Nouvelles et ressources en vedette

Les programmes de la FCM et ses efforts de représentation permettent d’obtenir de nouveaux outils qui habilitent les municipalités de toutes tailles à bâtir des collectivités plus fortes. Parcourez le contenu ci-dessous pour découvrir les nouveautés à la FCM.

Intégration des considérations climatiques : planification de la prestation de services

Votre municipalité est-elle en train de mettre à jour ou de développer sa planification de prestation de services? Vous demandez-vous comment maximiser les infrastructures qui fournissent des services à votre collectivité? Consultez cette page pour connaître les considérations climatiques que vous devriez intégrer à vos activités de planification en matière de prestation de services et pour découvrir certains des outils qui vous seront probablement utiles préalablement à la conception de votre plan.

Comment la planification de la prestation de services de votre collectivité peut-elle intégrer la résilience climatique?

L’intégration des considérations climatiques dans la planification de la prestation de services, tout comme la planification générale des infrastructures et la planification de la gestion des actifs, est essentielle à la résilience climatique. Les changements climatiques auront des retombées importantes sur les niveaux de service, les risques liés à la prestation de services et les coûts de la prestation de services. Les décisions prises lors de la planification de la prestation de services représentent des occasions importantes et concrètes d’amélioration de la résilience de la collectivité. En intégrant les considérations climatiques dans la planification de la prestation de services, votre collectivité pourra :

  • Évaluer et gérer les risques en déterminant les conséquences des changements climatiques sur les services et la façon dont les décisions stratégiques en matière d’investissements dans l’infrastructure et de normes d’exploitation et d’entretien peuvent améliorer la résilience climatique. Citons, par exemple, l’évaluation des conséquences de l’élévation du niveau des mers et l’analyse des coûts et bénéfices de l’installation d’infrastructures de protection des côtes ou de la réhabilitation d’un rivage naturel pour gérer les conséquences.
  • Établir et adapter des niveaux de service qui prennent en compte et intègrent les conséquences des changements climatiques. Par exemple, la hausse des températures dans une collectivité au climat froid peut entraîner une augmentation du nombre de cycles de gel-dégel, ce qui peut nécessiter de changer les niveaux de service de l’entretien des routes.
  • Gérer les coûts des conséquences des changements climatiques en anticipant les changements en matière de prestation de services et en gérant de façon proactive les risques ou en adaptant les niveaux de service au moment opportun, par exemple à la fin de la vie utile d’un actif existant. Citons, par exemple, l’utilisation de projections climatiques futures plutôt que des données climatiques historiques pour déterminer le remplacement d’un système de climatisation vieillissant dans un centre de loisirs durant le renouvellement des actifs courants.

De nombreuses conséquences climatiques entraînent des coûts plus élevés ou des niveaux de service inférieurs à ceux auxquels sont habitués les résidents de votre collectivité. Pour certaines collectivités, les changements climatiques auront différentes conséquences sur les actifs. Par exemple, des températures plus chaudes en hiver pourraient réduire le nombre de cycles de gel-dégel, et donc réduire les besoins en entretien des routes, mais une plus grande quantité de pluie verglaçante pourrait endommager la foresterie urbaine. Quelles que soient les conséquences, les changements climatiques s’accompagneront d’une réévaluation des risques, des coûts et des niveaux de service (et les compromis qui y sont associés) de la prestation de différents services puisque les conditions sont vraiment en train de changer. Cela signifie que les municipalités ne peuvent pas continuer à maintenir le statu quo, puisque cela pourrait leur coûter plus cher à long terme et diminuer leur résilience. Votre collectivité doit prévoir que les changements climatiques auront des conséquences sur la prestation des services, et votre municipalité doit envisager d’évaluer la planification de la prestation de services, les activités quotidiennes ainsi que l’entretien et le remplacement des infrastructures en gardant à l’esprit les changements climatiques.

Qu’en est-il des autres collectivités canadiennes?

Après deux années consécutives de feux incontrôlés en 2017 et 2018, le personnel de la Ville de Prince George, en Colombie-Britannique, se penche sur la relation entre les interventions d’urgence et les changements climatiques. En raison de ces feux incontrôlés, de nombreuses personnes ont dû être évacuées autour de Prince George, ce qui a créé des pressions sur divers services au sein de la collectivité, comme le logement, la sécurité et l’approvisionnement alimentaire. La Ville travaille actuellement sur l’intégration des diverses conséquences climatiques et la manière de s’y préparer dans son analyse des dangers, des risques et des vulnérabilités, un document de planification des mesures d’urgence requis par la province.

Enseignement clé : La planification des vulnérabilités climatiques de votre collectivité avant leur manifestation assurera la continuité des services.

La Ville de Prince George

La Ville de Selkirk, au Manitoba, est devenue une figure de proue en matière d’intégration des considérations liées aux changements climatiques dans la planification de la gestion des actifs, et sa stratégie d’adaptation l’illustre bien. La Ville a mis l’accent sur la gestion des actifs liés aux eaux de ruissellement et sur la planification du remplacement des conduites, tout en prenant en compte les paramètres futurs des précipitations et des conditions climatiques extrêmes. Le fait de poser des actions dans ce domaine a aidé la collectivité à repérer les conduites d’eau de ruissellement devant être remises à niveau en priorité, et les normes régissant leur mise à niveau.

Enseignement clé : La prise en compte des projections climatiques futures lors de la planification permettra à votre collectivité de continuer à bénéficier du niveau de service auquel elle s’est habituée.

Écoulement des eaux de ruissellement

Comment votre municipalité peut-elle inclure les considérations climatiques dans la planification de la prestation de services?

