Decoratif

Amélioration des transports collectifs

L’amélioration de nos systèmes de transport se traduit par une réduction de la circulation, des déplacements plus rapides et plus commodes, une hausse de la productivité et une réduction des émissions. En d’autres termes, les transports collectifs bâtissent une meilleure qualité de vie.

Pour en savoir plus

Nouvelles et ressources en vedette

Les programmes de la FCM et ses efforts de représentation permettent d’obtenir de nouveaux outils qui habilitent les municipalités de toutes tailles à bâtir des collectivités plus fortes. Parcourez le contenu ci-dessous pour découvrir les nouveautés à la FCM.

Décision du CRTC sur les services à large bande : une grande victoire pour les collectivités rurales et nordiques

Le président de la FCM, Clark Somerville, a fait la déclaration suivante après que le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) ait rendu publique sa décision aujourd'hui dans la foulée de l'Examen des services de télécommunications de base.

Les services Internet à large bande sont aujourd'hui d'une importance fondamentale pour les activités quotidiennes et commerciales. Le CRTC a reconnu ce fait aujourd'hui dans sa décision en adoptant un «  objectif de service universel » rendant obligatoire l'accès universel à des services Internet à large bande fiables au moyen de réseaux sans fil mobiles et fixes dans les collectivités de toutes tailles.

Le CRTC a lancé un examen complet des services de télécommunications de base en avril 2015. Dans le mémoire final qu'elle a soumis dans le cadre de ce processus, la FCM a mis en garde contre les énormes conséquences du «  fossé numérique  » pour de nombreuses collectivités nordiques et rurales. Certaines doivent composer avec une largeur de bande et une capacité de réseau bien inférieures aux besoins des utilisateurs. Certaines autres en sont complètement privées.

La décision d'aujourd'hui pourrait venir transformer les collectivités nordiques et rurales. La généralisation de l'accès aux services à large bande améliorera la qualité de vie, freinera la migration des jeunes vers les grands centres et soutiendra la croissance économique de ces collectivités en stimulant la productivité, en appuyant l'innovation et en améliorant l'accès aux marchés. Le CRTC répond également à une demande de la FCM en adoptant une cible universelle de vitesse d'au moins 50 Mbps pour les téléchargements et d'au moins 10 Mbps pour les téléversements, le tout appuyé par un nouveau mécanisme de financement à long terme.

Cette décision survient moins d'une semaine après le lancement, par le gouvernement fédéral, de son programme Brancher pour innover. D'abord annoncé dans le budget 2016, ce programme de 500 millions de dollars échelonné sur cinq ans accélérera la mise à niveau des services à large bande dans les régions rurales qui nécessitent des investissements importants. Ce plan abonde dans le sens de nombreuses recommandations de la FCM, et nous poursuivrons notre collaboration avec nos partenaires fédéraux afin d'en confirmer les détails.

Cependant, même avec ces mesures de soutien, nombre de collectivités éloignées et nordiques ne pourront pas combler le fossé numérique à l'aide des seules forces du marché. La FCM analysera le nouveau mécanisme de financement du CRTC pour s'assurer qu'il agit en complémentarité du fonds du programme Brancher pour innover afin de soutenir de façon optimale les collectivités qui en ont besoin. La prochaine étape consistera à élaborer un plan global et de longue durée, assorti d'un échéancier, afin de faire de l'accès universel à des services à large bande une réalité pour tous les Canadiens. La FCM est impatiente de participer avec tous les ordres de gouvernement à la réalisation de cet objectif.

La Fédération canadienne des municipalités est la voix nationale des gouvernements municipaux ; elle compte 2 000 membres et représente 90 % de la population du Canada.


