Cette étude de cas fait partie d'une série portant sur des projets d'eaux usées financés par le Fonds municipal vert de la FCM. Chaque étude de cas donne des renseignements techniques, des détails sur le projet et des conseils sur les pratiques exemplaires.

Aperçu du projet

La Ville de Brockville (Ont.) a modernisé ses installations de traitement des eaux usées afin d'ajouter un traitement secondaire au moyen de la méthode conventionnelle de traitement des boues activées. La ville a aussi remplacé le système de désinfection au chlore par un système de désinfection aux ultraviolets dans son usine. 

L'équipe de projet a modifié les installations de façon à permettre un traitement secondaire, à améliorer le contrôle et le suivi, à corriger les lacunes existantes et à rendre les installations plus écoénergétiques. Le projet a permis d'améliorer le contrôle et le suivi grâce à l'ajout de quatre capteurs automatisés pour surveiller la turbidité, le débit, le pH et le niveau d'ammoniac de l'effluent. Le processus de traitement secondaire comprend l'usage d'une technologie écoénergétique qui respecte les normes d'efficacité énergétique établies par l'échelle d'évaluation LEED®. 

Graphique présentant le calendrier du projet relatif aux eaux usées de la Ville de Brockville (Ont.).  Graphique montrant la population desservie par le projet relatif aux eaux usées de la Ville de Brockville (Ont.) et son budget.  Graphique montrant l’amélioration de la qualité de l’eau grâce au projet relatif aux eaux usées de la Ville de Brockville (Ont.).

Raisons du projet

  • Les installations n'étaient pas conformes aux réglementations du Ministère de l'Environnement et de l'Action en matière de changement climatique (MEACC) de l'Ontario en ce qui a trait à la charge de la demande biochimique en oxygène (DBO) après cinq jours.

Aspects novateurs du projet

  • Le projet dépasse les exigences réglementaires : les modernisations sont conçues de façon à réduire substantiellement la DBO et les matières en suspension totales (MES) en plus de diminuer le phosphore total, la concentration des coliformes fécaux et le niveau d'ammoniac total.
  • La conception du bâtiment respecte les normes d'efficacité énergétique du système d'évaluation LEED.

Pratiques exemplaires et leçons clés

L'expérience de la municipalité dans ce projet démontre certaines pratiques exemplaires et leçons clés qui pourraient orienter d'autres projets similaires. 

Utiliser des équipes et des processus intégrés

  • L'équipe de projet a consulté le personnel de l'exploitation directement et sur une base régulière tout au long du processus préliminaire de conception détaillée. Le personnel d'exploitation a participé aux visites du site afin de voir les processus et les équipements évalués. Leur contribution a aidé à façonner le projet en plus de favoriser un sentiment d'appartenance.

Miser sur des communications et une gestion de projet efficaces

  • La ville a mis l'accent sur une bonne vision d'ensemble et une bonne gestion en retenant les services d'un cabinet de gestion de projet pour diriger le processus. Ceci a permis à la ville de réussir la mise en place du projet sans devoir embaucher du personnel supplémentaire et de profiter des compétences de divers individus œuvrant au sein du cabinet de gestion de projet.
  • Des voies de communication claires et une coordination active de la part des diverses parties impliquées sont essentielles pour bien gérer et livrer les projets. 

Vue de clarificateurs secondaires, de la pompe à eau et du système de désinfection aux ultraviolets.
Vue de clarificateurs secondaires, de la pompe à eau et du système de désinfection aux ultraviolets. (Source : Ville de Brockville) 

Avantages du projet

Ce projet a donné lieu à une multitude d'avantages environnementaux, sociaux et économiques. 

