22 mai 2019

Le gouvernement du Canada et la Fédération canadienne des municipalités (FCM) annoncent un investissement de 2 777 960 $ dans quatre projets d’infrastructure verte dans la région métropolitaine de Montréal. Ces projets visent à aider les municipalités à mieux se préparer et à s’adapter à la nouvelle réalité des changements climatiques ainsi qu’à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Ils sont financés par l’entremise du programme Municipalités pour l’innovation climatique (MIC), mis en œuvre par la FCM et financé par le gouvernement du Canada.

Liste des projets

Municipalité Titre du projet Financement
Montréal Une ruelle bleue-verte pour le Bâtiment 7 dans l'arrondissement du Sud-Ouest 527 960 $
Laval Stratégie collective intégrée d'atténuation des effets des îlots de chaleur urbains par la déminéralisation et la plantation d'arbres 750 000 $
Beloeil Projet de refonte des infrastructures et verdissement pour lutter contre les îlots de chaleur et le ruissellement du secteur de la rue Duvernay 750 000 $
Boucherville Construction d'un stationnement incitatif écoresponsable 750 000 $

Source : FCM

Descriptions de projets

Centre d’écologie urbaine de Montréal et la Ville de Montréal, Québec
Une ruelle bleue-verte pour le Bâtiment 7 dans l'arrondissement Le Sud-Ouest
Financement du MIC : 527 960 $

Le Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM), en partenariat avec la Ville de Montréal et l'arrondissement du Sud-Ouest, réalisera le projet d’immobilisations « Une ruelle bleue-verte pour le Bâtiment 7 dans l'arrondissement Le Sud-Ouest ». Le projet consiste à débrancher des drains de toitures, à détourner des eaux vers les ruelles pour diminuer la pression sur les infrastructures municipales et à planter des végétaux. En milieu urbain dense montréalais, les surfaces des toitures plates sont à l’origine d’une partie importante de l’eau de pluie qui se retrouve canalisée dans les égouts municipaux et qui accroît la pression sur les infrastructures. Le réseau de drainage souterrain de la Ville n’a pas été conçu pour recueillir autant d’eau, ce qui occasionne débordements, refoulements et inondations.

Avec les changements climatiques, les événements pluvieux extrêmes seront plus fréquents, ce qui augmentera la pression sur le réseau de la Ville et aura pour effet des inondations plus fréquentes. Le projet Ruelles bleues-vertes permettra de s’adapter aux changements climatiques en réduisant la pression sur les infrastructures municipales et permettra aux citoyens de contribuer à l’adaptation aux changements climatiques à partir de leurs quartiers.

Le projet a pour objectifs :

  • La diminution des effets d’îlots de chaleur urbains grâce à la déminéralisation des surfaces
  • La résilience aux inondations
  • La diminution des refoulements des conduites dans les résidences
  • La réduction des débits de pointe dans le réseau
  • La diminution de l’eau renvoyée dans le réseau, donc une diminution des coûts de fonctionnement ou d’entretien des installations, et l’augmentation de la durée de vie des installations
  • La diminution des surverses dans les cours d’eau
  • La diminution de l’érosion des berges
  • La diminution des GES par le verdissement

Ville de Laval, Québec
Stratégie collective intégrée d'atténuation des effets des îlots de chaleur urbains par la déminéralisation et la plantation d'arbres sur le territoire lavallois
Financement du MIC : 750 000 $

La Ville de Laval réalisera un projet d’immobilisations pour réduire les effets des îlots de chaleur urbains. Ces derniers représentent 13 % (3223 ha) de la superficie de son territoire.

Le projet consiste en la mise en œuvre d'interventions de déminéralisation sur une superficie de 3000 m² et en la plantation de 7 200 végétaux, dont 1 500 arbres, sur des terrains publics et privés par un organisme reconnu dans le domaine en collaboration avec des propriétaires lavallois.

Le projet aura de nombreuses retombées sur les plans environnemental, social et économique. L’expertise de l’Université du Québec à Montréal, de la Direction de la santé publique de Laval et d’OURANOS contribuera à cibler les sites prioritaires permettant d’accroître efficacement la protection des populations vulnérables tandis que l’installation de capteurs de température de l'air permettra d'évaluer l'effet des aménagements sur la température ambiante.

