Des représentants de la Ville de Perth coupant le ruban lors d’une cérémonie d’inauguration du nouveau système de traitement des eaux usées.

Grâce à un ajout novateur à son système de traitement des eaux usées, la Ville de Perth (Ont.) a pu augmenter à un prix abordable la qualité de l’eau rejetée par son système de traitement dans la rivière Tay et prolonger la durée de vie de son système âgé de 30 ans.

La Ville de Perth a ajouté une nouvelle composante à son système de traitement des eaux usées en 2018.

Cette ville de l’Est de l’Ontario, qui compte près de 6 000 habitants, avait auparavant répondu à ses besoins en matière de traitement des eaux usées grâce à un bassin de stabilisation des eaux usées à trois cellules qui a permis de combler des lacunes existant depuis près de 50 ans. Mais au début des années 2000, le système fonctionnait presque à capacité maximale. On s’inquiétait également de la présence d’ammoniac dans les effluents. La ville devait réduire son impact sur la rivière Tay et se préparer à un éventuel doublement de sa population dans les prochaines décennies.

Carte de ontario avec perth

Les autorités provinciales ont recommandé la mise en place d’une installation de traitement mécanisé des eaux usées. À l’époque, la Ville dépensait 125 000 dollars par an pour faire fonctionner son système de lagunage. Le fonctionnement d’une station d’épuration mécanisée pouvait coûter dix fois ce montant et sa construction représenter une dépense de 30 à 40 millions de dollars. Au début des années 2010, la Ville a commencé à chercher des solutions innovantes pouvant être mises en œuvre pour une fraction du coût de construction d’une nouvelle usine.

Des coûts peu élevés et une simplicité d’exploitation sont essentiels pour un traitement efficace des eaux usées dans les petites collectivités. Une société d’ingénierie de Winnipeg spécialisée en traitement des eaux usées a mis au point en 2007 un système appelé réacteur immergé à culture fixée (SAGR). Ce système est peu coûteux à construire, à exploiter et à entretenir par rapport aux autres solutions, et l’eau qui en ressort satisfait ou dépasse les exigences réglementaires.

Le SAGR est conçu pour être ajouté à un système de lagunage comme celui de Perth. Il assure une troisième étape de traitement, en éliminant l’ammoniac et les solides en suspension, et en réduisant le temps de séjour de l’eau dans l’étang d’épuration. Le système peut éliminer l’ammoniac même lorsque l’eau froide ralentit la croissance des bactéries nécessaires au processus de traitement.

Résultats

Réduction de 8 mg/L

des matières en suspension totales 

Réduction de 15 mg/L

de l’ammoniac total

90 %

de coûts d’exploitation évités par rapport à une station mécanique de traitement des eaux usées 

La Ville a effectué un essai sur le terrain en 2012. Le test a démontré que le nouvel ajout pouvait augmenter le débit d’eau dans l’étang et améliorer le système de traitement existant.

L’essai sur le terrain ayant été conclu, la Ville a installé le système SAGR en 2018, en l’intégrant dans le site de l’étang existant et en utilisant des matériaux locaux. Les milieux humides environnants n’ont pas été perturbés pendant la construction. Avec la possibilité d’ajouter une autre cellule si nécessaire, le système répondra aux besoins des habitants de Perth pendant plusieurs décennies.

Le SAGR de Perth démontre l’efficacité d’une méthode simple et durable de traitement des eaux usées. Ce système peut être reproduit par d’autres petites villes disposant d’étangs d’épuration existants et qui veulent éviter d’avoir recours à une station d’épuration conventionnelle beaucoup plus coûteuse.

Les résultats de laboratoire obtenus récemment pour le système sont excellents, aussi bons que ceux d’une station d’épuration mécanisée. Pour une petite ville ayant un budget de fonctionnement limité, le système SAGR est abordable et son adoption est judicieuse. »

—Grant Machan, directeur des services environnementaux, Ville de Perth

© 2021 Federation of Canadian Municipalities