Renseignements : Michael FitzPatrick, Relations avec les médias : mfitzpatrick@fcm.ca ou 613 907-6346

Pour plus de renseignements :

Relations avec les médias, FCM,

613-907-6395
Internet à large bande
Collectivités nordiques et éloignées
Collectivités rurales

Les maires rencontrent le premier ministre à propos du logement et des transports collectifs

Ce matin, à l'occasion d'une réunion importante, les maires des grandes villes du Canada ont pressé le premier ministre de se servir du prochain budget de son gouvernement pour lancer une nouvelle ère pour le secteur des transports collectifs et s'attaquer directement à la crise du logement abordable qui sévit au pays. 

« Ce gouvernement comprend de toute évidence qu'il nous est impossible de bâtir des villes agréables et concurrentielles sur la scène internationale pendant la crise du logement, a dit Don Iveson, maire d'Edmonton et président du caucus des maires des grandes villes (CMGV) de la FCM. Les échanges que nous avons eus aujourd'hui avec le premier ministre portaient sur le budget, qui représente vraiment une occasion ne survenant qu'une fois par génération d'élargir les réseaux de transports collectifs et de désamorcer la crise du logement ».

Un million et demi de ménages canadiens ne peuvent trouver de logement convenable correspondant à leurs moyens. Un locataire sur cinq consacre plus de la moitié de son revenu aux frais de logement. Les Canadiens vulnérables demeurent à risque tant que les ententes d'exploitation de longue date avec le gouvernement fédéral visant 600 000 logements sociaux arrivent progressivement à échéance. Les maires pressent le gouvernement fédéral d'investir 12,6 milliards de dollars sur huit ans, par l'entremise du Fonds de l'infrastructure sociale, pour favoriser la mise en œuvre de solutions novatrices pour le logement.

Dans les recommandations budgétaires publiées lundi, les maires ont présenté leur plan pour protéger les logements sociaux existants, construire de nouveaux logements abordables et stimuler le marché locatif privé. Ils ont également proposé des mécanismes de financement qui garantiraient la mise en chantier de grands projets d'expansion de transports collectifs pour écourter le temps de déplacement, désengorger les embouteillages, réduire les émissions de GES et augmenter la productivité.

« Ce gouvernement a fait des investissements sans précédent dans les infrastructures vertes et sociales et les infrastructures de transports collectifs. Les villes sont prêtes à utiliser ces fonds pour produire de grands résultats pour les Canadiens, si les bons mécanismes sont mis en place. Maintenant, il faut que le gouvernement fédéral prenne une décision ambitieuse et sans équivoque, et qu'il investisse ces fonds d'infrastructures sociales pour le logement », explique M. Iveson.

L'ordre du jour du CMGV d'aujourd'hui comprend aussi la tenue d'un panel de discussion avec six organisations du secteur du logement provenant de plusieurs régions du Canada et une discussion sur la crise de santé publique liée au fentanyl. Par la suite, les maires feront part de l'ensemble de leurs recommandations en vue du budget 2017 à de hauts fonctionnaires d'Infrastructure Canada et à Adam Vaughan, secrétaire parlementaire du premier ministre (Affaires intergouvernementales).

« Les grandes villes du Canada sont des centres d'innovation et nos solutions locales peuvent résoudre les enjeux nationaux. Plus que jamais, renforcer les villes c'est renforcer notre pays, et nous sommes encouragés de voir que notre premier ministre partage cette vision », a terminé M. Iveson.

La Fédération canadienne des municipalités (FCM) est la voix nationale des gouvernements locaux du Canada. Elle compte près de 2 000 membres représentant 91 % de la population canadienne. Le caucus des maires des grandes villes de la FCM réunit les maires des 22 plus grandes villes du Canada.

