal pour évaluer les besoins énergétiques à long terme, dit Jess Dawe. Ce projet nous aidera à définir des solutions plus durables pour les combler. »

En plus d’une vérification énergétique complète de l’enveloppe du bâtiment et de ses systèmes mécaniques, le projet inclura un plan pour permettre que l’hôtel de ville arrive à une consommation énergétique nette zéro et utilise des sources renouvelables pour la totalité de ses besoins énergétiques.

« Arriver à ce qu’un bâtiment patrimonial comme l’hôtel de ville ait un bilan de carbone neutre serait une réussite majeure, dit Jess Dawe. La feuille de route est la première étape, et le projet devrait vraisemblablement être riche en enseignements précieux pour les bâtiments patrimoniaux partout au Canada. » 

Signataire de la BC Climate Action Charter et de la Convention mondiale des maires sur le climat et l'énergie, la Ville déclare chaque année la consommation énergétique et les émissions de ses entreprises et de sa communauté. En se penchant sur des questions comme les transports communautaires et la consommation énergétique des bâtiments du secteur public, la capitale provinciale est en bonne voie de parvenir à une économie sobre en carbone, résiliente et prospère.

© 2020 Federation of Canadian Municipalities