Decoratif

Amélioration des transports collectifs

L’amélioration de nos systèmes de transport se traduit par une réduction de la circulation, des déplacements plus rapides et plus commodes, une hausse de la productivité et une réduction des émissions. En d’autres termes, les transports collectifs bâtissent une meilleure qualité de vie.

Pour en savoir plus

Nouvelles et ressources en vedette

Les programmes de la FCM et ses efforts de représentation permettent d’obtenir de nouveaux outils qui habilitent les municipalités de toutes tailles à bâtir des collectivités plus fortes. Parcourez le contenu ci-dessous pour découvrir les nouveautés à la FCM.

Les maires des grandes villes à Halifax pour discuter des nouveaux outils pour les villes

Les maires des grandes villes canadiennes se sont réunis à Halifax aujourd’hui afin d'explorer les moyens de poursuivre dans la voie des progrès accomplis récemment grâce au partenariat fédéral-municipal et de s’assurer que les villes obtiennent les outils nécessaires pour relever les futurs défis nationaux.   

« De l'avancée majeure que constitue la Stratégie nationale sur le logement au potentiel transformateur du plan fédéral d'infrastructures, les grandes villes orientent les priorités nationales et produisent des résultats comme jamais auparavant, a affirmé Don Iveson, maire d'Edmonton et président réélu du caucus des maires des grandes villes (CMGV).  La réunion d’aujourd’hui a été une étape cruciale dans notre partenariat fédéral-municipal, non seulement pour enchâsser et consolider ces gains, mais aussi pour nous pencher sur la possibilité de développer davantage nos outils. »

L’un des points importants à l’ordre du jour était la rencontre avec le ministre de l'Infrastructure et des Collectivités, l’honorable Amarjeet Sohi. Le ministre Sohi a fait le bilan des progrès du plan Investir dans le Canada à l’échelle nationale, tandis que les maires l’ont informé de la mise en œuvre des projets d’infrastructures municipaux.

Ils ont également discuté de la Déclaration d’Edmonton (PDF) (disponible en anglais seulement), qui invite les maires du monde entier à intensifier leur leadership en matière de lutte contre les changements climatiques en prenant des mesures urgentes basées sur des faits probants. Les villes sont les sources d'une partie considérable des gaz à effet de serre émis au Canada, mais elles sont aussi à l'avant-garde des solutions novatrices pour atténuer les changements climatiques et adapter leurs collectivités aux effets de ces changements.

« D’énormes défis nous attendent en matière de croissance et de changements climatiques, et les maires sont conscients qu'il leur faut de nouveaux outils pour s'attaquer à ces priorités nationales, a dit le maire Iveson.  Mais comme on l’a vu, nous pouvons accomplir des progrès remarquables avec des solutions locales et un solide partenariat fédéral-municipal. Plus nous consoliderons notre partenariat, plus nous bâtirons des villes fortes et un pays plus agréable, inclusif et durable. »

La réunion du caucus des maires des grandes villes de la FCM a donné le coup d’envoi du congrès annuel de quatre jours de la FCM. Cette année, le congrès est consacré à l’exploration, au renforcement et à la redéfinition des outils que doivent avoir les gouvernements municipaux pour bâtir le Canada de demain.

La Fédération canadienne des municipalités est la voix nationale des gouvernements municipaux du Canada; elle compte près de 2 000 membres représentant plus de 90 % de la population du Canada. Son caucus des maires des grandes villes est formé des maires de 22 des plus importantes villes du pays.

Pour plus de renseignements :

Relations avec les médias, FCM,

613-907-6395
Caucus des maires des grandes villes

Les maires du Canada font la promotion de l’économie et du commerce à Washington, D.C.

« Les maires canadiens et américains sont les maîtres d'œuvre du dialogue qui mènera à l'émergence de villes agréables et concurrentielles et qui appuiera les talents, les investissements et la croissance. Aujourd'hui, les maires du Canada quittent Washington avec la certitude que nos homologues américains partagent la même conviction : la relation entre nos deux pays est essentielle à nos priorités communes.