Renseignements 

Michael FitzPatrick, Relations avec les médias : mfitzpatrick@fcm.ca ou 613 907-6346

Ressources

Saisissons le moment Recommandations de la FCM pour le budget fédéral 2017

L'avenir du logement au Canada Recommandations pour une stratégie nationale sur le logement

Pour plus de renseignements :

Relations avec les médias, FCM,

613-907-6395
Logement
Transport collectif
Transports

Déclaration du maire Gregor Robertson, président du groupe de travail sur les enjeux des opioïdes du caucus des maires des grandes villes de la FCM à propos de la rencontre des ministres de la Santé

« La crise provoquée par les surdoses d'opioïdes a des effets désastreux sur les familles et les collectivités canadiennes. Jusqu'ici, elle a provoqué des milliers de pertes de vie inutiles, car ces pertes de vie auraient pu être prévenues. Cette crise épuise les premiers intervenants, les travailleurs sociaux et les bénévoles communautaires de nos villes, qui doivent être à pied d'œuvre 24 heures sur 24 pour sauver des vies.  

« Les villes canadiennes sont aux premières lignes de la lutte contre ce fléau et voient le bilan mortel s'alourdir à cause du manque d'accès aux traitements et aux soins nécessaires. Cette réunion qui rassemblait les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux, et à laquelle les maires n'étaient pas présents, constitue une autre occasion ratée d'associer tous les ordres de gouvernement dans cette lutte. La résolution de cette crise exige pourtant que nous mettions toutes nos forces en commun et que nous définissions les mesures précises pour permettre aux personnes vulnérables d'accéder aux services de santé et aux logements dont elles ont besoin pour en finir avec cette tragique épidémie.  

« Malgré certains progrès dans l'ouverture de services de réduction des méfaits et l'amélioration des données et des rapports, la crise continue de s'aggraver. Nous voyons cependant peu de progrès à l'échelle nationale au chapitre de l'accès aux traitements, de campagnes de sensibilisation et d'éducation, même sommaires, et pas le moindre échéancier ou cible n'a été établi pour mettre fin aux surdoses et aux décès causés par les opioïdes, comme l'avait recommandé le groupe de travail des maires plus tôt cette année.  

« Il nous faut de toute urgence un train de mesures dans l'ensemble du pays, piloté par le gouvernement fédéral et comportant des cibles et des échéanciers précis pour résoudre cette crise, partager l'information et coordonner les initiatives entre tous les ordres de gouvernement. Le Canada doit concevoir des solutions fondées sur des faits probants et s'assurer que les fonds fédéraux commencent immédiatement à sauver des vies en s'appuyant sur les quatre piliers d'intervention - traitement, éducation, réduction des méfaits et application de la loi. »  

Le groupe de travail sur la crise des opioïdes regroupe les maires de 13 villes, soit Vancouver, Surrey, Edmonton, Calgary, Saskatoon, Winnipeg, Hamilton, London, Kitchener, Toronto, Ottawa et Montréal. Ce groupe de travail des maires a été formé le 3 février 2017 par le caucus des maires des grandes villes (CMGV) de la Fédération canadienne des municipalités. Cliquez ici pour consulter la version intégrale du rapport.

Pour plus de renseignements :

Relations avec les médias, FCM,

613-907-6395
Caucus des maires des grandes villes
Crise des opioïdes
Sécurité publique

Stratégie nationale sur le logement : une avancée majeure en matière de logement abordable

« La Stratégie nationale sur le logement rendue publique cet après-midi est une avancée majeure pour les villes et les collectivités d'un océan à l'autre. C'est le genre de leadership fédéral que recherchent les administrations municipales depuis plus de 20 ans.

Les dirigeants municipaux sont aux premières lignes de la crise du logement au Canada. Nous constatons ses effets dans le visage des parents qui doivent faire un choix entre payer le loyer ou nourrir leurs enfants. Nous le constatons à la vue des entreprises locales qui peinent à attirer des travailleurs de talent. Or, la FCM a mené une intense campagne d'information en vue de contribuer au façonnement d'une Stratégie nationale sur le logement qui s'attaquera aux causes profondes de cette crise.