Intégrez des données et des considérations liées aux changements climatiques dans la planification de la prestation de services en procédant comme suit :

  • En utilisant des scénarios climatiques pour comprendre la façon dont les charges et les demandes d’infrastructure vont évoluer au fil du temps.
  • En surveillant et en mettant à jour les calendriers d’entretien et de réparations de manière à ce qu’ils reflètent les conditions changeantes.
  • En mettant à jour les niveaux de service selon les besoins de manière à ce qu’ils reflètent les risques climatiques (ce qui inclut le type, la taille et l’échelle des services).
  • En évaluant et en gérant les risques changeants, ce qui inclut les conséquences des changements climatiques sur la durée de vie des actifs.
  • En contrôlant et en mettant à jour les programmes environnementaux et les plans de prestation de services au fur et à mesure que de nouveaux renseignements sont disponibles et sur la base des événements climatiques vécus.
  • En recensant et en planifiant les occasions d’adaptation au sein des différents services.
  • En déterminant le moment opportun pour réaliser des investissements en capital en matière d’adaptation (utilisation du remplacement et du renouvellement des actifs comme des occasions d’adaptation des infrastructures).
  • En déterminant les conséquences des changements climatiques sur les actifs naturels et les services qu’ils fournissent.
  • En réhabilitant ou en protégeant les actifs naturels qui augmentent la résilience des systèmes de prestation de services.
  • En mettant à jour les paramètres de conception afin qu’ils prennent en compte les conditions changeantes.

Quels sont les données climatiques et les outils de planification de la prestation de services que vous pouvez utiliser?

Pour savoir quels outils et quelles données utiliser pour la planification de la prestation de services, penchez-vous d’abord sur le type de décisions que vous souhaitez orienter et la nature de l’analyse que vous effectuez. Il existe de nombreux outils et ressources gratuits qui se prêtent à une planification ou à des décisions qualitatives. Ces ressources peuvent vous aider à comprendre l’évolution du climat dans votre collectivité, à savoir comment ces changements pourraient influencer la prestation des services, et même à réaliser des évaluations de vulnérabilité et de risques dans divers domaines de services. 

La planification ou les décisions quantitatives, comme la sélection de paramètres de conception propres à l’infrastructure, peuvent nécessiter des données plus détaillées, chronologiques et à plus petite échelle. Afin d’utiliser les bonnes données pour éclairer ses décisions, votre municipalité devrait avoir recours aux services d’un expert en sciences climatiques qui l’aidera à accéder à ces données et à les interpréter.

Outils utiles par type de planification ou de décision

Type de ressource Type de planification/décision
  Planification et décisions qualitatives Planification et décisions quantitatives
Projections climatiques Coordonnées utiles et organismes de conseil :
Évaluations de vulnérabilité et de risques
Adaptation des courbes Intensité-Durée-Fréquence (IDF) s.o.

Intégration des considérations climatiques : aménagement des collectivités

Votre municipalité est-elle en train de mettre à jour ou de renouveler son plan d’aménagement? C’est en intégrant les considérations relatives aux changements climatiques dans votre approche que vous réussirez notamment à faire de l’action climatique une priorité au sein de votre collectivité. Consultez cette page pour connaître les considérations climatiques qui devraient faire partie intégrante de vos activités d’aménagement et pour découvrir les outils qui vous seront probablement utiles préalablement à la conception de votre plan.

Partout au pays, ce sont les gouvernements municipaux qui sont responsables d’élaborer et de consigner leur vision du développement et de la prospérité de leur collectivité. Cette vision peut prendre la forme d’un plan d’urbanisme, d’un plan d’aménagement, d’une stratégie de croissance régionale ou encore d’un plan de développement municipal, selon le type de collectivité.

Comment votre plan d’aménagement peut-il faciliter la résilience climatique?

La manière dont nous aménageons nos collectivités influence leur résilience face aux conséquences des dangers naturels et anthropiques, y compris les changements climatiques. Il est bien plus simple et rentable de créer des collectivités durables et résilientes grâce à une planification réfléchie que de réhabiliter des systèmes naturels détruits, de bâtir des infrastructures de protection pour des collectivités vulnérables ou d’essayer de déménager des entreprises ou des résidents situés dans des zones à haut risque. Un bon plan d’aménagement soutient la résilience de la collectivité pour les raisons suivantes :

  • Il considère la collectivité dans son intégralité. Il donne une vue globale et systémique des conséquences et des risques climatiques, ce que peu d’autres processus de planification peuvent offrir.
  • Il définit les priorités de la collectivité. L’intégration des considérations climatiques dans un plan d’aménagement donne la priorité à l’action contre les changements climatiques, en parallèle à d’autres processus municipaux. Des recherches effectuées dans 732 collectivités canadiennes ont montré que les collectivités qui tenaient compte des changements climatiques dans leur plan d’aménagement étaient beaucoup plus susceptibles de prendre en compte les changements climatiques dans des plans secondaires.
  • Il encourage l’utilisation d’une gamme d’outils pour gérer les risques climatiques. Parmi les outils municipaux de lutte contre les changements climatiques, on trouve les politiques, les réglementations, les procédures d’exploitation et d’entretien et les normes de conception. Ces outils municipaux peuvent s’adapter à l’orientation donnée dans le plan d’aménagement.

Qu’en est-il des autres collectivités canadiennes?

À Calgary, en Alberta, les inondations urbaines et riveraines représentent une préoccupation majeure pour les résidents et les entreprises. Pour y faire face, la Ville a inclus dans son plan d’aménagement municipal (en anglais seulement) adopté en 2018 une section sur les politiques qui orientent la planification et sur les réglementations qui régissent l’aménagement au sein de la zone inondable. Cette section donne un aperçu du risque d’inondation et de sa fréquence de plus en plus élevée attribuable au climat changeant, et présente les diverses politiques prises en compte par la Ville pour augmenter la sécurité publique, réduire les dommages aux biens privés et publics et améliorer la résistance aux inondations.

