Le potentiel de croissance des secteurs résidentiel, commercial et récréatif de Port Burwell est énorme, mais il ne peut être exploité que si les eaux pluviales sont gérées et traitées adéquatement.

Cette constatation reposait sur des évaluations commandées par la Municipalité de Bayham, où se situe Port Burwell. Malgré un budget limité, la Municipalité voulait adopter des pratiques environnementales exemplaires. Elle a donc choisi des solutions créatives en minimisant les coûts du projet et en faisant appel à un programme de financement. Une solution en trois volets, raisonnable sur le plan financier, permet aujourd’hui à Port Burwell de se développer tout en protégeant ses résidents et son environnement.

Avec l’aide du programme Municipalités pour l’innovation climatique de la FCM, Port Burwell a procédé progressivement à la reconstruction de son réseau d’égouts pluvial au moyen de techniques de développement à faibles impacts. La première phase comprenait l’installation de 100 mètres de baissières biologiques, la création d’un nouveau réseau d’écoulement de surface et le remplacement de 446 mètres de canalisations pluviales. Les infrastructures de gestion des eaux pluviales de Port Burwell respectent désormais les normes de la province, du comté et de la municipalité en matière de santé-sécurité, d’approvisionnement et de qualité de l’eau, ainsi que les normes en matière d’aménagement.

Sans ces améliorations, les fortes précipitations (plus de 20 mm) auraient continué à surcharger le système de canalisations agricole du village, menaçant ainsi les résidents et l’environnement.

Résidents menacés

Les 340 résidences et commerces de Port Burwell sont pour la plupart construits sous le niveau des routes et ont toujours été exposés aux dommages causés par les inondations. La mauvaise gestion des eaux pluviales entraînait la formation de mares d’eau stagnante favorisant la multiplication de moustiques pouvant propager des maladies. Il s’agissait d’un risque sanitaire pour le millier de résidents du secteur. Les eaux de ruissellement dues aux nouveaux projets résidentiels ne pouvaient qu’accroître ce risque.

Environnement menacé

Auparavant, les eaux pluviales de Port Burwell s’écoulaient sans être traitées dans le lac Érié et l’Otter Creek. Leur fort débit contribuait à l’érosion des berges et à la hausse des polluants (nutriments et sédiments) rejetés dans les deux plans d’eau.

Le nouveau réseau d’égouts pluvial, les baissières biologiques et le réseau d’écoulement de surface permettent de diriger, de ralentir et de traiter les eaux pluviales avant leur rejet dans le lac Érié et l’Otter Creek. Cela atténue le risque d’inondations, diminue l’accumulation d’eau stagnante dans les dépressions de terrain, réduit la pollution de l’eau et limite l’érosion des berges. De plus, ce projet a été réalisé en respectant le cadre financier établi. Il s’agit d’un bilan exceptionnel pour Port Burwell et pour la Municipalité de Bayham.

Détails du projet

Titre du projet : Infrastructures d’adaptation aux changements climatiques de Port Burwell
Secteur : Adaptation aux changements climatiques
Type : Projet d’immobilisations
Montant de la subvention : 778 400 $
Emplacement : Municipalité de Bayham (Ontario)

Objectifs principaux

  • Passage d’un système de canalisations agricole à un mode de gestion et de traitement plus efficace des eaux pluviales
  • Réduction du risque d’inondations pour plus de 340 résidences et commerces
  • Amélioration de la qualité des eaux rejetées dans le lac Érié et l’Otter Creek lors de fortes précipitations
  • Protection des berges locales du lac Érié et de l’Otter Creek
  • Protection d’un millier de résidents contre les risques de santé associés à la présence de mares d’eau stagnante favorables à la prolifération des moustiques
  • Soutien à la croissance durable des secteurs résidentiel, commercial et récréatif de Port Burwell
  • Réduction des bris de ponceaux, des débordements, des inondations et des lessivages causés par les fortes précipitations
  • Respect des normes de la province, du comté et de la municipalité en matière de santé‑sécurité, d’approvisionnement en eau et d’aménagement

« Grâce à ce projet d’infrastructures, notre collectivité peut diriger, traiter et rejeter ses eaux pluviales en toute sécurité. Les risques d’inondations et de dommages à la propriété publique ou privée s’en trouvent réduits, au grand soulagement de nos résidents. Le projet a aussi permis de réduire la quantité de polluants déversés dans notre eau potable et de rendre nos plans d’eau plus sûrs pour la pêche et la baignade. Il contribue à la qualité de vie dans la Municipalité de Bayham et améliore les perspectives de Port Burwell. »

–Ed Ketchabaw, maire de Port Burwell

« Nous n’aurions pas pu déployer ces importantes infrastructures sans le financement du programme MIC de la FCM. »

–Ed Ketchabaw, maire de Port Burwell

En chiffres

  • 446 mètres de canalisations pluviales
  • 100 mètres de baissières biologiques
  • Coût total de 1 557 471 $
  • 50 % du coût assumé par le programme MIC
  • Plus de 340 propriétés protégées
  • Plus d’un millier de résidents protégés
  • Projet de 4 ans, du début à la fin
  • Infrastructures conçues pour durer au moins 50 ans

Avantages anticipés

  • Réduction de 64 % des frais d’entretien et de réparation de dommages causés par des événements climatiques
  • Réduction de 83 % du nombre de dommages causés par des événements climatiques
  • Réduction de 50 % de l’érosion des berges

Activités du projet

  • Mise en place d’un réseau d’égouts pluvial moderne pouvant gérer et traiter des débits d’eau élevés afin de prévenir les inondations
  • Aménagement d’un réseau d’écoulement de surface pour gérer les débits excédentaires d’eaux pluviales, même lors de précipitations centenaires
  • Aménagement de baissières biologiques pour absorber les nutriments et les sédiments des eaux pluviales avant leur rejet dans les plans d’eau voisins et réduction des volumes d’eaux pluviales non traitées qui y sont rejetés
  • Aménagement de baissières biologiques et de canalisations pluviales permettant de réduire le débit des eaux pluviales contribuant à l’érosion des berges des plans d’eau voisins
  • Construction de réseaux souterrains pour éliminer les eaux pluviales des dépressions de terrain et prévenir ainsi la prolifération de moustiques
  • Installation d’infrastructures modernes ayant une durée de vie d’au moins 50 ans
  • Construction d’un réseau d’égouts pluvial pouvant gérer une augmentation du débit maximal résultant de la croissance de Port Burwell

Contact

Paul Shipway
Directeur général / Greffier
pshipway@bayham.on.ca
(519) 866-5521

© 2021 Federation of Canadian Municipalities