Que ce soit à l'occasion des rencontres entre maires qui ont eu lieu pendant la réunion d'hiver de la U.S. Conference of Mayors, lors des discussions sur l'Accord de libre-échange nord-américain avec des leaders d'opinion du Canada à l'Institute du Wilson Centre ou lors des échanges relatifs au commerce avec l'ambassadeur du Canada, David MacNaughton, nous bâtissons des relations par-delà les frontières entre nos pays pour attirer des investissements et faire la promotion des entreprises locales à l'étranger. 

Des deux côtés de la frontière, les avantages mutuels d'un partenariat économique solide et équitable entre le Canada et les États-Unis sont indéniables. Nos relations commerciales, fondées sur les principes de libre échange et de commerce équitable sont cruciales pour faire émerger des villes concurrentielles à l'échelle mondiale et veiller à un avenir prospère.

Les États-Unis n'ont aucun autre pays ami, allié ou partenaire aussi proche que le Canada. Nous jouissons de la relation la plus durable, la plus pacifique et mutuellement avantageuse au monde. Depuis longtemps, notre partenariat sert de modèle et les maires du Canada s'efforcent jour après jour de renforcer ce partenariat. »

Don Iveson est président du caucus des maires des grandes villes de la Fédération canadienne des municipalités et maire de la Ville d'Edmonton. La FCM est la voix nationale des gouvernements municipaux. Elle compte près de 2 000 membres représentant plus de 90 % de la population canadienne.

Pour plus de renseignements :

Relations avec les médias, FCM,

613-907-6395
Caucus des maires des grandes villes
Développement économique
Commerce international

La FCM salue la décision de la Cour suprême dans le litige entre la Ville de Windsor et la Canadian Transit Company

Ce matin, dans le litige entre la Ville de Windsor et la Canadian Transit Company, la société fédérale responsable de l'exploitation du pont international reliant Windsor et Détroit (Corporation of the City of Windsor c. Canadian Transit Company), la Cour suprême du Canada a déterminé que les questions relatives à l'application des règlements municipaux aux entreprises fédérales devraient être décidées par les Cours supérieures de chaque province, et non pas par la Cour fédérale du Canada.

La FCM est intervenue dans ce litige à la demande de la Ville de Windsor et est heureuse de cette décision. Comme l'a déclaré la Cour suprême, le fait de reconnaître la compétence exclusive des Cours supérieures pour résoudre toute question de chevauchement des compétences fédérales et municipales est non seulement conforme à la Constitution, mais assure également un meilleur accès à la justice aux municipalités et aux groupes communautaires partout au pays en garantissant que de telles affaires seront réglées à l'échelle locale.

Cette affaire porte sur la tentative de Canadian Transit Company (CTC) de faire trancher, par la Cour fédérale du Canada, la question de l'application du règlement de la Ville de Windsor sur les normes relatives aux biens immobiliers de ses 114 bâtiments abandonnés. La Ville a soutenu que cette affaire devait être tranchée localement, en l'occurrence par la Cour supérieure de l'Ontario, comme c'est le cas dans les litiges relatifs aux compétences fédérales-municipales depuis la Confédération. Le litige peut maintenant être entendu par la Cour supérieure à Windsor afin de déterminer l'enjeu réel, à savoir sur le règlement de la Ville de Windsor s'applique aux propriétés de CTC et si CTC a contrevenu à ce règlement.

La FCM a appuyé l'argument voulant que la Cour fédérale ne soit pas compétente pour se pencher sur ce genre de questions et que celles-ci doivent être décidées au palais de justice local par la Cour supérieure.  La FCM continuera de faire des interventions juridiques dans des dossiers d'intérêt national affectant les municipalités canadiennes afin de défendre le droit constitutionnel des gouvernements locaux de protéger les intérêts de leurs résidents en adoptant et en appliquant des règlements à cette fin.

