De nombreuses répercussions actuelles et prévues des changements climatiques au Canada sont liées à l’eau : précipitations plus intenses, augmentation des précipitations, modification de la disponibilité saisonnière de l’eau douce, etc. Ces changements, combinés à des facteurs tels que l’utilisation des terres et le développement urbain, signifient que les inondations constituent une préoccupation majeure pour les municipalités et le demeureront.

Les municipalités canadiennes sont entièrement ou partiellement responsables de la gestion des actifs et des services – comme les systèmes de drainage et les installations d’approvisionnement en eau potable – qui rendent notre vie quotidienne possible. Les municipalités ont également leur mot à dire concernant l’emplacement des bâtiments et la façon dont ils sont construits. Les municipalités jouent donc un rôle central pour déterminer si les collectivités s’adapteront aux répercussions des changements climatiques sur le cycle de l’eau et le niveau de la mer ainsi que la façon dont elles s’y prendront.

Cette page web comprend des liens vers des ressources clés que les municipalités peuvent utiliser lors de la planification et de la mise en œuvre de mesures locales de lutte contre les changements climatiques liées aux inondations. Les ressources ont été élaborées dans le cadre du programme Municipalités pour l’innovation climatique (MIC).

Dans cette page

  • Accédez à des ressources qui traitent des répercussions climatiques liées à l’eau, qu’elles concernent les ménages individuels ou des collectivités entières.
  • Découvrez ce que font les municipalités canadiennes pour obtenir les meilleures données possible, comme procéder à des projections climatiques ou à la cartographie des risques d’inondation, afin de soutenir la prise de décisions.
  • Tirez des leçons des exemples de plans d’adaptation qui aident les collectivités à déterminer où et quand intervenir en premier.
  • Inspirez-vous des projets sur le terrain mis en œuvre par des municipalités pour réduire les risques d’inondation dans les quartiers.
  • Découvrez comment l’intégration des facteurs liés aux changements climatiques dans la gestion des actifs peut renforcer la résilience d’une municipalité face aux inondations.
  • Découvrez les ressources que le programme MIC a élaborées sur des sujets liés à l’eau autres que ceux liés aux inondations.

Lisez la transcription

Études de cas, outils et autres ressources

Études de cas et exemples municipaux

Outils, ressources et articles

Les répercussions des inondations sur les municipalités touchent autant les maisons que les collectivités entières

Les inondations, qu’elles soient côtières, fluviales ou liées aux eaux pluviales, peuvent toucher des collectivités entières et nécessitent une action concertée sur une vaste zone. De nombreuses collectivités partout au Canada créent et mettent en œuvre des plans d’adaptation aux changements climatiques pour remédier aux problèmes liés à l’eau. En Colombie-Britannique, les Villes de Surrey et de Campbell River collaborent avec la collectivité pour créer des plans et accorder la priorité aux mesures visant à faire face aux inondations côtières et à l’élévation du niveau de la mer. Port Burwell, en Ontario, a fait appel à des méthodes de développement à faibles impacts pour reconstruire l’infrastructure de gestion des eaux pluviales du village, réduisant ainsi les risques d’inondation dans la collectivité.

Dans certains cas, des quartiers particuliers sont menacés d’inondation, ce qui nécessite une approche plus ciblée. L’arrondissement du Plateau-Mont-Royal à Montréal, au Québec, a mené une étude de faisabilité concernant la création d’un « water square », un espace public multifonctionnel qui gère l’eau de pluie de façon durable et améliore la qualité de vie des citoyens. La Région de Peel, en Ontario, a aménagé des écobaissières composées de matériaux granulaires et de plantes indigènes dans le terre-plein central d’une route à six voies pour réduire le ruissellement des eaux pluviales et améliorer la santé du bassin versant.