Ville de Calgary, paysage urbain

Enseignement clé : Dans le but de protéger ses citoyens, la Ville de Calgary a activement renforcé ses politiques de gestion des risques d’inondation en les étayant de données.

La Ville de Kawartha Lakes, en Ontario, a adopté une démarche unique en matière d’action climatique : son Plan pour un environnement sain (en anglais seulement) prend en compte l’action climatique intégrée, ce qui assure une approche holistique en matière d’atténuation et d’adaptation. La collectivité a été particulièrement active dans l’élaboration du plan, qui a aussi mobilisé un comité directeur composé de membres provenant de plusieurs services municipaux et institutions locales ainsi qu’un groupe de travail formé d’un échantillon de 23 organismes locaux externes. Le plan ainsi établi donnait un vaste aperçu des intérêts et des priorités de la collectivité. Les membres de la collectivité ont également contribué au processus de planification en apportant leur concours à la vision, aux objectifs et aux stratégies proposés. Plus de 2 600 personnes et 40 organismes, institutions et groupes communautaires ont été consultés, ce qui a contribué à façonner le contenu du Plan pour un environnement sain.

The falls in Fenelon Falls with a small amount of water coming over

Enseignement clé : La Ville de Kawartha Lakes a fait de la collaboration une partie essentielle de son processus de planification, prenant en compte l’ensemble de la collectivité (et de la municipalité).

Comment votre municipalité peut-elle intégrer les considérations climatiques dans son plan d’aménagement?

L’aménagement des collectivités est l’un des outils clés des gouvernements municipaux lorsqu’il s’agit de se préparer et de s’adapter aux conséquences des changements climatiques.

Au moment d’élaborer votre plan d’aménagement, intégrez des données et des considérations relatives aux changements climatiques en procédant comme suit :

  • En dégageant les possibles évolutions du climat et les types de conséquences que les changements climatiques auront sur votre collectivité.
  • En définissant, pour votre collectivité, des buts, des objectifs et des politiques qui donnent la priorité à la gestion des risques climatiques et aux actions d’adaptation.
  • En évaluant les risques et les vulnérabilités climatiques qui pourraient avoir une incidence sur les buts et les objectifs d’autres stratégies de votre collectivité.
  • En évaluant les utilisations du sol selon les risques liés aux changements climatiques et en minimisant la vulnérabilité en ayant recours à des affectations du sol.
  • En accordant la priorité à la résilience lors de la planification de l’utilisation du sol dans les zones inondables.
  • En planifiant l’entretien ou la mise en valeur des actifs naturels qui facilitent la résilience climatique et appuient d’autres objectifs.
  • En précisant les orientations des outils réglementaires (par exemple, un règlement de zonage) afin d’inclure l’examen des risques climatiques, de la vulnérabilité et des actions d’adaptation.
  • En précisant les orientations d’autres plans et initiatives (par exemple, les plans directeurs d’infrastructure, les plans d’adaptation aux changements climatiques, etc.) afin d’inclure les risques climatiques, la vulnérabilité et les actions d’adaptation.

Où trouver des données climatiques ou des outils et des ressources de planification?

Chaque collectivité est unique, que ce soit sur le plan de la portée ou du contenu de son plan d’aménagement, mais aussi des types de renseignements utiles au regard du contexte local. Vous trouverez ci-dessous quelques ressources pouvant faciliter l’intégration des considérations climatiques dans les plans d’aménagement.

Ressources Renseignements fournis En quoi cette ressource peut-elle contribuer à vos activités d’aménagement?
Guide sur les scénarios climatiques
(en anglais seulement) (Ouranos)
Un guide convivial qui fournit des explications dans un langage clair sur les différents types de renseignements climatologiques, notamment sur la manière de prendre en compte de tels renseignements dans la prise de décisions.
  • Renseignements sur la manière de comprendre et d’utiliser l’information climatologique visant à orienter les décisions en matière d’adaptation.
Rapport sur le climat changeant du Canada (2019)
(gouvernement du Canada)
Une évaluation approfondie et distincte de la façon dont le climat du Canada a changé, des raisons pour lesquelles il a changé et des changements prévus pour l’avenir.
  • Définition des tendances et des risques liés aux changements climatiques au Canada pour orienter les priorités stratégiques et les décisions en matière d’adaptation.
Atlas climatique du Canada
(Centre climatique des Prairies et Université de Winnipeg) 
  • Projections et données historiques des précipitations et des températures
  • Rapports par ville et par région
  • Vidéos sur les changements climatiques
  • Recensement des risques climatiques généraux auxquels font face les collectivités pour orienter les priorités stratégiques et les recommandations.
  • Amélioration de la compréhension des changements liés aux conditions climatiques futures à l’échelle des collectivités.
Donneesclimatiques.ca
(Environnement et Changement climatique Canada, Centre de recherche en informatique de Montréal [CRIM], Ouranos, Pacific Climate Impacts Consortium [PCIC], Centre climatique des Prairies [CCP] et HabitatSeven)
  • Projections des précipitations et des températures
  • Analyse sur mesure des vagues de chaleur pour les collectivités/régions à l’échelle locale
  • Recensement des risques climatiques généraux auxquels font face les collectivités pour orienter les priorités et les recommandations.
  • Amélioration de la compréhension des changements liés aux conditions climatiques futures.
  • Facilité d’accès aux variables climatiques historiques et projetées à l’échelle des collectivités.
Données climatiques historiques du gouvernement du Canada
  • Données historiques par station
  • Images radar historiques
  • Moyennes des normales climatiques (moyennes sur 30 ans)
  • Ensembles de données techniques sur le climat
  • Recensement de références historiques
Centre canadien des services climatiques
  • Visualiseur de données climatiques et outil d’extraction de données climatiques
  • Projections de températures, de précipitations et de vents
  • Données climatiques historiques
  • Centre d’aide des Services climatiques
  • Renseignements essentiels sur le climat
  • Répertoire de ressources climatiques (plus de 300 liens)
  • Compréhension des concepts et des tendances en matière de changements climatiques et conseils sur la manière d’utiliser l’information climatologique dans la prise de décisions.
  • Accès à des experts climatiques pour trouver, comprendre et utiliser l’information climatologique.

