8 septembre 2019

TORONTO – Au moment où les Canadiens se préparent à voter aux élections fédérales de cette année, des membres du Caucus des maires des grandes villes de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) incitent les chefs des partis à s’engager à mettre en œuvre un mécanisme de financement permanent pour le transport collectif.

Cet élément essentiel du programme de la FCM en vue des élections permettra de réaliser d’importants progrès en matière de transports collectifs pour réduire le temps de déplacement, diminuer les émissions de gaz à effet de serre et bâtir de meilleures vies pour les citoyens.

Les membres du Caucus des maires des grandes villes (CMDV) se rencontre aujourd’hui à Toronto dans le cadre de la conférence de la National Association of City Transportation Officials (NACTO).

« Le rassemblement de maires et d’élus démontre que c’est important d’avoir une vision à long terme du transport collectif, c’est pour le bien des familles, des travailleurs et des aînés, a déclaré Don Iveson, maire d’Edmonton et président du CMGV. Nous demandons à tous les chefs des partis fédéraux d’indiquer clairement dans leurs programmes électoraux qu’ils s’engagent à soutenir le transport collectif par l’entremise de mesures financières permanentes qui s’adresseront aux collectivités canadiennes, de toute taille et de toute région. »

Du Réseau structurant de transport en commun de la Ville de Québec à la ligne Valley Ouest d’Edmonton, on voit que le plan fédéral de transport collectif actuel de 10 ans génère des résultats pour les Canadiens. La recommandation de la FCM prolongerait les affectations de fonds annuelles de ce plan au-delà de leur échéance de 2027 en rendant permanent de financement fédéral des systèmes de transport collectif.

« Nos villes sont fortes, prospères et en croissance. Pour maintenir cette prospérité économique et sociale, nous devons continuer à améliorer nos réseaux de transport en commun afin de soutenir cette croissance. La seule façon de poursuivre l’expansion du transport en commun est d’en garantir le financement, a déclaré le maire de Toronto, John Tory. S'engager à faire en sorte que le gouvernement du Canada continue d'investir en transport collectif au-delà de 2027 constitue un engagement pour la prospérité future de nos villes et du bien-être économique de l'ensemble du pays. »

Le CMGV s’est également engagé à ce que les plus grands centres urbains du Canada fassent leur part pour atteindre nos objectifs climatiques nationaux. C’est pourquoi le programme de la FCM recommande d’affecter plus de fonds à court terme afin d’accélérer l’adoption massive par les municipalités de moyens de transport collectif et des véhicules municipaux à zéro ou à faibles émissions.

De même, un fonds de complément devrait être créé à long terme pour habiliter les municipalités de toutes les tailles à demander des fonds pour les projets qui augmenteront le nombre d’usagers et répondront aux problèmes de mobilité qui ne peuvent pas être résolus par des affectations basées sur le taux d’usagers seulement. Ces solutions pourraient comprendre des services de transport adapté, des services de navettes pour aînés ou des réseaux d’autobus régionaux.

Pour obtenir plus d’information sur les politiques de transport collectif du Caucus des maires des grandes villes et de la FCM, visitez FCM.ca.

Le Caucus des maires des grandes villes de la Fédération canadienne des municipalités est la voix de 22 des plus grandes villes du Canada. La FCM est la voix nationale des gouvernements municipaux du Canada. Elle compte près de 2 000 membres, représentant plus de 90 % de la population canadienne.

Renseignements : Relations avec les médias, FCM, (613) 907-6395, media@fcm.ca

Transports
Caucus des maires des grandes villes
2019 Fédération canadienne des municipalités