Les inondations peuvent également toucher certains actifs et infrastructures municipaux, réduisant ainsi la capacité d’une municipalité à fournir des services essentiels. Par exemple, le fonctionnement des stations d’épuration des eaux usées peut être touché par l’afflux et l’infiltration d’eau. Une série d’études de cas détaille les mesures prises par cinq municipalités pour adapter leurs infrastructures d’approvisionnement en eau, de traitement des eaux usées, de traitement des eaux pluviales et d’autres infrastructures municipales aux répercussions des changements climatiques.

Enfin, les inondations ont également des répercussions sur les habitations individuelles. L’outil Climate Resilient Home aide à déterminer comment les nouvelles constructions ou les projets de rénovation peuvent rendre les bâtiments plus résilients aux inondations et aux autres menaces en tenant compte de tous les aspects, de la conception du paysage à la construction du toit.

Passez à l’action : évaluez la vulnérabilité et le risque

Couverture de la série d’études de cas intitulée Utiliser de meilleures données pour cerner les vulnérabilités des infrastructures liées aux changements climatiques dans les collectivités canadiennes.
Découvrez comment cinq collectivités utilisent de meilleures données pour cerner les vulnérabilités des infrastructures liées aux changements climatiques.

L’une des premières mesures que les municipalités doivent prendre consiste à recueillir les données les plus pertinentes sur les vulnérabilités actuelles (p. ex. les zones à risque d’inondation) et les projections climatiques pour leur zone locale, et à se fonder sur ces renseignements pour élaborer leurs mesures et prendre des décisions. 

La publication du programme MIC intitulée Utiliser de meilleures données pour cerner les vulnérabilités des infrastructures liées aux changements climatiques dans les collectivités canadiennes présente des études de cas de collectivités qui ont recueilli et analysé des ensembles de données pour orienter la prise de décisions sur la réduction des risques et l’adaptation des réseaux d’aqueduc municipaux. À Edmonton, en Alberta, la Ville et le service d’eau et d’énergie local ont tenté de comprendre les risques d’inondation à l’échelle des sous-bassins et de les superposer aux priorités cernées lors de la consultation de la collectivité, ce qui a permis de mettre davantage l’accent sur les risques pour la santé et la sécurité ainsi que sur les répercussions sociales. La Ville de Moncton, au Nouveau-Brunswick, a cherché à cerner les lacunes dans les normes de développement des quartiers et des systèmes de gestion des eaux pluviales en concevant un modèle de projection des scénarios probables de précipitations et de tempêtes – et donc des risques pour les infrastructures clés – et en établissant les priorités pour la planification des mesures d’adaptation.

La Ville de Windsor, en Ontario, fait partie des huit collectivités qui ont mené simultanément des évaluations de la vulnérabilité et des risques climatiques dans le cadre du programme MIC. Ayant connu deux crues centenaires au cours des cinq dernières années, la Ville doit se pencher sur ce grave problème.

Les municipalités ont pu bénéficier d’une réduction substantielle du coût des données de détection et de télémétrie par la lumière (technologie LiDAR). La technologie LiDAR est une méthode de télédétection qui permet de créer des cartes altimétriques haute résolution afin de cibler les zones à risque d’inondation et de mieux planifier les options d’atténuation. Le programme MIC a financé l’initiative de cartographie LiDAR pour le bassin de la rivière Rouge, au Manitoba, ainsi que deux outils interactifs pour aider les collectivités de la région de la rivière Petite Nation, au Québec, à analyser et à cartographier leurs risques d’inondation et à mieux gérer les eaux pluviales.

Passez à l’action : planifiez vos mesures d’adaptation

Cover of Cohort 2: National Project Overview.
(en anglais seulement)

 

L’évaluation des risques est la première étape du processus de planification des mesures d’adaptation. La FCM aide diverses municipalités canadiennes à créer des plans d’adaptation aux changements climatiques qui visent à réduire les risques liés à l’eau pour les collectivités. L’une de ces municipalités était la Ville de Calgary, en Alberta. En cartographiant les zones à risque de crues fluviales et d’inondations causées par les eaux pluviales, la Ville a pu intégrer des politiques dans son plan de développement municipal afin d’orienter la planification et la réglementation du développement.