Recensement de ressources climatiques provenant de partout au Canada, dont des outils et des conseils pour la planification de l’adaptation

Outil canadien d’adaptation aux niveaux d’eau extrêmes (OCANEE) (Pêches et Océans Canada)
  • Projections de l’élévation du niveau des mers
  • Recensement des zones menacées par les inondations en raison de l’élévation du niveau des mers pour optimiser les zones aménageables.
Élévation du niveau des mers 
  • Planification face à l’élévation du niveau des mers
  • Outils et ressources pour comprendre les conséquences de l’élévation du niveau des mers.
Bâtir des collectivités adaptées et résilientes (BARC) (ICLEI – Gouvernements locaux pour le développement durable)
  • Guide de la planification de l’adaptation
  • Évaluation de haut niveau des risques et des vulnérabilités des collectivités pour orienter les priorités stratégiques.
  • Planification du cadre de référence pour dégager les actions et établir des priorités de mise en œuvre.

Un outil pour des programmes municipaux d’énergie propre

La pauvreté énergétique désigne la situation des ménages ou des collectivités qui ont de la difficulté à combler leurs besoins énergétiques domestiques. Environ 20 % des ménages canadiens, collectivités rurales et urbaines confondues, sont confrontés à ce problème; pour y remédier, il est essentiel de bien comprendre les gens qui vivent cette situation et les facteurs sous-jacents.

L’outil d’explorateur de la pauvreté énergétique et de l'équité de Canadian Urban Sustainability Practitioners (CUSP) donne accès aux municipalités à des données pertinentes qui leur permettent de mieux comprendre le phénomène de la pauvreté énergétique, ainsi que d’autres enjeux liés à l’équité et à l’abordabilité dans leurs collectivités. Cette ressource est conçue pour aider les employés municipaux à concevoir des programmes équitables et inclusifs axés sur les énergies propres qui répondent aux besoins des résidents.

À propos de l’outil d’explorateur de la pauvreté énergétique et de l'équité

CUSP a mis au point l’outil d’explorateur de la pauvreté énergétique et de l'équité afin de soutenir les participants du projet LEAP Programmes locaux d’accès à l’énergie). Lancé dans le cadre de l’initiative Transition 2050 du programme Municipalités pour l’innovation climatique de la FCM, le projet LEAP soutient les membres de CUSP dans l’utilisation de cet outil. Le projet s’appuie sur la collaboration de 16 municipalités pour concevoir et mettre en œuvre des programmes d’accès aux énergies propres. Il accélérera leur capacité à adopter certaines technologies telles que les thermopompes, l’énergie solaire et les véhicules électriques. Les collectivités utilisent ces outils pour concevoir des politiques et des programmes abordables destinés aux ménages à faible revenu.

De nombreux ménages canadiens sont aux prises avec le problème de l’abordabilité; les coûts d’énergie domestique peuvent atteindre des niveaux très élevés selon votre lieu de résidence, le type et l’état de votre habitation, ainsi que le nombre de personnes qui y vivent et gagnent un salaire. La pauvreté énergétique touche près de trois millions de ménages au Canada; ajoutez à cela la pauvreté monétaire : quatre millions de ménages sont, d’une manière ou d’une autre, aux prises avec des difficultés économiques.

– Allison Ashcroft

Mieux comprendre la pauvreté énergétique au sein de votre collectivité

L’outil d’explorateur de la pauvreté énergétique et de l'équité est un outil de cartographie pancanadien à l’échelle des quartiers. Il utilise les données personnalisées de Statistique Canada à l’échelle la plus désagrégée (les quartiers) dans les principaux centres. Il inclut également des données relatives à la géographie, au revenu, à l’occupation des logements et aux types de logements. Utilisez-le pour aider votre municipalité à concevoir des programmes énergétiques permettant de réduire considérablement les émissions. Cet outil peut aussi vous aider à mieux concevoir des programmes pour répondre aux besoins des ménages à faible revenu qui ont du mal à payer leur facture énergétique.

Créer des programmes axés sur les énergies propres et abordables

L’outil d’explorateur de la pauvreté énergétique et de l'équité est accessible à toutes les municipalités canadiennes. Il peut les aider à :

  • Comprendre les inégalités relatives aux coûts et au fardeau énergétiques au sein des collectivités;
  • Mieux connaître les quartiers grâce à la comparaison de données diverses sur les ménages et le logement (revenu et démographie des ménages, caractéristiques de construction et état des bâtiments);
  • Obtenir un point de vue précis sur les inégalités (à l’échelle des quartiers);
  • Comprendre les tendances ayant une incidence sur la pauvreté énergétique au Canada;
  • Concevoir des programmes axés sur les énergies propres;
  • Utiliser les données sur les collectivités dans le cadre de la planification, de l’élaboration de politiques et de la programmation en matière de lutte contre les changements climatiques, ainsi que pour d’autres initiatives d’équité et d’abordabilité.

Essayer l’outil.

À qui l’outil s’adresse-t-il?

L’outil peut s’avérer particulièrement utile pour les directeurs municipaux responsables de l’énergie, les coordonnateurs de la lutte contre les changements climatiques, les décideurs en matière de durabilité ainsi que pour les personnes dont le travail est lié à la réduction de la pauvreté et à la justice sociale.

Si vous utilisez ce nouvel outil pour créer du nouveau matériel, veuillez en aviser le CUSP afin que votre travail soit présenté sur le site energypoverty.ca et inspire d’autres professionnels du secteur municipal ou d’autres secteurs.