Pour plus de renseignements :

Relations avec les médias, FCM,

613-907-6395
Transport collectif
Transports

Vision juste : la stratégie nationale sur le logement

Visons juste : la stratégie nationale sur le logement

Publié : septembre 2017 - PDF (1.9 MB)

Visons juste : la stratégie nationale sur le logement

Transformer le secteur du logement canadien en innovant localement

Des logements sûrs et abordables sont le fondement même d’une ville dynamique où il fait bon vivre, et d’un Canada plus fort que nous aspirons tous à bâtir. Pourtant, les villes d’aujourd’hui sont aux prises avec une grave crise du logement. Dans nos villes, les familles à faible ou moyen revenu ont de plus en plus de difficulté tant à payer le loyer qu’à nourrir les enfants. Cette crise réprime le potentiel humain et économique d’un bout à l’autre du pays. Les tensions sans précédent exercées sur le marché du logement, en particulier dans les grandes villes, menacent comme jamais auparavant notre prospérité économique future.

Nos recommandations concernant la formulation de la Stratégie nationale du logement s’appuient sur les réalités du terrain. Elles visent à garantir que la Stratégie donne suite aux besoins qui sont aujourd’hui urgents tout en édifiant un nouveau système de logements sociaux et de logements abordables pour le XXIe siècle, un système qui permet la mobilité sociale et géographique des Canadiens.

Vision juste : la stratégie nationale sur le logement

Visons juste : la stratégie nationale sur le logement

Publié : septembre 2017 - PDF (1.9 MB)

Visons juste : la stratégie nationale sur le logement

Transformer le secteur du logement canadien en innovant localement

Des logements sûrs et abordables sont le fondement même d’une ville dynamique où il fait bon vivre, et d’un Canada plus fort que nous aspirons tous à bâtir. Pourtant, les villes d’aujourd’hui sont aux prises avec une grave crise du logement. Dans nos villes, les familles à faible ou moyen revenu ont de plus en plus de difficulté tant à payer le loyer qu’à nourrir les enfants. Cette crise réprime le potentiel humain et économique d’un bout à l’autre du pays. Les tensions sans précédent exercées sur le marché du logement, en particulier dans les grandes villes, menacent comme jamais auparavant notre prospérité économique future.

Nos recommandations concernant la formulation de la Stratégie nationale du logement s’appuient sur les réalités du terrain. Elles visent à garantir que la Stratégie donne suite aux besoins qui sont aujourd’hui urgents tout en édifiant un nouveau système de logements sociaux et de logements abordables pour le XXIe siècle, un système qui permet la mobilité sociale et géographique des Canadiens.

Vision juste : la stratégie nationale sur le logement

Visons juste : la stratégie nationale sur le logement

Publié : septembre 2017 - PDF (1.9 MB)

Visons juste : la stratégie nationale sur le logement

Transformer le secteur du logement canadien en innovant localement

Des logements sûrs et abordables sont le fondement même d’une ville dynamique où il fait bon vivre, et d’un Canada plus fort que nous aspirons tous à bâtir. Pourtant, les villes d’aujourd’hui sont aux prises avec une grave crise du logement. Dans nos villes, les familles à faible ou moyen revenu ont de plus en plus de difficulté tant à payer le loyer qu’à nourrir les enfants. Cette crise réprime le potentiel humain et économique d’un bout à l’autre du pays. Les tensions sans précédent exercées sur le marché du logement, en particulier dans les grandes villes, menacent comme jamais auparavant notre prospérité économique future.

Nos recommandations concernant la formulation de la Stratégie nationale du logement s’appuient sur les réalités du terrain. Elles visent à garantir que la Stratégie donne suite aux besoins qui sont aujourd’hui urgents tout en édifiant un nouveau système de logements sociaux et de logements abordables pour le XXIe siècle, un système qui permet la mobilité sociale et géographique des Canadiens.