Le gouvernement fédéral a suivi nos conseils en mettant l'accent sur les besoins fondamentaux. Le remplacement des subventions au loyer arrivant à échéance constitue une avancée pour des milliers de familles qui craignaient de perdre leur foyer lorsque les accords d'exploitation prendraient fin. L'investissement dans la réparation et le renouvellement des logements sociaux permettra à un plus grand nombre de personnes de conserver leur logement et assurera la pérennité de l'offre de logements. Le retour à l'investissement dans la construction de logements abordables représente la percée dont nous avions besoin pour nous attaquer à la pénurie de logements.

La FCM continuera de se pencher sur la Stratégie nationale sur le logement dans les prochains jours, et nous trouverons naturellement des questions laissées en suspens. Par exemple, dans l'optique d'appliquer les meilleures solutions possibles aux besoins locaux, la prise en compte de l'expertise municipale dans le processus décisionnel en matière de logement n'a pas encore été définie clairement.

En fin de compte, cette stratégie constitue une percée majeure pour 1,7 million de foyers qui ne peuvent trouver un logement digne de ce nom, et selon leurs moyens. Elle représente aussi une avancée pour les maires qui aspirent à bâtir des villes et des collectivités inclusives et concurrentielles où il fait bon vivre, partout au pays. Nous sommes impatients de collaborer avec tous les ordres de gouvernement pour libérer le remarquable potentiel qui se profile derrière cette stratégie. »

La Fédération canadienne des municipalités (FCM) est la voix nationale des gouvernements municipaux. Ses 2 000 membres représentent 90 % de la population du Canada.

Pour plus de renseignements :

Relations avec les médias, FCM,

613-907-6395
Logement

La FCM se réjouit du lancement du Fonds national de co-investissement pour le logement

« Le lancement de la Stratégie nationale sur le logement (SNL) l'automne dernier a été une avancée majeure pour la FCM et tous les citoyens, et l'annonce d'aujourd'hui donne le coup d'envoi du plus important volet. Cet investissement considérable fournit des outils directement aux gouvernements municipaux et aux fournisseurs de logements abordables, les experts de terrain.  

« Ces investissements viennent renforcer notre partenariat fédéral-municipal pour construire le Canada de demain où il n'y aurait plus 1,7 million de ménages incapables de trouver un logement convenable à la portée de leurs moyens.   Pour transformer ces investissements en résultats concrets, il faudra une collaboration soutenue entre tous les partenaires. Avec de bons outils, les experts locaux sont maintenant prêts à réparer, à rénover et à accroître le parc de logements abordables du pays.  

« D'ailleurs, les municipalités ont déjà commencé à innover pour soutenir des projets de logements d'envergure de différentes façons, comme en donnant des terrains, en accélérant les approbations, en modifiant les règlements de zonage, et ainsi de suite. L'expertise municipale devra être mobilisée afin de compléter la conception de ce nouveau fonds de manière à ce qu'il priorise les projets de logements adaptés aux besoins locaux. La FCM s'attend à participer plus étroitement, et est prête à collaborer avec le gouvernement fédéral afin de bien en établir tous les détails.  

« Le logement abordable forme l'assise des collectivités agréables et inclusives que nous voulons bâtir. C'est pourquoi la FCM n'a ménagé aucun effort pour obtenir et orienter la Stratégie nationale sur le logement. Nous saluons le ministre Duclos pour son leadership, et le gouvernement fédéral pour avoir repris la place importante qui lui revenait dans le secteur du logement abordable. »  

La Fédération canadienne des municipalités est la voix nationale des gouvernements municipaux. Elle compte près de 2 000 membres, représentant plus de 90 % de la population canadienne.

Pour plus de renseignements :

Relations avec les médias, FCM,

613-907-6395
Logement

Déclaration de la FCM au sujet de l'adoption de la Loi sur le cannabis

« L'adoption du projet de loi C-45 marque une étape importante vers la légalisation du cannabis à des fins non thérapeutiques. Tous les ordres de gouvernement doivent maintenant concentrer leurs efforts afin que la transition se déroule efficacement en toute sécurité. Les gouvernements municipaux ont la ferme intention d'y contribuer, et la FCM leur fournira le soutien continu nécessaire.