Personne-ressource

Allison Ashcroft
Directrice générale, Canadian Urban Sustainability Practitioners
allison@cuspnetwork.ca

Un outil pour des programmes municipaux d’énergie propre

La pauvreté énergétique désigne la situation des ménages ou des collectivités qui ont de la difficulté à combler leurs besoins énergétiques domestiques. Environ 20 % des ménages canadiens, collectivités rurales et urbaines confondues, sont confrontés à ce problème; pour y remédier, il est essentiel de bien comprendre les gens qui vivent cette situation et les facteurs sous-jacents.

L’outil d’explorateur de la pauvreté énergétique et de l'équité de Canadian Urban Sustainability Practitioners (CUSP) donne accès aux municipalités à des données pertinentes qui leur permettent de mieux comprendre le phénomène de la pauvreté énergétique, ainsi que d’autres enjeux liés à l’équité et à l’abordabilité dans leurs collectivités. Cette ressource est conçue pour aider les employés municipaux à concevoir des programmes équitables et inclusifs axés sur les énergies propres qui répondent aux besoins des résidents.

À propos de l’outil d’explorateur de la pauvreté énergétique et de l'équité

CUSP a mis au point l’outil d’explorateur de la pauvreté énergétique et de l'équité afin de soutenir les participants du projet LEAP Programmes locaux d’accès à l’énergie). Lancé dans le cadre de l’initiative Transition 2050 du programme Municipalités pour l’innovation climatique de la FCM, le projet LEAP soutient les membres de CUSP dans l’utilisation de cet outil. Le projet s’appuie sur la collaboration de 16 municipalités pour concevoir et mettre en œuvre des programmes d’accès aux énergies propres. Il accélérera leur capacité à adopter certaines technologies telles que les thermopompes, l’énergie solaire et les véhicules électriques. Les collectivités utilisent ces outils pour concevoir des politiques et des programmes abordables destinés aux ménages à faible revenu.

De nombreux ménages canadiens sont aux prises avec le problème de l’abordabilité; les coûts d’énergie domestique peuvent atteindre des niveaux très élevés selon votre lieu de résidence, le type et l’état de votre habitation, ainsi que le nombre de personnes qui y vivent et gagnent un salaire. La pauvreté énergétique touche près de trois millions de ménages au Canada; ajoutez à cela la pauvreté monétaire : quatre millions de ménages sont, d’une manière ou d’une autre, aux prises avec des difficultés économiques.

– Allison Ashcroft

Mieux comprendre la pauvreté énergétique au sein de votre collectivité

L’outil d’explorateur de la pauvreté énergétique et de l'équité est un outil de cartographie pancanadien à l’échelle des quartiers. Il utilise les données personnalisées de Statistique Canada à l’échelle la plus désagrégée (les quartiers) dans les principaux centres. Il inclut également des données relatives à la géographie, au revenu, à l’occupation des logements et aux types de logements. Utilisez-le pour aider votre municipalité à concevoir des programmes énergétiques permettant de réduire considérablement les émissions. Cet outil peut aussi vous aider à mieux concevoir des programmes pour répondre aux besoins des ménages à faible revenu qui ont du mal à payer leur facture énergétique.

Créer des programmes axés sur les énergies propres et abordables

L’outil d’explorateur de la pauvreté énergétique et de l'équité est accessible à toutes les municipalités canadiennes. Il peut les aider à :

  • Comprendre les inégalités relatives aux coûts et au fardeau énergétiques au sein des collectivités;
  • Mieux connaître les quartiers grâce à la comparaison de données diverses sur les ménages et le logement (revenu et démographie des ménages, caractéristiques de construction et état des bâtiments);
  • Obtenir un point de vue précis sur les inégalités (à l’échelle des quartiers);
  • Comprendre les tendances ayant une incidence sur la pauvreté énergétique au Canada;
  • Concevoir des programmes axés sur les énergies propres;
  • Utiliser les données sur les collectivités dans le cadre de la planification, de l’élaboration de politiques et de la programmation en matière de lutte contre les changements climatiques, ainsi que pour d’autres initiatives d’équité et d’abordabilité.

Essayer l’outil.

À qui l’outil s’adresse-t-il?

L’outil peut s’avérer particulièrement utile pour les directeurs municipaux responsables de l’énergie, les coordonnateurs de la lutte contre les changements climatiques, les décideurs en matière de durabilité ainsi que pour les personnes dont le travail est lié à la réduction de la pauvreté et à la justice sociale.

Si vous utilisez ce nouvel outil pour créer du nouveau matériel, veuillez en aviser le CUSP afin que votre travail soit présenté sur le site energypoverty.ca et inspire d’autres professionnels du secteur municipal ou d’autres secteurs.

Personne-ressource

Allison Ashcroft
Directrice générale, Canadian Urban Sustainability Practitioners
allison@cuspnetwork.ca

Revue de l’offre de financement du Fonds municipal vert

Afin de nous assurer que notre financement sert au mieux les municipalités canadiennes, nous apportons à l’occasion des modifications au Fonds municipal vert (FMV) qui touchent les critères, les échéances et d’autres éléments clés de son offre de financement. Vous trouverez ci-dessous les derniers changements apportés.

Versement de fonds anticipé maintenant offert pour les plans, les études et les projets pilotes financés par le FMV

24 septembre 2019 - Le FMV offre maintenant le versement anticipé des subventions pour les plans, les études et les projets pilotes, lorsque le contexte le permet *.

Communiquez avec nous pour savoir si votre municipalité est admissible.

* Des conditions s’appliquent. Municipalités du Québec non admissibles.

Subventions combinées à des prêts maintenant accordées pour les projets d’immobilisations visant des sites contaminés

24 septembre 2019 - Le FMV pourrait offrir des subventions à combiner avec nos prêts à faible taux d’intérêt existants pour les projets d’immobilisations visant des sites contaminés. Le montant du financement est déterminé pour chaque projet. En savoir plus.

