Population Durée du projet Montant de la subvention
1 494 novembre 2017–octobre 2018 34 800 $

Le désir d’exercer un plus grand contrôle sur son avenir a incité la municipalité rurale de Frenchman Butte n° 501 à adopter la gestion des actifs. Nichée le long de la frontière de l’Alberta et couvrant près de 2 000 kilomètres carrés de la Saskatchewan, Frenchman Butte compte environ 1 500 habitants. Bien que l’agriculture soit un pilier de l’économie, l’industrie pétrolière et gazière y est de plus en plus importante, et plusieurs entreprises exploitent des installations à Frenchman Butte. 

Frenchman Butte, No. 501, SK

« L’industrie a été formidable pour la collectivité, affirme Rita Rogers, directrice générale de Frenchman Butte. De plus en plus de jeunes choisissent de rester et de profiter, par exemple, des possibilités d’emploi, et les impôts fonciers de l’industrie représentent plus de 90 % des revenus municipaux. L’un des inconvénients, cependant, c’est que de nombreux camions lourds circulent sur nos routes, ce qui augmente nos coûts d’entretien. »

« Nous devons choisir des routes de transport lourd et concevoir des politiques d’entretien fondées sur l’information la plus récente sur l’état des routes et les tendances de la circulation. » 
Rita Rogers, directrice générale de Frenchman Butte

Rita Rogers connaît bien les défis de planification auxquels font face les municipalités rurales. Elle a travaillé pour plusieurs d’entre elles, dont Frenchman Butte, comme entrepreneure avant de commencer à occuper son emploi actuel en 2017, et elle a également siégé au sous-comité de gestion des actifs de la Saskatchewan Association of Rural Municipalities.

« Pour planifier efficacement, une municipalité doit avoir une bonne compréhension de l’infrastructure qu’elle possède, de l’état dans lequel elle se trouve et de la façon dont elle est susceptible d’être affectée par le développement futur », dit-elle.

En 2017, Frenchman Butte a lancé une initiative en plusieurs étapes axée sur la gestion des actifs. Une subvention du Programme de gestion des actifs municipaux, administré par la Fédération canadienne des municipalités, a permis à Frenchman Butte de commencer à former son préfet, six conseillers et huit employés.

« La formation aide tout le monde à acquérir une compréhension commune de nos objectifs et de la façon de les atteindre, affirme Rita Rogers. Elle nous aidera également à élaborer et à mettre à jour les plans pour la gestion des actifs et les dépenses en immobilisations. »

Le financement du PGAM a également permis à Frenchman Butte de rédiger un plan stratégique initial, dont le Conseil est maintenant saisi. Entretemps, des représentants de la municipalité rurale continuent de se réunir régulièrement avec ceux des administrations voisines pour s’assurer que les réseaux de transport demeurent efficaces. Un groupe de travail se réunit tous les trimestres afin de faire le point sur les faits nouveaux et prévus.

© 2019 Fédération canadienne des municipalités