« Le cannabis à des fins non thérapeutiques sera bientôt offert et consommé dans nos collectivités, et les gouvernements municipaux seront sur le terrain afin d'assurer la sécurité des Canadiens et de préserver la qualité de leurs services. Cette légalisation mettra à contribution jusqu'à 17 services des municipalités et leur imposera de nouveaux coûts considérables. Déjà, les municipalités ont déployé de grands efforts afin de mettre à jour leurs règlements, leurs processus et d'acquérir de nouvelles capacités en prévision de la légalisation.

« Le gouvernement fédéral a mobilisé les municipalités dans cette initiative et a pris acte de notre rôle clé pour assurer la réussite de la transition vers la légalisation. Nos discussions ont incité notre partenaire fédéral à céder une partie significative de ses propres revenus de droits d'accise, dans l'intention sans équivoque qu'elle serve à compenser les coûts des municipalités. Toutefois, nombre de municipalités cherchent encore à savoir exactement comment leur gouvernement provincial ou territorial acheminera ces revenus aux gouvernements municipaux.

« L'un des impacts les plus notables de la légalisation sera les coûts qu'elle imposera à nos services policiers au chapitre de la formation, des équipements et de l'administration courante. Nous voulons aussi des précisions au sujet de l'enveloppe de 81 millions de dollars qu'a prévue le gouvernement fédéral pour aider à amortir les coûts d'application de la loi à l'échelle locale. Nous désirons savoir comment les municipalités peuvent accéder à ces fonds et quand elles pourront le faire.

« Les municipalités doivent être rassurées que des outils financiers seront mis en place pour couvrir tous les coûts liés à cette initiative fédérale. Parallèlement, les gouvernements municipaux continueront à demander la pleine collaboration des autres ordres de gouvernement et à se préparer à elles-mêmes à cette très prochaine légalisation. »

La Fédération canadienne des municipalités (FCM) est la voix nationale des gouvernements municipaux. Elle compte près de 2 000 membres, représentant plus de 90 % de la population canadienne.

Pour plus de renseignements :

Relations avec les médias, FCM,

613-907-6395
Cannabis

Crise des réfugiés syriens : les municipalités canadiennes adoptent une démarche unifiée

Ottawa - Les élus municipaux de tout le Canada se sont dotés d'une démarche unifiée afin d'orchestrer leurs efforts dans la crise humanitaire provoquée par la situation en Syrie. Aujourd'hui, la Fédération canadienne des municipalités (FCM) a dévoilé les détails de la composition du Groupe de travail sur la réinstallation des réfugiés syriens.

La composition du Groupe de travail est à l'image de la diversité du secteur municipal.  Les pôles d'immigration que sont Toronto, Vancouver, Montréal, Ottawa et Halifax sont tous représentés. Des municipalités de plus petite taille, dont la Ville de Saint-Albert (Alb.) et le village d'Aurora (Ont.), entre autres, ont aussi voix au chapitre, étant aussi déterminées à apporter toute l'aide que leur permettent leurs moyens respectifs.

Le président de la FCM, Raymond Louie, et le maire d'Halifax, Mike Savage, coprésideront le groupe de travail. « L'ampleur de la crise en Syrie nous incite tous à réagir avec générosité et compassion, mais pour que nos efforts produisent des résultats, il doivent aussi être efficaces. Ce groupe de travail sera essentiel à notre efficacité », a affirmé le président Louie.

Le groupe de travail a été lancé plus tôt ce mois-ci, à la réunion du conseil d'administration de la FCM à Fredericton. À cette occasion, les membres du conseil ont adopté à l'unanimité une recommandation urgente visant à coordonner les efforts des villes et des collectivités du pays dans le but d'accroître l'efficacité des initiatives locales déjà en cours.  Le groupe de travail dirigera les interventions municipales à l'échelle canadienne dans le cadre de la crise des réfugiés syriens en complément aux efforts fédéraux et provinciaux. Le groupe de travail assurera le partage d'information et de pratiques exemplaires entre les municipalités.  Il constituera également un mécanisme de coordination efficace avec les intervenants provinciaux et fédéraux afin d'atteindre les cibles de rétablissement immédiates et urgentes.