Vision juste : la stratégie nationale sur le logement

Visons juste : la stratégie nationale sur le logement

Publié : septembre 2017 - PDF (1.9 MB)

Visons juste : la stratégie nationale sur le logement

Transformer le secteur du logement canadien en innovant localement

Des logements sûrs et abordables sont le fondement même d’une ville dynamique où il fait bon vivre, et d’un Canada plus fort que nous aspirons tous à bâtir. Pourtant, les villes d’aujourd’hui sont aux prises avec une grave crise du logement. Dans nos villes, les familles à faible ou moyen revenu ont de plus en plus de difficulté tant à payer le loyer qu’à nourrir les enfants. Cette crise réprime le potentiel humain et économique d’un bout à l’autre du pays. Les tensions sans précédent exercées sur le marché du logement, en particulier dans les grandes villes, menacent comme jamais auparavant notre prospérité économique future.

Nos recommandations concernant la formulation de la Stratégie nationale du logement s’appuient sur les réalités du terrain. Elles visent à garantir que la Stratégie donne suite aux besoins qui sont aujourd’hui urgents tout en édifiant un nouveau système de logements sociaux et de logements abordables pour le XXIe siècle, un système qui permet la mobilité sociale et géographique des Canadiens.

Voix plurielles : Outils et pratiques pour appuyer toutes les femmes

Voix plurielles : Outils et pratiques pour appuyer toutes les femmes

Les femmes restent sous-représentées dans les rôles de leadership, que ce soit en politique ou sur le marché du travail. D'ailleurs, elles ne forment que 26 % des représentants à la Chambre des communes et dans les gouvernements provinciaux et municipaux. 

Voix plurielles: Outils et pratiques pour appuyer toutes les femmes explore comment les municipalités du pays entier peuvent réduire l'écart des genres dans les postes de leadership et en venir à l'éliminer. À l'aide d'exemple de mesures prises dans des municipalités reconnues, cette trousse présente des ressources et des outils pour promouvoir les femmes en tant que leaders et agentes de changement. 

Consultez le guide

Les communautés rurales façonnent l'avenir du Canada

Les priorités rurales ont mené l'agenda d'aujourd'hui à la plus grande conférence nationale de la Fédération canadienne des municipalités (FCM). Plus de 2 000 leaders municipaux sont à la capitale nationale cette semaine pour discuter du rôle émergent des municipalités dans l'élaboration de l'avenir du Canada.

« Nous nous rassemblons ici alors que les Canadiens se préparent à célébrer les 150 ans de la confédération. Mais aujourd'hui, nous montrons également comment les communautés rurales sont déjà en mesure de façonner les 150 prochains », a déclaré Clark Somerville, président de la FCM, lui-même conseiller rural en Ontario Région de Halton

Les points forts de la conférence d'aujourd'hui comprenaient une séance plénière rurale interactive du Président comprenant cinq panélistes représentant les villes, les villages, les comtés et les municipalités régionales du Canada :

  • Diana Rogerson, conseillère, Faro, Yukon
  • Martin Harder, maire, Winkler, Manitoba
  • J. Murray Jones, conseiller, comté de Peterborough, Ontario
  • Jean Fortin, Maire, Baie-Saint-Paul, Québec
  • Mike Savage, maire, municipalité régionale de Halifax, Nouvelle-Écosse

Répondant aux questions des délégués et au président de la FCM, les experts ont partagé certaines de leurs solutions locales les plus novatrices aux défis contemporains, y compris la croissance périmée, l'émigration des jeunes, le vieillissement des populations, les pertes de l'employeur et les liens de communication inadéquats. Les échanges d'aujourd'hui permettront d'informer le prochain rapport de la FCM sur l'avenir du Canada rural.

« Nos défis locaux sont également des défis nationaux, et les communautés rurales répondent avec résilience et innovation. Mais nous ne pouvons pas le faire seuls. C'est pourquoi nous sommes si créatifs à propos de la création de partenariats - avec des parties prenantes, d'autres collectivités et d'autres gouvernements », a déclaré Somerville.

