DERNIÈRES NOUVELLES

La seconde période de candidatures pour les Initiatives des collectivités inclusives de Femmes canadiennes en politique locale est maintenant ouverte!

Au total, 20 à 25 initiatives de communautés inclusives seront financées au moyen de deux séries de demandes. Dans ce second tour, nous sélectionnerons 10 à 12 initiatives d’un montant pouvant aller jusqu’à 10 000 $ chacune. Les activités devraient commencer d'ici septembre 2022.

Les gouvernements locaux de toutes les régions du pays, en collaboration avec des organismes pour les femmes ou des groupes communautaires, sont invités à proposer des idées visant à appuyer la participation des femmes dans le leadership de leur collectivité. Notez que nous prioriserons les initiatives destinées à servir les femmes sous-représentées, y compris les femmes autochtones, noires et autres femmes racialisées, ainsi que les jeunes et les membres de la communauté LGBTQ2S+.

Les collectivités de petite taille et celles en milieu rural sont encouragées à soumettre une application. Les régions non représentées lors de la ronde initiale seront considérées en premier.

Date limite pour soumettre une demande: le 10 juin 2022.

Pour obtenir tous les formulaires à remplir et inclure avec votre demande, veuillez contacter femmes@fcm.ca

 


Dix projets sélectionnés pour les Initiatives des collectivités inclusives (ICI)

Grâce à ces allocations, nous aidons les collectivités et les régions qui collaborent avec des partenaires locaux pour aider les femmes, plus particulièrement les femmes autochtones, noires, racisées, les jeunes femmes et les membres de la communauté LGBTQ2S+, à se présenter aux élections ou à conserver des postes de direction au sein de leur gouvernement local.

Dans ce premier tour, un montant de 5 000 $ à 10 000 $ est décerné à chacune des dix initiatives sélectionnées. La prochaine période pour les demandes sera annoncée au printemps 2022.

L’Association française des municipalités de l’Ontario (AFMO)
En 2022, visons la parité, la diversité et l'inclusion

Résumé de l’initiative. L’AFMO offrira une formation en français aux femmes, aux jeunes et aux membres des communautés autochtones et LGBTQ2S+ afin de préparer toute personne souhaitant se présenter aux élections municipales d’octobre 2022. Le cours comprend six extraits vidéo mettant en vedette des modèles et des dirigeants élus franco-ontariens (des femmes et des hommes) de différentes régions et de différents milieux. Une campagne de sensibilisation à la parité et à la diversité dans la politique municipale sera également menée auprès du public et des 39 municipalités membres de l’AFMO. L’Association prévoit lancer deux initiatives supplémentaires afin de poursuivre et d’accroître les efforts visant à atteindre les objectifs de parité, de diversité et d’inclusion dans les collectivités francophones. Ces deux initiatives viseront à créer une commission des femmes de l’AFMO et à discuter de l’élaboration d’une stratégie provinciale avec les membres de l’Association. 

Raison d’être et effet attendu. L’objectif du projet Parité, diversité et inclusion en 2022 est d’augmenter le nombre de candidates et d’élues issues de milieux sous-représentés aux élections municipales de 2022, notamment en Ontario français. Le projet permettra de mieux faire connaître et comprendre l’importance de la parité en politique dans les 39 communautés membres de l’AFMO. Il enrichira la direction municipale de l’Ontario français en y incluant des femmes francophones issues de communautés historiquement sous-représentées. Les partenaires rendront les nouvelles formations et ressources en français accessibles aux membres de l’AFMO et à d’autres personnes qui souhaiteraient les reproduire. 

Partenaires. L’Association des municipalités francophones de l’Ontario (AFMO) s’associe à Leadership féminin Prescott-Russell (LFPR) – le seul organisme de l’Ontario francophone qui se consacre au leadership des femmes en politique municipale – pour mettre en œuvre le projet.  

Contexte. À l’heure actuelle, les conseillères ne représentent que 29,5 % des conseillers municipaux de l’Ontario, et aucune association municipale ontarienne ne propose de stratégie visant à atteindre à la fois la parité et la diversité.  

Cette initiative est appuyée par le programme Femmes canadiennes en politique locale (FCPL) de la Fédération canadienne des municipalités et financée par Femmes et Égalité des genres Canada (FEGC).

Chestermere, Alberta
Projet "Vers la parité": Nouvelle génération

Résumé de l’initiative. Une série d’activités visant à inclure et à soutenir les femmes issues de communautés marginalisées ou les nouvelles arrivantes pour les encourager à se porter candidates à des postes de direction municipale à Chestermere. Ce nouveau projet, “Vers la parité” : Nouvelle génération, s’appuie sur le succès des initiatives précédentes visant à instaurer la parité. Les activités du projet comprennent un sondage mené auprès des résidentes issues de milieux sous-représentés pour aider à définir les défis et les obstacles actuels, la diffusion de renseignements sur la gouvernance municipale et sur la manière d’y contribuer, un atelier virtuel de perfectionnement des compétences, la création d’une nouvelle plateforme participative et d’un réseau pour favoriser le dialogue ainsi que des initiatives de mentorat et de parrainage.