Les villes et les collectivités du Canada ont réagi rapidement à l'obligation qui incombe à tous les ordres de gouvernement de faire tout ce qui est en leur pouvoir afin de trouver des solutions à la crise.

  • La Ville de London collabore avec des groupes locaux afin de sensibiliser la population et d'amasser des fonds pour parrainer des familles syriennes qui viendront s'établir dans cette ville;
  • La Ville de Vancouver a tenu un forum public pour discuter des moyens que peuvent prendre les citoyens devant l'urgence de la situation;
  • La Ville d'Halifax a adopté une résolution assurant le ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration du Canada qu'elle offrirait un environnement accueillant aux réfugiés.
  • La Ville de Montréal a adopté une déclaration reconnaissant l'urgence d'agir face à la crise humanitaire et faisant état de son intention de collaborer avec toutes les parties prenantes afin d'offrir un accompagnement aux réfugiés.

« Les municipalités de toutes les régions du Canada ont toujours joué un rôle essentiel dans le succès des efforts du Canada lorsque des réfugiés sont venus se réinstaller ici. La mise sur pied du groupe de travail montre aux autres ordres de gouvernement que nos municipalités sont prêtes à faire partie de la solution dans cette crise humanitaire », a dit le maire Savage d'Halifax.

Le groupe de travail tiendra sa première réunion la semaine prochaine afin d'amorcer le processus de coordination des efforts des gouvernements locaux dans cette crise.

La Fédération canadienne des municipalités (FCM) est la voix nationale des gouvernements municipaux. Dans son rôle de figure de proue du mouvement municipal, la FCM travaille à l'harmonisation des priorités fédérales et locales, car elle croit fondamentalement qu'un Canada fort commence avec des municipalités fortes.


Groupe de travail sur la réinstallation des réfugiés syriens.  

Coprésidents
Raymond Louie, Président de la FCM
Mike Savage, Maire, Ville d' Halifax

Ville de Saskatoon, Sask.
Ville de London, Ont.
Ville de Montréal, Qc.
Ville d' Hamilton, Ont.
Ville d'Edmonton, Alb.
Ville de Vancouver, C.-B.
Ville de Saint-Albert, Alb.
Village d'Aurora, Ont.
Ville d'Halifax, N.-É.
Ville de Toronto, Ont.
Ville de Kitchener, Ont.
Ville de Nelson, C.-B.
Ville d'Ottawa, Ont.

Pour plus de renseignements :

Relations avec les médias, FCM,

613-907-6395
Immigration et réfugiés
Collectivités inclusives

La FCM lance un guide d'accueil des réfugiés - La trousse Des collectivités accueillantes se fonde sur l'expérience municipale en matière d'accueil des nouveaux arrivants syriens

Un an après l'arrivée des premiers réfugiés syriens, parmi les dizaines de milliers accueilis par le Canada, la Fédération canadienne des municipalités (FCM) lance Des collectivités accueillantes - Une trousse pour les gouvernements municipaux. Ce guide pratique a été élaboré en s'appuyant sur les leçons retenues par plus de 300 municipalités qui ont accueilli ces nouveaux arrivants.

