Cette étude de cas fait partie d'une série portant sur des projets d'eaux usées financés par le Fonds municipal vert de la FCM. Chaque étude de cas donne des renseignements techniques, des détails sur le projet et des conseils sur les pratiques exemplaires.

Aperçu du projet

Devant accroître la capacité de traitement et améliorer la qualité des effluents de son usine, la municipalité de Chatham-Kent (Ontario) a décidé de construire sur les lieux de l'actuel étang aéré de Ridgetown une nouvelle usine de traitement offrant un processus d'aération prolongée des boues activées. L'équipe de projet a installé une nouvelle station de pompage des eaux d'égout brutes, adapté deux des étangs existants pour y stocker les biosolides et permettre la gestion des débits de temps de pluie, et mis hors service les autres étangs qui n'étaient plus nécessaires. La nouvelle installation fournit également un traitement tertiaire à partir de filtres à sable et d'un système de désinfection aux ultraviolets. 

Graphique présentant le calendrier du projet relatif aux eaux usées de la Municipalité de Chatham-Kent (Ont.) Graphique montrant la population desservie par le projet relatif aux eaux usées de la Municipalité de Chatham-Kent (Ont.) et son budget. Graphique montrant l’amélioration de la qualité de l’eau grâce au projet relatif aux eaux usées de la Municipalité de Chatham-Kent (Ont.).

Raisons du projet

  • La municipalité devait augmenter la capacité de son système de traitement des eaux usées et se conformer aux exigences du ministère de l'Environnement et du Changement climatique en matière de réduction des concentrations d'E. coli dans les effluents.

Pratiques exemplaires et leçons clés

L'expérience de la municipalité dans ce projet démontre certaines pratiques exemplaires et leçons clés qui pourraient orienter d'autres projets similaires. 

Élaborer un plan global de formation et de gestion de la transition

  • On a demandé au personnel d'exploitation de la Commission des services d'utilité publique de participer au processus de consultation afin de garantir que la mise en service de la nouvelle installation se fasse sans heurts.

Communiquer avec les organismes gouvernementaux pertinents à l'étape de la planification

  • Communiquer avec l'office de protection de la nature local dès le début du processus de planification peut contribuer à réduire les retards aux étapes ultérieures du projet.

Établir un plan pour imprévus et en cas de retards en raison du temps

  • Dans la mesure du possible, ne pas prévoir les travaux de construction en hiver.

Avantages du projet

Ce projet a donné lieu à une multitude d'avantages environnementaux, sociaux et économiques. 

Avantages environnementaux

  • Amélioration de la qualité des eaux usées : réduction des niveaux d'E. coli, de phosphore et d'ammoniac.
  • Réduction de la quantité de matières dangereuses : grâce à l'ajout d'un traitement tertiaire avec filtration au sable et désinfection aux ultraviolets, les effluents sont plus propres et ne contiennent pas de chlore.
  • Protection de la biodiversité et de l'écosystème : l'amélioration de la qualité de l'eau favorise la protection et l'expansion des habitats.  

Avantages sociaux

  • Amélioration de la santé publique : le rejet dans les cours d'eau d'effluents plus propres et plus sûrs, le contrôle des odeurs et la réduction du bruit font que les résidents bénéficient d'un environnement plus sain.
  • Amélioration de la santé et de la sécurité du personnel : les employés de l'usine n'ont plus à pénétrer dans un espace clos pour accéder à la station de pompage.
  • Accroissement des possibilités d'activités récréatives : le rejet d'effluents plus propres favorise l'utilisation à des fins récréatives des zones situées en aval, notamment de Gawne Drain, de Lower Thames Valley et du lac Sainte-Claire.
  • Amélioration de la prestation de service : la nouvelle installation est en mesure de fonctionner en toutes saisons et de fournir une capacité supplémentaire en cas de situation d'urgence.
  • Possibilités d'éducation et de sensibilisation du public : des visites de l'installation sont offertes aux membres de la collectivité pour les aider à comprendre toute l'importance du traitement des eaux usées. De plus, des échantillons de boues sont remis à l'Université de Guelph, pour les travaux de laboratoire de ses étudiants.
  • Amélioration de l'esthétique du quartier : de par son nouvel emplacement, l'usine constitue une zone tampon entre le parc industriel Mitton et les habitations avoisinantes.

Avantages économiques

  • Réduction des dépenses d'immobilisation : le fait de construire l'usine à proximité d'un étang d'épuration existant et de réutiliser dans toute la mesure du possible l'équipement en place a permis de réaliser des économies.
  • Conservation et création d'emplois : les employés municipaux ont conservé leur poste, et de nouveaux postes ont été créés pour répondre aux exigences d'exploitation de la nouvelle usine de traitement des eaux usées.
  • Accroissement des possibilités d'attirer de nouvelles entreprises : le fait que la nouvelle usine ait une capacité accrue de stockage et de traitement et qu'elle puisse fonctionner toute l'année favorisera le développement industriel et commercial.
  • Accroissement des possibilités d'attirer de nouveaux résidents : le fait que la nouvelle usine ait une capacité accrue de stockage et de traitement et qu'elle puisse fonctionner toute l'année permettra de soutenir la croissance de la collectivité.
  • Stimulation de l'économie locale : l'usine est maintenant en mesure d'accepter et de traiter de manière appropriée les boues de fosses septiques. Le traitement de ces boues fournit une nouvelle source de revenus à la municipalité.
  • Utilisation d'outils d'évaluation de la faisabilité : la municipalité a utilisé la méthode du coût complet et a évalué les différentes options de conception à la lumière des coûts du cycle de vie.
  • Gestion de la demande : les politiques et les programmes relatifs à la demande, y compris les politiques municipales de restriction de la consommation d'eau et d'utilisation des égouts, favorisent la gestion efficace des ressources.
  • Simplification des tâches du personnel : l'utilisation d'un système SCADA (système d'acquisition et de contrôle des données) permet au personnel d'effectuer des ajustements à distance, et donne lieu à un suivi des données plus fréquent et plus fiable.  

Diagramme à secteurs montrant la répartition du financement du projet relatif aux eaux usées de la Municipalité de Chatham-Kent (Ont.).

Faits saillants

Ce projet consistait en l'aménagement d'une nouvelle installation. Les faits saillants techniques sont à jour en date de 2015.

Population municipale : 103, 671   

Urbain/rural : urbain

Traitement

  • Avant : traitement facultatif en étang d'épuration
  • Après : aération prolongée des boues activées

Désinfection

  • Avant : aucune - 153 CFU (Unité Formant Colonie) /100 ml
  • Après : système de désinfection aux ultraviolets - 10 CFU/100 ml

Gestion des biosolides : Les biosolides sont laissés dans l'étang

Moyenne annuelle du débit quotidien

  • Avant : 1,3 mlj (millions de litres par jour) 
  • Après : 1,5 mlj

Capacité nominale

  • Avant : 1,5 mlj 
  • Après : 2,3 mlj

Pourcentage de la capacité totale utilisée pour la moyenne annuelle du débit quotidien

  • Avant : 83 % 
  • Après : 64 % 

Matières en suspension totales (MES)

  • Avant : 5,0 mg/l
  • Après : 4,7 mg/l

Demande biochimique en oxygène (DBO)

  • Avant : 2,4 mg/l
  • Après : 2,1 mg/l
     

Coordonnées de la personne-ressource du projet :

Rob Bernardi
Gestionnaire des installations et des systèmes, Services de traitement de l'eau et des eaux usées
Municipalité de Chatham-Kent (Ont.)
T. 519-436-0119, poste 306

 

© 2022 Fédération canadienne des municipalités