21 août 2019

OTTAWA – Les dirigeants municipaux ont affiché leur inquiétude aujourd’hui à propos des nouvelles récentes provenant des plus grandes entreprises de télécommunications canadiennes. Celles-ci ont l’intention de réduire ou de réévaluer le nombre de ménages ruraux qui bénéficieront d’une connectivité Internet à large bande améliorée, une décision qui fait suite à la récente décision du CRTC sur les tarifs de gros des services d’accès à Internet haute vitesse.

« Nous sommes profondément déçus de la réaction de Bell Canada et d’autres fournisseurs de services de télécommunications; cela pourrait entraîner une réduction des investissements prévus pour améliorer l’accès à Internet dans les collectivités rurales et éloignées », a déclaré le président de la FCM, Bill Karsten.

« Il est inacceptable que les fournisseurs retirent leurs investissements dans les collectivités rurales et éloignées à la suite de décisions réglementaires non liées visant à améliorer l’abordabilité et la concurrence. »

Deux millions de Canadiens n’ont toujours pas accès à une connexion Internet fiable, surtout ceux qui vivent dans des collectivités rurales, éloignées et nordiques. Pour ces communautés, un meilleur accès à Internet ne constitue pas un luxe. Une meilleure connectivité est essentielle pour garantir aux familles l’accès à des soins de santé de qualité et aux étudiants l’accès à une éducation moderne. L’accès à Internet haute vitesse permet aux entreprises de soutenir la concurrence, de croître et d’embaucher localement. Cela signifie que des communautés entières peuvent jouir d’une meilleure qualité de vie.

« Lorsque la réaction à la décision du CRTC est de réduire de centaines de milliers le nombre de ménages cibles desservis par l’amélioration de l’accès à Internet à large bande, cela illustre une méconnaissance de la réalité des familles, des entreprises et des collectivités du Canada rural », a déclaré Ray Orb, président du Forum rural de la FCM.

« La FCM a accueilli favorablement la stratégie nationale du Canada en matière de services Internet à large bande ainsi que les récentes augmentations des investissements fédéraux dans l’accès à Internet à large bande. Les Canadiens s’attendent à ce que les entreprises de télécommunications accordent la priorité à la prestation de services Internet à haute vitesse dans les régions rurales du Canada, parallèlement à ces programmes fédéraux. »

La FCM s’est tournée vers les fonctionnaires fédéraux pour voir ce qui peut être fait pour s’assurer que les collectivités rurales, éloignées et nordiques du Canada continuent de constater des progrès dans l’expansion de l’accès à Internet à large bande partout au pays. Les dirigeants municipaux du Canada demandent aux géants canadiens des télécommunications d’adopter la même approche proactive pour offrir un service Internet fiable à tous les Canadiens.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec media@FCM.ca.

Collectivités nordiques et éloignées
Collectivités rurales
Télécommunications
© 2019 Fédération canadienne des municipalités