À Campbell River, en Colombie-Britannique, le plan d’action contre l’élévation du niveau de la mer récemment adopté par la Ville prévoit une série d’interventions pour protéger la collectivité et les écosystèmes environnants contre les répercussions de l’élévation du niveau de la mer. La Ville a collaboré étroitement avec la collectivité pour créer un plan qui accorde la priorité à la protection du littoral, des infrastructures communautaires et d’autres actifs, et qui met l’accent sur le renforcement des capacités grâce à l’éducation.

La Ville de Surrey, en Colombie-Britannique, a élaboré une stratégie d’adaptation aux crues côtières en 2019 qui s’ajoute à la stratégie plus vaste d’adaptation au climat de la Ville. La stratégie a été conçue dans le cadre d’un processus de planification sur trois ans selon lequel une série de mesures d’adaptation ont été évaluées et peaufinées en utilisant une approche fondée sur des valeurs. Plus de 2000 membres de la collectivité ont participé à la prise de décisions concernant le projet, ce qui a permis de définir des orientations stratégiques à plus long terme ainsi qu’une série de mesures à court, à moyen et à long terme.

Saskatoon, en Saskatchewan, est passée d’une approche ponctuelle en matière d’adaptation aux changements climatiques et d’atténuation de ses effets reposant sur les besoins – comme la prise en compte de l’adaptation aux changements climatiques dans le cadre de différentes initiatives de développement durable telles que la planification de la gestion des actifs des entreprises, la lutte contre les inondations ainsi que les infrastructures vertes – à l’intégration de ces initiatives dans une stratégie d’adaptation holistique.

Les actifs naturels, comme les zones humides et les forêts, jouent souvent un rôle essentiel dans la prévention ou la réduction des inondations dans les zones urbaines avoisinantes ou en aval. En comprenant ces services et leur valeur actuelle relativement aux changements climatiques, les municipalités – comme ces six municipalités canadiennes – peuvent mieux planifier la protection et la gestion des actifs naturels.

Passez à l’action : concevez et mettez en œuvre des projets qui réduisent les risques

Une voie d’autoroute avec un terre-plein central aménagée avec des rochers, de la végétation et des systèmes de drainage de l’eau. Des habitations se trouvent à l’arrière-plan.
Le projet de la route Mississauga est la première infrastructure verte du genre dans la région du Grand Toronto.

 

Partout au Canada, des collectivités conçoivent et mettent en œuvre des projets qui réduisent les risques d’inondation.

La Ville de Fredericton, au Nouveau-Brunswick, en est un exemple. Elle a mis en œuvre des solutions novatrices, comme l’élévation des routes et l’utilisation d’aires de stationnement pour la rétention ou l’acheminement des eaux de crue afin de lutter contre les inondations fluviales et côtières. L’approche de la Ville comprend des compromis explicites en matière de prestation de services, comme ceux liés au drainage, au transport et aux services d’urgence – pour lesquels Fredericton a consulté le public et a ensuite procédé à une communication de masse.

Le programme MIC a financé des projets d’immobilisations liés à la gestion des eaux pluviales. Par exemple, Port Burwell, en Ontario, a conçu des méthodes de développement à faibles impacts pour reconstruire une infrastructure, l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal à Montréal, au Québec, a prévu une place publique multifonctionnelle, et la Région de Peel, en Ontario, a construit des écobaissières sur le terre-plein central d’une route.

Pleins feux sur la gestion des actifs

Couverture du Guide pour l’intégration des considérations climatiques dans la gestion des actifs municipaux
Guide pour l’intégration des considérations climatiques dans la gestion des actifs municipaux

 

La gestion des actifs est souvent la façon la plus évidente de constater dans quelle mesure les répercussions des changements climatiques et les responsabilités municipales sont interreliées. Parmi tous les services que les municipalités fournissent aux collectivités, plusieurs services clés (approvisionnement en eau, drainage, transport et traitement des eaux usées) sont directement liés à l’eau, tandis que d’autres, comme le transport, sont souvent fortement touchés par les répercussions des changements climatiques liées à l’eau. Les loisirs, les installations de production d’électricité, le secteur de la santé et les services d’urgence, par exemple, pourraient également être touchés.