Coûts liés au personnel maintenant admissibles à un remboursement pour la réalisation de plans, d’études et de projets pilotes financés par le FMV

24 septembre 2019 - Les coûts internes engagés par les bénéficiaires de subventions pour le temps consacré à l’initiative par leurs employés, permanents ou contractuels, sont maintenant admissibles à un remboursement dans le cadre de plans, d’études et de projets pilotes du FMV.*

* Pour les entités privées, la proportion des coûts admissibles relatifs au personnel interne est limitée à 10 % des coûts budgétaires totaux.

Nouveau montant maximal pour les projets pilotes du FMV

29 août 2019 – Le FMV offre maintenant jusqu’à 500 000 $ pour couvrir jusqu’à 50 % des coûts admissibles des projets pilotes.

Les municipalités de 20 000 habitants ou moins, y compris les partenaires municipaux, peuvent être admissibles à une subvention couvrant jusqu’à 80 % des coûts admissibles.

Vous souhaitez savoir si votre municipalité est admissible? Communiquez avec nous. 

Les projets d’immobilisations du FMV seront admissibles toute l’année

2 août 2019 – À compter du 1er avril 2020, le FMV acceptera les demandes pour les projets d’immobilisations toute l’année de façon continue. Pendant que nous nous préparons à ce changement, vous pouvez toujours télécharger et soumettre le formulaire d’évaluation de l’admissibilité des projets d’immobilisations. Les formulaires de demande seront fournis aux demandeurs admissibles après le 1er avril 2020.

Apprenez-en plus sur les projets d’immobilisations.

 

Projet d’immobilisations
Projet pilote
Plan
Étude
Fonds municipal vert
Développement durable

Revue de l’offre de financement du Fonds municipal vert

Afin de nous assurer que notre financement sert au mieux les municipalités canadiennes, nous apportons à l’occasion des modifications au Fonds municipal vert (FMV) qui touchent les critères, les échéances et d’autres éléments clés de son offre de financement. Vous trouverez ci-dessous les derniers changements apportés.

Versement de fonds anticipé maintenant offert pour les plans, les études et les projets pilotes financés par le FMV

24 septembre 2019 - Le FMV offre maintenant le versement anticipé des subventions pour les plans, les études et les projets pilotes, lorsque le contexte le permet *.

Communiquez avec nous pour savoir si votre municipalité est admissible.

* Des conditions s’appliquent. Municipalités du Québec non admissibles.

Subventions combinées à des prêts maintenant accordées pour les projets d’immobilisations visant des sites contaminés

24 septembre 2019 - Le FMV pourrait offrir des subventions à combiner avec nos prêts à faible taux d’intérêt existants pour les projets d’immobilisations visant des sites contaminés. Le montant du financement est déterminé pour chaque projet. En savoir plus.

Coûts liés au personnel maintenant admissibles à un remboursement pour la réalisation de plans, d’études et de projets pilotes financés par le FMV

24 septembre 2019 - Les coûts internes engagés par les bénéficiaires de subventions pour le temps consacré à l’initiative par leurs employés, permanents ou contractuels, sont maintenant admissibles à un remboursement dans le cadre de plans, d’études et de projets pilotes du FMV.*

* Pour les entités privées, la proportion des coûts admissibles relatifs au personnel interne est limitée à 10 % des coûts budgétaires totaux.

Nouveau montant maximal pour les projets pilotes du FMV

29 août 2019 – Le FMV offre maintenant jusqu’à 500 000 $ pour couvrir jusqu’à 50 % des coûts admissibles des projets pilotes.

Les municipalités de 20 000 habitants ou moins, y compris les partenaires municipaux, peuvent être admissibles à une subvention couvrant jusqu’à 80 % des coûts admissibles.

Vous souhaitez savoir si votre municipalité est admissible? Communiquez avec nous. 

Les projets d’immobilisations du FMV seront admissibles toute l’année

2 août 2019 – À compter du 1er avril 2020, le FMV acceptera les demandes pour les projets d’immobilisations toute l’année de façon continue. Pendant que nous nous préparons à ce changement, vous pouvez toujours télécharger et soumettre le formulaire d’évaluation de l’admissibilité des projets d’immobilisations. Les formulaires de demande seront fournis aux demandeurs admissibles après le 1er avril 2020.

Apprenez-en plus sur les projets d’immobilisations.

 

Projet d’immobilisations
Projet pilote
Plan
Étude
Fonds municipal vert
Développement durable

Étude de cas : La ville de Saint John examine différentes options pour l’aménagement d’un système énergétique de quartier

Étude de faisabilité portant sur l’aménagement d’une centrale thermique écologique au centre-ville de Saint John

La Ville de Saint John

La Ville de Saint John a étudié la faisabilité d'un système énergétique de quartier destiné à desservir des immeubles du centre-ville. Ce type de système distribue de l'énergie thermique depuis une installation centrale vers de nombreux bâtiments aux fins de chauffage et de climatisation.

L'étude de Saint John a examiné différentes options énergétiques, y compris la récupération de chaleur des eaux d'égout brutes, l'utilisation de l'eau de mer du port de Saint John et la production d'énergie à partir des déchets industriels. Dans le cadre de cette étude, il a été recommandé de récupérer l'énergie des déchets de l'usine de pâtes et papiers Irving située à proximité. Au départ, 15 immeubles seraient connectés au système énergétique de quartier; cette approche réduirait les coûts d'énergie, les émissions de gaz à effet de serre (GES) et la dépendance de la ville envers les combustibles fossiles, et stimulerait la construction d'immeubles verts au cœur de la ville.