« Je suis fier que les municipalités canadiennes aient accepté d'accueillir à bras ouverts ces nouveaux membres de notre famille canadienne, a déclaré le président de la FCM, Clark Somerville. L'expérience que nous avons ainsi acquise est désormais répertoriée dans un guide pratique décrivant des moyens pour rendre nos collectivités véritablement accueillantes envers les réfugiés. »

En septembre 2015, la FCM a mis sur pied le Groupe de travail sur la réinstallation des migrants syriens, et lui a confié le mandat de partager l'information à l'échelle du pays, d'assurer la coordination avec les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, et de soutenir les organisations de première ligne et les groupes de quartier qui ont été à l'origine de nombreuses initiatives locales. Des collectivités accueillantes porte sur le grand défi suscité par l'accueil d'un grand nombre de réfugiés dans un court laps de temps et des chemins empruntés pour les relever, que ce soit trouver rapidement des logements abordables, offrir un soutien en matière d'apprentissage de la langue et de la culture,ou encore faciliter la création de liens avec la société canadienne.

« Nous voyons encore une fois comment la participation des municipalités aide à relever les défis nationaux, a ajouté Clark Somerville. Naturellement, avec la réduction progressive de l'aide fédérale d'urgence, puisque nous en sommes rendus au « 13e mois », nous aurons à aider ces réfugiés à relever de nouveaux défis, comme celui de se trouver un logement abordable plus permanent. »

La crise du logement qui sévit présentement dans les collectivités, partout au Canada, diminue de plus en plus les choix de logements abordables. La FCM a recommandé une intervention globale, et demandé que le budget 2017 prévoie des investissements considérables pour remédier à la situation.

Depuis novembre 2015, 35 000 réfugiés syriens sont arrivés au Canada. La FCM et ses membres reconnaissent l'apport culturel, social et économique de ces nouveaux arrivants à nos collectivités, et continueront de faire partie de la solution à la situation tragique des réfugiés. La Fédération canadienne des municipalités est la voix nationale des gouvernements municipaux; elle compte 2 000 membres et représente 90 % de la population du Canada.

Renseignements :

Michael FitzPatrick, Relations avec les médias : mfitzpatrick@fcm.ca ou 613.907.6346

Pour plus de renseignements :

Relations avec les médias, FCM,

613-907-6395
Immigration et réfugiés
Collectivités inclusives

Les maires des grandes villes tendent la main aux nouveaux arrivants et aux réfugiés

Les 22 membres du caucus des maires des grandes villes de la FCM ont publié la déclaration commune suivante, réitérant leur engagement à accueillir les réfugiés et autres nouveaux arrivants dans leurs collectivités :

La diversité de nos résidents fait la force des villes du Canada.

Ces résidents qui proviennent de tous les coins du monde, qui recherchent une qualité de vie adéquate et, parfois, l'asile. En tant que maires, nous comprenons que les nouveaux arrivants renforcent nos économies grâce aux compétences essentielles et à l'esprit innovateur qu'ils possèdent. Ils enrichissent nos collectivités avec leurs nouveaux points de vue et leurs solutions aux enjeux communs.

Au même titre que tout autre Canadien, ces immigrants et réfugiés méritent d'être traités également selon la loi et de pouvoir tirer parti des mêmes occasions. L'exclusion de toute personne en raison de sa nationalité ou religion est inacceptable. Au nom des millions de citoyens que nous servons, nous nous unissons contre toutes les formes de racisme, d'antisémitisme ou d'islamophobie.

Les villes canadiennes cherchent de façon continue à être des collectivités accueillantes. Nous sommes déterminés à promouvoir la diversité et à lutter contre toute forme de discrimination ; nos valeurs l'exigent et la prospérité future du Canada en dépend.

Pour découvrir comment les villes et les collectivités du pays accueillent activement les réfugiés, consultez la trousse Des collectivités accueillantes

La Fédération canadienne des municipalités est la voix nationale des gouvernements locaux du Canada. Elle compte près de 2 000 membres représentant 91 % de la population canadienne.Son caucus des maires des grandes villes rassemble les 22 plus grandes villes du Canada. 

