Photo aérienne de la nouvelle usine de traitement des eaux de Yorkton. Le centre de traitement se trouve sur un grand espace vert, avec au loin deux bassins de sédimentation.
DURÉE DU PROJET : 2007 à 2011

La Ville de Yorkton (Sask.) est sortie des sentiers battus pour accroître les avantages environnementaux de sa nouvelle usine de traitement de l’eau en nettoyant les eaux usées issues de son procédé.

En 2007, la Ville de Yorkton a entrepris une étude afin d’évaluer la faisabilité de nettoyer et de réutiliser les eaux de rinçage de son procédé de traitement de l’eau plutôt que de les rejeter dans le réseau d’égouts municipal, qui avait déjà presque atteint sa capacité. 

La Ville avait décidé de remplacer ses quatre stations d’épuration vieillissantes par une nouvelle usine pouvant répondre à la demande d’eau jusqu’en 2030 et être agrandie par la suite. Lorsque la nouvelle usine a été mise en chantier en 2007, la Ville a lancé une étude afin d’explorer la possibilité d’optimiser son investissement en nettoyant et en réutilisant les eaux de rinçage. Cette étude devait également cerner des moyens de mettre en valeur les espaces verts entourant l’usine.  

Carte de SK avec Yorkton

 

L’élaboration conceptuelle d’un système de récupération des eaux de rinçage a commencé rapidement. D’abord, les eaux de rinçage seraient déversées dans deux bassins de sédimentation pour en abaisser la teneur en minéraux. Ensuite, elles seraient acheminées dans un petit ruisseau pour une autre phase d’épuration, et enfin dans un bassin de filtration pour aboutir dans l’aquifère. Les eaux de rinçage nettoyées serviraient à irriguer des terrains de sport et des espaces verts. 

L’étude de faisabilité a mentionné le besoin d’effectuer d’autres essais et de recueillir d’autres données, mais elle a recommandé d’amorcer les travaux en vue de la réalisation de ce système. Après avoir présenté le projet à la population et à un éventail de groupes d’intervenants et avoir obtenu de bons appuis pour son projet, la Ville est allée de l’avant. 

Résultats

1 100 m3

d’eau récupérée quotidiennement par l’usine de traitement des eaux usées

0,628 tonnes

d’équivalent CO2 réduites par année

6,3 millions de dollars

en coûts économisés pendant la durée utile de l’usine 

Le système de récupération des eaux de rinçage a été installé peu de temps après la mise en service de la nouvelle usine de traitement de l’eau, n’accusant qu’un peu de retard à cause de problèmes météorologiques. Conformément à sa conception, ce système aide la Ville à gérer ses eaux pluviales, à réalimenter ses aquifères souterrains et à réduire le volume d’eaux usées rejeté dans son réseau sanitaire. En prime, il fournit un habitat pour la faune et des espaces verts pour la collectivité. Le sentier piétonnier de cinq kilomètres aménagé aux alentours est fréquenté à l’année, et le bassin de filtration, ensemencé de truites arc-en-ciel, est devenu un lieu de prédilection pour les pêcheurs locaux et d’ailleurs. 

Cette décision de la Ville de tirer le maximum de son investissement pour accroître les effets environnementaux de sa nouvelle usine est un bel exemple de ce que peuvent faire les municipalités pour produire sans cesse de meilleurs résultats pour leur population.  

Nous avons été étonnés de voir autant de personnes commencer à fréquenter les sentiers et à venir pêcher dans le bassin. C’est en endroit très populaire. »

– Glenda Holmes, gestionnaire des eaux, Ville de Yorkton

© 2021 Federation of Canadian Municipalities