Résultats

Environnementaux Économiques Sociaux
  • Réduction des émissions de GES de 9 500 tonnes par année
  • Diminution de la dépendance envers les combustibles fossiles
  • Économies d'énergie annuelles de 2,2 millions de dollars
  • Création de six emplois administratifs à temps plein et de 200 emplois dans le domaine de la construction
  • Revitalisation du cœur du centre-ville grâce au développement vert
  • Résidents des immeubles jouissent d'un système énergétique dépourvu de chaudières, de fournaises et d'autres équipements

Défis

  • Absence d'un défenseur du projet au sein de l'administration municipale.
  • Capacité limitée de la Ville à affecter du personnel pour superviser l'étude.
  • Compréhension limitée, parmi les gestionnaires de propriétés et les propriétaires, du potentiel d'un système énergétique de quartier
  • Projet de système énergétique de quartier mis en veilleuse en 2011 en raison des contraintes financières auxquelles la Ville a été confrontée.

Leçons retenues

  • Visiter des emplacements desservis par un système énergétique de quartier dans d'autres municipalités et consulter des gestionnaires, des concepteurs et des promoteurs pour bien comprendre le potentiel de ces systèmes.
  • Avant d'entreprendre une étude de faisabilité, élaborer un plan d'aménagement énergétique communautaire afin de recenser les sources d'énergie locales, les immeubles et les projets d'infrastructure qui se prêtent au système énergétique de quartier.
  • Consulter le public ainsi que les promoteurs et les gestionnaires immobiliers dès le début du processus et le faire souvent.

Ressources

Partners and Collaborators

Personne-ressource du projet

Samir Yammine
Gestionnaire de l'énergie
Ville de Saint John (N.-B.)
T. 506 648-4667

Étude de cas : La ville de Saint John examine différentes options pour l’aménagement d’un système énergétique de quartier

Étude de faisabilité portant sur l’aménagement d’une centrale thermique écologique au centre-ville de Saint John

La Ville de Saint John

La Ville de Saint John a étudié la faisabilité d'un système énergétique de quartier destiné à desservir des immeubles du centre-ville. Ce type de système distribue de l'énergie thermique depuis une installation centrale vers de nombreux bâtiments aux fins de chauffage et de climatisation.

L'étude de Saint John a examiné différentes options énergétiques, y compris la récupération de chaleur des eaux d'égout brutes, l'utilisation de l'eau de mer du port de Saint John et la production d'énergie à partir des déchets industriels. Dans le cadre de cette étude, il a été recommandé de récupérer l'énergie des déchets de l'usine de pâtes et papiers Irving située à proximité. Au départ, 15 immeubles seraient connectés au système énergétique de quartier; cette approche réduirait les coûts d'énergie, les émissions de gaz à effet de serre (GES) et la dépendance de la ville envers les combustibles fossiles, et stimulerait la construction d'immeubles verts au cœur de la ville.

Résultats

Environnementaux Économiques Sociaux
  • Réduction des émissions de GES de 9 500 tonnes par année
  • Diminution de la dépendance envers les combustibles fossiles
  • Économies d'énergie annuelles de 2,2 millions de dollars
  • Création de six emplois administratifs à temps plein et de 200 emplois dans le domaine de la construction
  • Revitalisation du cœur du centre-ville grâce au développement vert
  • Résidents des immeubles jouissent d'un système énergétique dépourvu de chaudières, de fournaises et d'autres équipements

Défis

  • Absence d'un défenseur du projet au sein de l'administration municipale.
  • Capacité limitée de la Ville à affecter du personnel pour superviser l'étude.
  • Compréhension limitée, parmi les gestionnaires de propriétés et les propriétaires, du potentiel d'un système énergétique de quartier
  • Projet de système énergétique de quartier mis en veilleuse en 2011 en raison des contraintes financières auxquelles la Ville a été confrontée.

Leçons retenues

  • Visiter des emplacements desservis par un système énergétique de quartier dans d'autres municipalités et consulter des gestionnaires, des concepteurs et des promoteurs pour bien comprendre le potentiel de ces systèmes.
  • Avant d'entreprendre une étude de faisabilité, élaborer un plan d'aménagement énergétique communautaire afin de recenser les sources d'énergie locales, les immeubles et les projets d'infrastructure qui se prêtent au système énergétique de quartier.
  • Consulter le public ainsi que les promoteurs et les gestionnaires immobiliers dès le début du processus et le faire souvent.

Ressources

Partners and Collaborators

Personne-ressource du projet

Samir Yammine
Gestionnaire de l'énergie
Ville de Saint John (N.-B.)
T. 506 648-4667

Les maires des grandes villes à Halifax pour discuter des nouveaux outils pour les villes

Les maires des grandes villes canadiennes se sont réunis à Halifax aujourd’hui afin d'explorer les moyens de poursuivre dans la voie des progrès accomplis récemment grâce au partenariat fédéral-municipal et de s’assurer que les villes obtiennent les outils nécessaires pour relever les futurs défis nationaux.   

« De l'avancée majeure que constitue la Stratégie nationale sur le logement au potentiel transformateur du plan fédéral d'infrastructures, les grandes villes orientent les priorités nationales et produisent des résultats comme jamais auparavant, a affirmé Don Iveson, maire d'Edmonton et président réélu du caucus des maires des grandes villes (CMGV).  La réunion d’aujourd’hui a été une étape cruciale dans notre partenariat fédéral-municipal, non seulement pour enchâsser et consolider ces gains, mais aussi pour nous pencher sur la possibilité de développer davantage nos outils. »

L’un des points importants à l’ordre du jour était la rencontre avec le ministre de l'Infrastructure et des Collectivités, l’honorable Amarjeet Sohi. Le ministre Sohi a fait le bilan des progrès du plan Investir dans le Canada à l’échelle nationale, tandis que les maires l’ont informé de la mise en œuvre des projets d’infrastructures municipaux.

