28 août 2019

OTTAWA – À huit semaines des élections fédérales, la Fédération canadienne des municipalités (FCM) invite tous les partis à s’engager à favoriser l’accès au logement pour les Canadiennes et les Canadiens à faible revenu, tout en s’attaquant à l’écart croissant entre les loyers, le prix des maisons et les revenus. 

 « D’un bout à l’autre du pays, les Canadiens sont aux prises avec une crise du logement, et nous voulons des engagements clairs de chacun des partis nationaux quant à leur volonté de continuer de s’y attaquer, a déclaré le président de la FCM, Bill Karsten. En tant que leaders locaux, nous sommes sur la ligne de front des luttes de nos concitoyens pour trouver des logements décents qu’ils peuvent payer. Nous le faisons le mieux possible avec des moyens limités, mais pour construire un avenir meilleur pour le logement, un leadership fédéral est absolument essentiel. »

Les propositions de la FCM sur les besoins de rénover et d’accroître le parc de logements sociaux et abordables ont façonné la Stratégie nationale du logement lancé en 2017 par le gouvernement fédéral. Nous demandons maintenant à tous les partis de s’engager à maintenir les priorités de cette stratégie et ses niveaux de financement, et de combler des lacunes importantes : en particulier la construction de nouveaux logements sociaux et abordables pour les ménages autochtones dans les villes et les communautés, de même que le besoin de logements de soutien pour des personnes en situation d’itinérance, qui connaissent la maladie mentale, qui ont des problèmes de dépendance ou qui affrontent d’autres défis.

« Après des années de mobilisation des municipalités, le réengagement fédéral dans le logement abordable a été une percée pour les ménages à faible revenu. Ce leadership doit se maintenir, il doit même s’accroître pour répondre à des enjeux importants, selon Don Iveson, maire d’Edmonton et président du Caucus des maires des grandes villes de la FCM. Nous voulons aussi travailler avec tous les partis nationaux pour nous attaquer à l’écart grandissant entre les loyers, les prix des maisons et les niveaux de revenus de façon à ce que chacun puisse se loger décemment à un prix abordable. »

La FCM propose de nouvelles réponses au défi de plus en plus grand de l’abordabilité. Il s’agit de moyens pour garder sur le marché privé locatif des logements à loyer peu élevé. La FCM a également des propositions pour aider les aînés à vieillir en sécurité dans leur propre maison avec des améliorations à coût abordable, particulièrement dans les communautés rurales. Un nouvel indicateur sur l’abordabilité offrirait des informations basées sur des données concernant les compromis que les gens font lorsqu’ils s’éloignent des zones d’emplois pour vivre où les coûts de logement sont plus abordables. La FCM propose aussi un nouveau forum où les divers ordres de gouvernement joindraient leurs forces pour s’attaquer aux facteurs complexes qui rendent l’habitation inabordable, de la spéculation aux locations à court terme et plus encore. 

« L’habitation constitue le fondement des collectivités que nous nous efforçons de construire, où il fait bon vivre, où nos concitoyens veulent travailler, contribuer, élever leur famille et créer des entreprises. Cette élection porte sur la nécessité d’offrir une meilleure existence à chacun, et cela commence par s’assurer que toutes les Canadiennes et tous les Canadiens, que nous servons, peuvent vivre dans une place décente et abordable qu’ils appelleront leur maison », a conclu le président de la FCM, Bill Karsten.

Pour plus de renseignements :

  • Document d’information sur les élections de la FCM à propos de l’abordabilité

Renseignements : Relations avec les médias, FCM, (613) 907-6395, media@fcm.ca

Document d’information : Élections 2019 : L’abordabilité du logement

Logement
© 2020 Federation of Canadian Municipalities