Le projet permettra de quantifier les bénéfices environnementaux associés à des interventions de déminéralisation et de verdissement en termes d’adaptabilité aux changements climatiques.

Ville de Beloeil, Québec
Projet de refonte des infrastructures et verdissement pour lutter contre les îlots de chaleur et le ruissellement du secteur de la rue Duvernay
Financement du MIC : 750 000 $

Le projet touche l’intégration d’infrastructures vertes dans un réaménagement majeur de la rue Duvernay, à Beloeil, visant trois objectifs :

  • Favoriser l’infiltration naturelle des eaux de pluie dans le sol
  • Lutter contre la chaleur ambiante
  • Revitaliser l’artère commerciale

Deux plans concepts ont été élaborés pour illustrer les infrastructures vertes ayant le potentiel de répondre à ces objectifs. Le présent projet vise leur mise en œuvre. Les infrastructures vertes prévues permettront de 16 % à 26,9 % de surfaces perméables dans la zone du projet. Un total de 200 arbres à grand déploiement seront plantés, faisant passer le potentiel de couverture de la canopée de 5,2 % à 25,9 %. Les aménagements seraient complétés par l’intégration de mobilier urbain ainsi que par l’installation de deux bornes de recharge pour véhicules électriques et de supports à vélos, favorisant ainsi les déplacements écologiques et la réduction des émissions de CO2. Les aménagements permettront de créer une placette publique et d’aménager des zones de consommation à l’extérieur des commerces, haussant la vitalité de l’artère commerciale et la rétention des consommateurs.

L’ensemble du projet, de sa conception à sa mise en œuvre, favorise également la mobilisation des commerçants autour d’une identité commerciale (majoritairement des commerces de proximité qui doivent se démarquer des commerces de grandes chaînes situés dans le centre commercial adjacent à la rue Duvernay). Les gens d’affaires de la rue Duvernay sont déjà mobilisés et veulent participer au projet de revitalisation du secteur proposé par la Ville de Beloeil.

Le projet aura également un effet important sur la sensibilisation du public grâce à son volet éducatif, assuré par l’installation de panneaux explicatifs du rôle de chaque aménagement dans un contexte d’adaptation aux changements climatiques. La Ville de Beloeil souhaite en faire un site de démonstration pour inspirer de nombreuses collectivités.

Ville de Boucherville, Québec                     
Construction d'un stationnement incitatif écoresponsable
Financement du MIC : 750 000 $

La Ville de Boucherville construit un stationnement incitatif écoresponsable de 230 places à l'angle du boulevard de Montarville et de la route 132 Est. Ce stationnement viendra s’ajouter à celui déjà existant de 360 places (boulevard de Montarville /route 132 Ouest) puisque ce dernier est utilisé au maximum de sa capacité. De plus, le nouveau stationnement favorisera un transfert modal (auto solo-autobus) lors des travaux de réfection du pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine prévus d'ici deux ans.

L'utilisation de plusieurs techniques a été retenue, soit :

  • L’installation de cellules de biorétention afin de permettre la plantation d'arbres à grand déploiement (lutte contre les îlots de chaleur urbains)
  • L’utilisation à grande échelle de pavé drainant (lutte contre les îlots de chaleur urbains et gestion des eaux pluviales)
  • L’installation de murets de gabions verts (pourtour du stationnement)
  • L’installation d'une unité de traitement des matières en suspension (MES), des graisses et des huiles à vortex
  • La plantation d'environ 115 nouveaux arbres à grand déploiement
  • L’installation de bornes de recharge pour voitures électriques
  • L’éclairage aux DEL directionnelles limitant la pollution lumineuse

Ce projet de stationnement incitatif écoresponsable cadre parfaitement avec les stratégies développées par la Ville de Boucherville lors de l'élaboration de son plan de développement durable de la collectivité (Agenda 21) adopté en septembre 2013.

En conclusion, ce projet novateur aura un impact très positif sur la qualité de vie des citoyens et des utilisateurs du transport en commun en offrant un aménagement convivial tout en minimisant les impacts sur l'environnement.

Programme Municipalités pour l’innovation climatique
Changements climatiques
2019 Fédération canadienne des municipalités