En tant que voix nationale du gouvernement local, la FCM préconise avec succès les priorités rurales avec le gouvernement fédéral. Par exemple, le budget 2017 a confirmé un fonds de 2 milliards de dollars consacré aux priorités d'infrastructure des collectivités rurales, éloignées et nordiques. La FCM a joué un rôle clé dans la réalisation de cet investissement sans précédent et continue de faire pression sur les programmes et politiques fédéraux qui s'harmonisent avec les réalités rurales.

«Notre message au gouvernement fédéral est qu'un Canada prospère a besoin d'un Canada rural prospère. De l'agriculture à la fabrication au tourisme, nos collectivités sont des acteurs économiques vitaux. La construction de la communauté est la construction de la nation, aujourd'hui, nous montrons comment fonctionne la nation Dans des collectivités de toutes tailles », a déclaré Somerville.

La Fédération des municipalités canadiennes est la voix nationale du gouvernement local, près de 2 000 villes et communautés membres représentant plus de 90 p. 100 des Canadiens

Pour plus de renseignements :

Relations avec les médias, FCM,

613-907-6395
Collectivités rurales

Les services internet haute vitesse à large bande : un outil essentiel pour les collectivités rurales et du Nord du Canada

Cette lettre ouverte a été publiée dans le Huffington Post Québec le 5 mai 2016

Par Raymond Louie, président, Fédération canadienne des municipalités 

Un sujet très important et longtemps négligé commence à s'imposer au Canada : comment s'assurer que de grandes parties de notre pays ne soient plus coupées d'un service essentiel qu'on tient pour acquis ailleurs, c'est-à-dire, l'accès à internet haute vitesse. Jusqu'ici, nombre de Canadiens de collectivités rurales, éloignées et nordiques ont dû se satisfaire de services en ligne médiocres et intermittents, alors que d'autres ont été carrément privés de services internet haute vitesse. Il faut savoir qu'au Canada, les normes sur les vitesses de téléversement et de téléchargement sont beaucoup plus basses que dans de nombreux pays industrialisés.

En 2016, la construction d'une superautoroute de l'information pancanadienne est aussi importante pour l'avenir de notre pays que la construction du chemin de fer transcontinental a pu l'être il y a 130 ans. Vraiment, il est devenu presque impossible de s'en passer. Mettez-vous à la place du propriétaire d'une petite entreprise privé de services internet haute vitesse qui essaie de se faire une place au soleil dans l'économie mondiale d'aujourd'hui. Ou du patient qui attend des résultats de tests médicaux cruciaux, mais qui ne les a pas encore reçus parce qu'ils ne sont pas accessibles en ligne. Ou encore du jeune homme ou de la jeune femme qui n'a pas accès aux cours en ligne qui lui permettrait d'améliorer ses compétences comme il ou elle le souhaite. 

En réalité, de nombreux Canadiens sont forcés de s'en passer. Selon un récent rapport du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), seulement une fraction des gens et des entreprises des collectivités rurales et éloignées ont accès aux vitesses de téléversement et de téléchargement qu'on trouve à peu près partout dans nos centres urbains. Par exemple, au Canada, près de 100 % de la population urbaine a accès à des vitesses de téléchargement de 16 à 25 mégaoctets (Mb/s), comparativement à seulement 29 % de la population rurale. C'est tout un écart — et il faut y mettre fin.

Non seulement un grand nombre de nos concitoyens sont coupés de services essentiels, mais ils sont ainsi empêchés de participer pleinement à la société canadienne et d'apporter des idées et des innovations comme celles qui ont fait la prospérité de notre grand pays. Les régions rurales comptent 30 % de la population canadienne et représentent le tiers de notre production économique. Il est grand temps de faire passer les services internet en haute vitesse dans les collectivités rurales et nordiques du pays.

Heureusement, les choses progressent, et plutôt que de se demander si l'accès à une couverture à large bande est un service essentiel, on se demande maintenant comment travailler ensemble au Canada pour qu'elle soit étendue à tous.

