30 août 2019

Baie-Saint-Paul (Québec)—Investir dans les infrastructures vertes aide les collectivités à réduire leur empreinte carbone et à augmenter leur résilience aux changements climatiques. Cela permet aussi de préserver la santé publique, de protéger l’environnement et de créer une économie axée sur la croissance écologique.

Le ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, l’honorable François-Philippe Champagne, et le président de la Fédération canadienne des municipalités (FCM), M. Bill Karsten, annoncent un investissement qui permettra à la Ville de convertir le système de chauffage au mazout de l’ensemble conventuel des Petites Franciscaines de Marie en un système à la biomasse forestière. Cet édifice patrimonial appartient à la Ville et est opéré sous l’appellation de Maison Mère.  

La réduction de la consommation énergétique du bâtiment, jumelée à la transition vers des énergies renouvelables, entraîneront une diminution des GES et de la facture énergétique de Maison Mère. Le projet contribuera à diversifier les débouchés et de soutenir le secteur forestier qui demeure important et fluctuant dans la région de Charlevoix.  


L’exploitation de la biomasse apparaît comme un nouveau créneau de développement économique régional devenant possible par la concentration d’une demande importante autour de Maison Mère pouvant conduire à la mise en place d’un réseau de distribution de chaleur desservant d’autres institutions ou entreprises.  

Le projet bénéficie d’une aide financière de 750 000 dollars par l’entremise du programme Municipalités pour l’innovation climatique (MIC), mis en œuvre par la FCM et financé par le gouvernement du Canada. 

Citations

« Le gouvernement du Canada sait que les investissements dans les infrastructures vertes contribuent à bâtir des collectivités fortes, saines et durables. Je suis fier de souligner le partenariat que nous avons établi avec la FCM et qui permettra à la Ville de Baie-Saint-Paul de réduire l’empreinte écologique de l’une de ses installations tout en stimulant la croissance économique de la région. C’est grâce à des investissements comme celui que nous annonçons aujourd’hui que nous bâtirons ensemble les infrastructures du 21e siècle : modernes, résilientes et vertes. »
— Le ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, l’honorable François-Philippe Champagne

« Nos administrations locales sont en première ligne dans la lutte contre les changements climatiques, ce qui signifie que les mesures à l’échelle locale sont essentielles. Des municipalités de toutes tailles appliquent des solutions vertes qui peuvent être reproduites et élargies dans toutes les régions du Canada, pour avoir le plus grand effet possible. Comme le projet de conversion de système de chauffage à la biomasse qui permettra d’améliorer l’efficacité écoénergétique du bâtiment et stimuler le développement économique de la région. Voilà l’objectif de l’annonce d’aujourd’hui : des ordres de gouvernement qui travaillent ensemble pour améliorer la qualité de vie des Canadiens. »
— Le président de la FCM, M. Bill Karsten

« Baie-Saint-Paul est la première municipalité du Québec à avoir adopté un Agenda 21 et travaille, depuis 2006, au développement durable de son territoire. Nous en sommes à la mise en œuvre de notre troisième plan d’action comportant un plan de réduction des GES dans lequel ce projet s’inscrit. Lorsque la Ville a fait l’acquisition de cet édifice patrimonial, elle voulait non seulement préserver un bâtiment lié à l’histoire de son développement, mais aussi créer un levier de développement économique régional. Nous sommes très heureux d’annoncer la première phase de ce projet prometteur. »
— Le maire de la Ville de Baie-Saint-Paul, M. Jean Fortin

Faits en bref

  • Le programme Municipalités pour l’innovation climatique (MIC) aide les municipalités et leurs partenaires au moyen de financement, de formation et de partage d’informations. Il est conçu pour aider les municipalités canadiennes à mieux se préparer et à s’adapter à la nouvelle réalité des changements climatiques ainsi qu’à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Mis en œuvre par la Fédération canadienne des municipalités, le MIC est un programme quinquennal de 75 millions de dollars financé par le gouvernement du Canada.
  • Dans le cadre du plan Investir dans le Canada, le gouvernement du Canada investit plus de 180 milliards de dollars sur 12 ans dans le transport en commun, dans les infrastructures vertes, dans les infrastructures sociales, dans les infrastructures de transport à l’appui du commerce ainsi que dans des collectivités rurales et nordiques du Canada.
  • De cette somme, 26,9 milliards de dollars sont consacrés à des projets d’infrastructures vertes, ce qui comprend 5 milliards de dollars qui sont disponibles aux fins d’investissement par la Banque de l’infrastructure du Canada.

Produit connexe

Document d’information

Liens connexes

Programme Municipalités pour l’innovation climatique
Financement de la FCM
Investir dans le Canada : le plan d’infrastructure à long terme du Canada
Carte des projets du Plan Investir dans le Canada

Personnes-ressources

Ann-Clara Vaillancourt
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Infrastructure et des Collectivités
613-697-3778
ann-clara.vaillancourt@canada.ca

Relations avec les médias - FCM
613-907-6395
media@fcm.ca

Infrastructure Canada 
613-960-9251
Sans frais : 1-877-250-7154
Courriel : infc.media.infc@canada.ca
Twitter : @INFC_fra
Site Web : Infrastructure Canada

 

Programme Municipalités pour l’innovation climatique
Énergie
Environnement
Infrastructures
© 2019 Fédération canadienne des municipalités