25 novembre 2021

À l’ouverture des travaux de la 44e législature, la Fédération canadienne des municipalités (FCM) a présenté un plan de relance du pays aux députés nouvellement élus et réélus. Les leaders municipaux proposent des solutions locales pour relever des défis nationaux pressants et ainsi paver la voie à la relance inclusive et durable que mérite la population canadienne.

« Que ce soit en matière de logement abordable, de changements climatiques ou de transports collectifs, nous savons quelles mesures donnent les meilleurs résultats sur le terrain, a déclaré la présidente de la FCM, Joanne Vanderheyden. Nous avons maintenant l’opportunité de tirer des leçons de la pandémie pour pouvoir en sortir plus forts que jamais. Nos solutions s’appuient sur notre partenariat fédéral-municipal pour stimuler la relance dans les collectivités de toutes tailles, là où les gens vivent, travaillent et fondent leur famille. Nos concitoyens veulent que leurs élus produisent des résultats tangibles qui améliorent leur vie quotidienne, et c’est exactement ce que savent faire les gouvernements de proximité. »

Le document, intitulé Partenaires de la relance du pays, avance des solutions locales non partisanes et créatrices d’emplois afin de s’attaquer à certains des plus gros enjeux liés à la relance. Ces solutions incluent entre autres :

  • Lutter contre la crise du logement abordable, notamment en priorisant le lancement du Fonds pour accélérer la construction de logements, en protégeant les locataires contre la « rénoviction », en préservant le parc de logements locatifs abordables actuel, ainsi qu’en élaborant de façon concertée une stratégie axée sur le logement autochtone. La relance est aussi un moment crucial pour se rallier autour de notre objectif commun d’éliminer l’itinérance chronique. C’est pourquoi nous devons fixer un échéancier clair, élargir l’Initiative pour la création rapide de logements et mettre à profit le programme Vers un chez-soi.
  • S’assurer que la relance se fasse sentir partout, y compris dans les collectivités rurales dont dépend le tiers de l’économie canadienne. Il faudra donc faire de l’accès universel à Internet une réalité, accroître les outils de financement d’infrastructures, comme le Fonds de développement des collectivités du Canada, qui donnent aux élus municipaux de toutes les régions les outils dont ils ont besoin, et réellement mettre de l’avant les priorités rurales, qu’il s’agisse d’investissements dans l’atténuation des catastrophes, les services d’autobus régionaux, ou le maintien de services policier viables financièrement.
  • Accélérer l’action climatique. Les récentes inondations dévastatrices en Colombie-Britannique et à Terre-Neuve soulignent tragiquement l’urgence d’améliorer la résilience de nos collectivités. Pour y arriver, le gouvernement fédéral doit accroître les investissements dans les projets d’atténuation des catastrophes et d’infrastructures naturelles, tout en continuant de renforcer la capacité d’adaptation locale. De plus, afin que le Canada atteigne sa cible de réduction d’émissions de 2030 et pour arriver à la carboneutralité d’ici 2050, nous devons travailler ensemble en nous appuyant sur les investissements fédéraux existants, notamment ceux faits à travers le Fonds municipal vert de la FCM. Ces investissements doivent continuer de stimuler des projets de qualité dans des domaines clés comme l’amélioration écoénergétique des bâtiments, les systèmes d’énergie communautaire, les véhicules électriques et le captage des émissions des sites d’enfouissement municipaux.

La FCM demande également au gouvernement fédéral de rapidement faire preuve de leadership afin d’aider les municipalités à surmonter les principaux obstacles à la relance. Il faudra notamment qu’il s’engage de toute urgence à couvrir les déficits opérationnels des réseaux de transport collectif provoqués par la pandémie. Les municipalités demandent également à leur partenaire fédéral de couvrir tous les coûts rétroactifs liés à l’entrée en vigueur de la nouvelle convention collective négociée avec la GRC pour les services policiers locaux.

« Si nous voulons rapidement mettre en marche la relance, nous ne devons pas perdre de temps avant de nous attaquer à ces défis, a affirmé Madame Vanderheyden. En tant que gouvernements de proximité, les municipalités comprennent bien les difficultés de leurs citoyens et savent quels sont les meilleurs moyens de transformer les investissements fédéraux en résultats concrets dans nos collectivités. C’est ce qui fait de nous des partenaires essentiels de la relance, et nous sommes prêts à collaborer avec chacun des partis pour que ça se concrétise. »

Lisez Partenaires de la relance du pays.

La Fédération canadienne des municipalités (FCM) unit plus de 2 000 gouvernements municipaux à l’échelle nationale, représentant plus de 90 % des Canadiens de chaque province et territoire.

Renseignements : Relations avec les médias, FCM, (613) 907-6395, media@fcm.ca

Atténuation des catastrophes
Développement économique
Environnement
Logement
Infrastructures
Services de police
© 2022 Fédération canadienne des municipalités