La gestion des actifs municipaux est inextricablement liée à la qualité de vie. Pour la préserver, les municipalités doivent tenir compte du risque que les changements climatiques font peser sur leurs infrastructures, comme le souligne cet article (disponible en anglais seulement). Le Guide pour l’intégration des considérations climatiques dans la gestion des actifs municipaux du programme MIC présente une série d’étapes claires, depuis la détermination des secteurs de service et des actifs qui soutiennent la prestation de services jusqu’à l’intégration des mesures liées aux changements climatiques dans les plans de gestion des actifs municipaux.

Autres ressources liées à l’eau

L’eau est au cœur de l’équation des changements climatiques. Tout se résume à trop d’eau, trop peu d’eau ou de l’eau (et des bâtiments ou des infrastructures) au mauvais endroit. Le programme MIC a produit ou financé des ressources sur l’eau qui abordent d’autres thèmes que celui des inondations.

L’approvisionnement en eau, l’un des principaux secteurs de service dont les municipalités sont responsables, est et sera touché par les changements climatiques. La Municipalité rurale de Springfield, au Manitoba, s’appuie sur les eaux souterraines pour répondre à tous ses besoins domestiques, commerciaux et industriels en eau. La Municipalité a entrepris un exercice de cartographie et de planification pour créer un plan décennal qui l’aidera à réviser ses règlements et ses politiques afin de protéger la qualité et la disponibilité des eaux souterraines.

Les Municipalités de la région d’Edmonton ont tiré parti de plusieurs guides détaillant les répercussions locales des changements climatiques, dont un guide sur la sécurité de l’eau (disponible en anglais seulement) qui décrit les conditions historiques et les changements prévus dans l’approvisionnement, la qualité et la demande en eau de surface.

Les actifs naturels (comme les forêts, les rivières et les zones humides) soutiennent la prestation de services municipaux, souvent liés à des services comme l’atténuation des inondations ainsi que la disponibilité et la qualité de l’eau. Plusieurs ressources du programme MIC ont été élaborées pour soutenir la gestion des actifs naturels : un rapport sur les pratiques exemplaires en matière d’infrastructures vertes ainsi qu’un aperçu et des exemples municipaux d’un projet sur l’évaluation et la gestion des actifs naturels traitant de questions telles que les inondations.

Ces ressources ont été financées dans le cadre du programme Municipalités pour l’innovation climatique (MIC), une initiative quinquennale de 75 millions de dollars financée par Infrastructure Canada et mise en œuvre par la Fédération canadienne des municipalités (FCM).

Autres ressources
Consultez les ressources relatifs au Programme Municipalités pour l’innovation climatique.
Une route goudronnée bordée d'un mur sombre retenu descend en pente, l'eau d'une pluie récente s'accumule le long de la gouttière
Adaptation aux changements climatiques

Découvrez d’autres outils et ressources liés à l’adaptation aux changements climatiques qui peuvent aider votre collectivité à prendre des mesures de lutte contre les changements climatiques.

Deux ouvriers en tenue de sécurité orange refont surface une rue de la ville.
Gestion des actifs

Découvrez d’autres outils et ressources liés à l’intégration des considérations relatives aux changements climatiques dans la gestion des actifs.

A leafy, green system of vegetation designed to improve water drainage with buildings in the distance.
Résilience aux inondations

Le programme MIC a élaboré des outils et des ressources qui contribuent à renforcer la capacité d’adaptation des collectivités face aux inondations liées aux changements climatiques.

© 2021 Federation of Canadian Municipalities