Avantages environnementaux

  • Inclusion d'une énergie renouvelable : La ville a installé un mur solaire pour chauffer la bâtisse.
  • Amélioration de la qualité des eaux usées : Grâce à l'ajout d'un traitement secondaire, l'usine se conforme désormais aux normes du MEACC. Quatre capteurs automatisés neufs prennent les mesures avant et après le traitement secondaire, assurant ainsi la qualité de l'effluent (turbidité, débit, pH et niveau d'ammoniac) déversé dans le fleuve Saint-Laurent.
  • Résidus dangereux réduits : La ville a remplacé le système de désinfection au chlore par un système de désinfection aux ultraviolets.
  • Protection de l'écosystème : En améliorant la qualité de l'effluent déversé dans le fleuve Saint-Laurent, le projet fait la promotion de la santé du fleuve, de sa faune et de son écosystème.  

Avantages sociaux

  • Amélioration de la santé publique : En améliorant la qualité de l'effluent déversé dans le fleuve Saint-Laurent, le projet fait la promotion de la santé des résidents de Brockville et des habitants des collectivités voisines.
  • Possibilités d'activités récréatives : En améliorant la qualité de l'effluent déversé dans le fleuve Saint-Laurent, le projet protège la santé et la sécurité de ceux qui s'adonnent à des activités récréatives comme la navigation, la natation, la pêche et la plongée en apnée.
  • Prestation des services améliorée : Grâce à sa capacité accrue de traitement, l'usine peut mieux gérer les périodes de pointe et les charges excessives pour les immeubles résidentiels, industriels, institutionnels et commerciaux qu'elle dessert. Avec une nouvelle installation de réception des boues, les eaux d'égout septiques de la collectivité peuvent être traitées dans la région.

Avantages économiques

  • Potentiel accru pour attirer de nouvelles entreprises : Avec une plus grande capacité de traitement, la Ville de Brockville pourra mieux servir les entreprises actuelles et futures. 
  • Potentiel accru pour attirer de nouveaux résidents : Avec une plus grande capacité de traitement, la Ville de Brockville pourra mieux servir sa collectivité grandissante.
  • Fonctionnement plus efficace : Quatre capteurs automatisés mesurant la qualité de l'effluent (turbidité, débit, pH et niveau d'ammoniac) sont intégrés au système d'acquisition et de contrôle des données pour ajuster automatiquement le processus de traitement et veiller à ce que les niveaux de qualité soient atteints. 

Un diagramme à secteurs montre la répartition du financement du projet relatif aux eaux usées du Village de St. Louis (Sask.) pour chaque source de financement, soit le gouvernement provincial (33 %), le gouvernement fédéral (33%), un prêt du FMV (31 %) et une subvention du FMV (3 %).Diagramme à secteurs montrant la répartition du financement du projet relatif aux eaux usées de la Ville de Brockville (Ont.).Diagramme à secteurs montrant la répartition du financement du projet relatif aux eaux usées de la Ville de Brockville (Ont.).

Faits saillants

Ce projet consistait en l'aménagement d'une nouvelle installation. Les faits saillants techniques sont à jour en date de 2014.

Population municipale : 21 870

Urbain/rural : urbain

Traitement

  • Avant : traitement primaire
  • Après : traitement conventionnel des boues activées

Désinfection

  • Avant : système de désinfection au chlore
  • Après : système de désinfection aux rayons ultraviolets

Gestion des biosolides

Les déchets biosolides issus du traitement primaire sont digérés et centrifugés en anaérobiose. En été, les déchets biosolides sont utilisés en épandage sur le sol alors qu'en hiver (de novembre à avril), les déchets biosolides sont acheminés vers un lieu d'enfouissement. 

Moyenne annuelle du débit quotidien  15,2 mlj (millions de litres par jour)

Capacité nominale

  • Avant : 21,8 mlj
  • Après : 21,5 mlj

Pourcentage de la capacité totale utilisée pour la moyenne annuelle du débit quotidien

  • Avant : 70 % 
  • Après : 71 % 

Matières en suspension totales (MES)

  • Avant : 28 mg/l
  • Après : 7,1 mg/l
     

Coordonnées de la personne-ressource du projet :

Conal Cosgrove
Directeur général
Ville de Brockville (Ont.)
T. 613-342-8772, poste 8205

© 2021 Federation of Canadian Municipalities