Ils ont également discuté de la Déclaration d’Edmonton (PDF) (disponible en anglais seulement), qui invite les maires du monde entier à intensifier leur leadership en matière de lutte contre les changements climatiques en prenant des mesures urgentes basées sur des faits probants. Les villes sont les sources d'une partie considérable des gaz à effet de serre émis au Canada, mais elles sont aussi à l'avant-garde des solutions novatrices pour atténuer les changements climatiques et adapter leurs collectivités aux effets de ces changements.

« D’énormes défis nous attendent en matière de croissance et de changements climatiques, et les maires sont conscients qu'il leur faut de nouveaux outils pour s'attaquer à ces priorités nationales, a dit le maire Iveson.  Mais comme on l’a vu, nous pouvons accomplir des progrès remarquables avec des solutions locales et un solide partenariat fédéral-municipal. Plus nous consoliderons notre partenariat, plus nous bâtirons des villes fortes et un pays plus agréable, inclusif et durable. »

La réunion du caucus des maires des grandes villes de la FCM a donné le coup d’envoi du congrès annuel de quatre jours de la FCM. Cette année, le congrès est consacré à l’exploration, au renforcement et à la redéfinition des outils que doivent avoir les gouvernements municipaux pour bâtir le Canada de demain.

La Fédération canadienne des municipalités est la voix nationale des gouvernements municipaux du Canada; elle compte près de 2 000 membres représentant plus de 90 % de la population du Canada. Son caucus des maires des grandes villes est formé des maires de 22 des plus importantes villes du pays.

Pour plus de renseignements :

Relations avec les médias, FCM,

613-907-6395
Caucus des maires des grandes villes

Les maires des grandes villes à Halifax pour discuter des nouveaux outils pour les villes

Les maires des grandes villes canadiennes se sont réunis à Halifax aujourd’hui afin d'explorer les moyens de poursuivre dans la voie des progrès accomplis récemment grâce au partenariat fédéral-municipal et de s’assurer que les villes obtiennent les outils nécessaires pour relever les futurs défis nationaux.   

« De l'avancée majeure que constitue la Stratégie nationale sur le logement au potentiel transformateur du plan fédéral d'infrastructures, les grandes villes orientent les priorités nationales et produisent des résultats comme jamais auparavant, a affirmé Don Iveson, maire d'Edmonton et président réélu du caucus des maires des grandes villes (CMGV).  La réunion d’aujourd’hui a été une étape cruciale dans notre partenariat fédéral-municipal, non seulement pour enchâsser et consolider ces gains, mais aussi pour nous pencher sur la possibilité de développer davantage nos outils. »

L’un des points importants à l’ordre du jour était la rencontre avec le ministre de l'Infrastructure et des Collectivités, l’honorable Amarjeet Sohi. Le ministre Sohi a fait le bilan des progrès du plan Investir dans le Canada à l’échelle nationale, tandis que les maires l’ont informé de la mise en œuvre des projets d’infrastructures municipaux.

Ils ont également discuté de la Déclaration d’Edmonton (PDF) (disponible en anglais seulement), qui invite les maires du monde entier à intensifier leur leadership en matière de lutte contre les changements climatiques en prenant des mesures urgentes basées sur des faits probants. Les villes sont les sources d'une partie considérable des gaz à effet de serre émis au Canada, mais elles sont aussi à l'avant-garde des solutions novatrices pour atténuer les changements climatiques et adapter leurs collectivités aux effets de ces changements.

« D’énormes défis nous attendent en matière de croissance et de changements climatiques, et les maires sont conscients qu'il leur faut de nouveaux outils pour s'attaquer à ces priorités nationales, a dit le maire Iveson.  Mais comme on l’a vu, nous pouvons accomplir des progrès remarquables avec des solutions locales et un solide partenariat fédéral-municipal. Plus nous consoliderons notre partenariat, plus nous bâtirons des villes fortes et un pays plus agréable, inclusif et durable. »

La réunion du caucus des maires des grandes villes de la FCM a donné le coup d’envoi du congrès annuel de quatre jours de la FCM. Cette année, le congrès est consacré à l’exploration, au renforcement et à la redéfinition des outils que doivent avoir les gouvernements municipaux pour bâtir le Canada de demain.

La Fédération canadienne des municipalités est la voix nationale des gouvernements municipaux du Canada; elle compte près de 2 000 membres représentant plus de 90 % de la population du Canada. Son caucus des maires des grandes villes est formé des maires de 22 des plus importantes villes du pays.

Pour plus de renseignements :

Relations avec les médias, FCM,

613-907-6395
Caucus des maires des grandes villes
Ce que nous faisons
Explorez ces domaines clés pour découvrir comment nous vous aidons à bâtir des collectivités plus fortes et à renforcer ainsi le Canada.
Livres de bibliothèque.
Ressources

Notre collection de ressources regroupe des rapports, des trousses, des recommandations et d’autres documents conçus pour vous aider à relever les défis dans votre collectivité.

Pot plein d'argent.
Occasions de financement

Nous avons le type de financement qu’il vous faut pour la réalisation de vos plans, études, projets pilotes, projets d’immobilisations, et bien plus.

Éclats de couleurs représentant une gamme de domaines d’émission.
Domaines prioritaires

Découvrez comment nous unissons nos efforts à ceux des gouvernements municipaux de toutes les tailles afin de résoudre des défis nationaux et mondiaux.

decoratif
Programmes

Nous aidons à stimuler le développement durable et à améliorer la qualité de vie des gens partout au Canada et dans le monde.

La FCM renforce les collectivités

La FCM regroupe presque 2 000 petites et grandes municipalités, représentant plus de 90 % de tous les citoyens du pays. Avec nos membres, nous avons obtenu des gains historiques à l’échelle fédérale – habilitant ainsi les élus municipaux à bâtir de meilleures vies.

© 2019 Fédération canadienne des municipalités