Le président du CRTC, Jean-Pierre Blais, a parlé récemment de l'importance de se doter d'une stratégie cohérente pour le déploiement des services internet à l'échelle nationale au Canada. En tant que leaders municipaux, nous sommes entièrement d'accord avec lui, et avec tous ceux qui soutiennent qu'il faut un effort collectif de tous les milieux — CRTC, gouvernements, secteur privé - pour y arriver. 

Le CRTC tient des audiences actuellement afin d'améliorer sa compréhension de la connectivité à large bande dans l'ensemble du Canada. La FCM a comparu devant le CRTC le 15 avril afin de défendre le principe que l'accès aux services haute vitesse à large bande doit faire partie des services essentiels. Cela veut donc dire qu'il faut établir des mécanismes de financement pour assurer un accès universel dans des régions non desservies par des investissements privés ou des programmes de financement ciblés du gouvernement. 

Toutefois, reconnaître que les services haute vitesse à large bande sont un service essentiel n'est qu'une partie de la solution. Le CRTC doit également faire en sorte que le système s'adapte aux changements technologiques constants en révisant régulièrement les cibles de vitesse des services à large bande du Canada. Autrement, nous courons le risque de planifier le meilleur réseau qui soit, avec les normes de vitesse les plus actuelles, pour nous rendre compte demain que ce système ne répond déjà plus aux besoins des Canadiens.

Le Canada doit aussi s'assurer que notre réseau national est équipé de connexions d'appoint dans les régions où les pannes de services internet peuvent durer des jours et même des semaines. Dans les régions éloignées, par exemple, réparer un simple câble peut être long et compliqué, tandis que dans le Nord, rien n'est prévu pour prendre le relais lorsque les services par satellite font défaut. 

Assurer à tous l'accès à des services haute vitesse exigera des investissements publics et privés considérables. Nous devrons donc tous travailler ensemble pour bâtir ce réseau. La FCM s'est réjouie que le gouvernement fédéral ait prévu 500 millions de dollars supplémentaires sur cinq ans dans son récent budget afin d'élargir les services à large bande aux collectivités rurales et éloignées. Ces investissements pourraient beaucoup changer la vie des Canadiens des régions mal desservies, et devraient entrer dans les considérations du CRTC lorsque celui-ci explorera des moyens de financer la mise en œuvre d'un accès universel aux services à large bande.

Les Canadiens ont toujours été prêts à travailler ensemble pour que tous profitent de la qualité de vie que nous attendons et qui nous revient de droit. Aujourd'hui, la tâche consiste à rallier les gouvernements, les entreprises et les consommateurs afin de s'assurer que, peu importe où nous vivons, une économie solide et des municipalités branchées et dynamiques sont toujours à notre portée, au moyen d'un simple clic de souris.

Pour plus de renseignements :

Relations avec les médias, FCM,

613-907-6395
Internet à large bande
Collectivités rurales
Ce que nous faisons
Explorez ces domaines clés pour découvrir comment nous vous aidons à bâtir des collectivités plus fortes et à renforcer ainsi le Canada.
Livres de bibliothèque.
Ressources

Notre collection de ressources regroupe des rapports, des trousses, des recommandations et d’autres documents conçus pour vous aider à relever les défis dans votre collectivité.

Pot plein d'argent.
Occasions de financement

Nous avons le type de financement qu’il vous faut pour la réalisation de vos plans, études, projets pilotes, projets d’immobilisations, et bien plus.

Éclats de couleurs représentant une gamme de domaines d’émission.
Domaines prioritaires

Découvrez comment nous unissons nos efforts à ceux des gouvernements municipaux de toutes les tailles afin de résoudre des défis nationaux et mondiaux.

decoratif
Programmes

Nous aidons à stimuler le développement durable et à améliorer la qualité de vie des gens partout au Canada et dans le monde.

Les municipalités canadiennes bénéficient du travail de la FCM

La FCM travaille au nom de ses plus de 2 000 municipalités membres pour façonner l’ordre du jour national et fournir des outils qui permettent aux gouvernements municipaux d’exceller. Ensemble, nous bâtissons des collectivités plus fortes.

2019 Fédération canadienne des municipalités