Renseignements

Michael FitzPatrick, Relations avec les médias : mfitzpatrick@fcm.ca ou 613 907-6346

Pour plus de renseignements :

Relations avec les médias, FCM,

613-907-6395
Immigration et réfugiés
Collectivités inclusives

Les municipalités du Canada rendent hommage à la population de Fort McMurray et applaudissent l'esprit de collaboration des villes et des collectivités avoisinantes

Les dirigeants municipaux de partout au Canada ont rendu hommage aujourd'hui à leurs homologues, aux premiers intervenants et aux citoyens touchés par l'incendie de forêt qui a anéanti la Municipalité régionale de Wood Buffalo, en Alberta, dont la collectivité de Fort McMurray. Un hommage spécial a été rendu au cours du congrès annuel de la Fédération canadienne des municipalités (FCM).

« Comme tous les Canadiens, j'ai été consterné par les scènes de dévastation qui nous parvenaient au fur et à mesure que l'incendie balayait Fort McMurray, a déclaré le président de la FCM, Raymond Louie. Mais, j'ai aussi été réellement impressionné par l'immense courage des premiers intervenants, l'extraordinaire leadership des dirigeants locaux, et la collaboration exceptionnelle des municipalités avoisinantes. »  

L'incendie de forêt de Fort McMurray a brûlé une superficie de plus de 400 000 hectares, détruit 2 400 bâtiments et entraîné la plus importante évacuation de l'histoire de l'Alberta. Il a cependant aussi avivé l'esprit d'entraide communautaire et la générosité des Canadiens et des dirigeants municipaux d'un bout à l'autre du pays, qui a offert leur aide à leurs concitoyens et à leurs collègues municipaux dans le besoin.

Au cours de la cérémonie, Raymond Louie a loué le leadership du conseil régional de Wood Buffalo et de la mairesse Mellisa Blake. Le conseiller Allan Vinni était sur place pour recevoir ce témoignage de reconnaissance publique. Le président Louie a également félicité toutes les municipalités avoisinantes qui se sont portées volontaires pour accueillir les résidents déplacés, leur offrir des biens et des services et mettre leurs installations à leur disposition. Pour leur extraordinaire et constante manifestation de soutien, on a remercié publiquement Omer Moghrabi, maire du Comté du Lac La Biche, et Don Iveson, maire d'Edmonton.

« Le secteur municipal a uni ses efforts pour venir en aide à l'une de ses membres, et la générosité et le leadership des dirigeants communautaires demeurent présents alors que s'amorce la tâche colossale de la reconstruction », a conclu le président Louie.

Les membres de la FCM continueront de soutenir la collectivité de Wood Buffalo au cours des mois et des années à venir, alors que les efforts porteront désormais sur la reconstruction. Les Canadiens sont invités à faire leurs dons pour le secours et le rétablissement par l'entremise de la Croix rouge canadienne.

 

Pour plus de renseignements :

Relations avec les médias, FCM,

613-907-6395
Sécurité publique
Ce que nous faisons
Explorez ces domaines clés pour découvrir comment nous vous aidons à bâtir des collectivités plus fortes et à renforcer ainsi le Canada.
Livres de bibliothèque.
Ressources

Notre collection de ressources regroupe des rapports, des trousses, des recommandations et d’autres documents conçus pour vous aider à relever les défis dans votre collectivité.

Pot plein d'argent.
Occasions de financement

Nous avons le type de financement qu’il vous faut pour la réalisation de vos plans, études, projets pilotes, projets d’immobilisations, et bien plus.

Éclats de couleurs représentant une gamme de domaines d’émission.
Domaines prioritaires

Découvrez comment nous unissons nos efforts à ceux des gouvernements municipaux de toutes les tailles afin de résoudre des défis nationaux et mondiaux.

decoratif
Programmes

Nous aidons à stimuler le développement durable et à améliorer la qualité de vie des gens partout au Canada et dans le monde.

Les municipalités canadiennes bénéficient du travail de la FCM

La FCM travaille au nom de ses plus de 2 000 municipalités membres pour façonner l’ordre du jour national et fournir des outils qui permettent aux gouvernements municipaux d’exceller. Ensemble, nous bâtissons des collectivités plus fortes.

2019 Fédération canadienne des municipalités