Raison d’être et effet attendu. Cette initiative vise à renforcer la capacité des femmes, en particulier celles qui sont sous-représentées, à présenter leur candidature ainsi qu’à occuper ou à conserver des postes de direction au gouvernement municipal. Elle devrait favoriser une plus grande inclusion, donner un meilleur accès à l’information et soutenir davantage les femmes, en particulier celles issues des communautés marginalisées et les nouvelles arrivantes. Le projet devrait permettre aux collectivités de mieux percevoir la parité, la diversité et l’inclusion, de participer davantage au processus démocratique local et d’avoir un gouvernement municipal plus sensible aux questions de genre et de diversité. Les connaissances, les outils et les pratiques exemplaires locales sur les rôles et les responsabilités des municipalités demeureront accessibles après la fin du projet.

Partenaires. Un nouveau partenariat entre la Ville de Chestermere, la Rocky View Immigrant Society et la Synergy, Youth and Community Development Society a été créé pour développer les liens communautaires, aider à identifier des femmes et des filles de tous les groupes marginalisés ainsi que de nouvelles arrivantes s’intéressant à la vie politique municipale et mettre en œuvre des activités.

Contexte. L’histoire de la Ville de Chestermere est marquée par de grandes dirigeantes élues. Une analyse récente confirme toutefois que les femmes se heurtent toujours à des obstacles lorsqu’elles se lancent en politique municipale et, en général, l’engagement et la participation des citoyens restent faibles.

Cette initiative est appuyée par le programme Femmes canadiennes en politique locale (FCPL) de la Fédération canadienne des municipalités et financée par Femmes et Égalité des genres Canada (FEGC).

Edmonton, Alberta
Concours de politique et jumelage de conseillers

Résumé de l’initiative. Dans le cadre de ce projet mis en œuvre à Edmonton, des jeunes femmes et des personnes non binaires (âgées de 18 à 40 ans) noires, autochtones ou racisées, marginalisées et à faible revenu apprennent à élaborer des politiques et à les ancrer dans leurs expériences vécues. Le concours vise à « reconnaître les capacités de leadership que toutes les personnes sous-représentées possèdent déjà » et s’appuie sur des approches d’analyse comparative entre les sexes (ACS+) inclusives.

Six participants gagneront une place dans un programme de mentorat d’une semaine avec des conseillers pour les aider à établir des relations influentes et des réseaux et à trouver du soutien. Les activités comprennent la sensibilisation, le recrutement des participants et des juges du concours, la recherche de commandites d’entreprises, l’organisation d’un atelier ou de comités virtuels, l’élaboration d’une trousse de campagne et une formation médiatique. Les participants bénéficient également d’une aide au transport pour faciliter leur participation.

Raison d’être et effet attendu. Le projet Concours de politique et jumelage de conseillers vise à remédier au manque de représentation des femmes issues de groupes historiquement sous-représentés dans la politique locale. Pour ce faire, on travaillera avec elles afin de cerner les défis et les obstacles qui leur sont propres et on leur offrira des ressources et du soutien pour les aider à se présenter en politique municipale et à y prospérer. De nouvelles initiatives et de nouveaux outils permettront à un plus grand nombre de femmes et de personnes de diverses identités de genre de s’asseoir à la table municipale et de contribuer au renforcement de nos villes. Les partenaires s’attendent à ce que le programme de concours de politique et de jumelage devienne un événement annuel avec l’aide des conseillers mentors actuels pendant le reste de leur mandat (2025) et de commanditaires locaux.

Partenaires. La Ville d’Edmonton s’associe à Parity YEG et son comité Women's Advocacy Voice of Edmonton (WAVE) pour organiser des activités. 

Contexte. Lors des dernières élections municipales, huit femmes, dont deux de couleur, ont été élues au conseil municipal d’Edmonton. Des discussions tenues avec ces femmes élues ont permis de cerner les nombreux défis qu’elles ont rencontrés au cours de leur campagne, notamment la diversité de façade (plus d’intérêt pour leurs points de vue sur la race que pour les priorités politiques) et le manque de relations influentes et de soutien.   

Cette initiative est appuyée par le programme Femmes canadiennes en politique locale (FCPL) de la Fédération canadienne des municipalités et financée par Femmes et Égalité des genres Canada (FEGC).

Federation of Prince Edward Island Municipalities (FPEIM)
ElleMène

Résumé de l’initiative. Une école de campagne virtuelle et cinq écoles de campagne en personne sont organisées dans trois municipalités rurales et deux municipalités urbaines afin de fournir aux femmes les connaissances, les compétences et les outils nécessaires pour se présenter à l’occasion des prochaines élections municipales. Un manuel de campagne, des services de garde d’enfants et une aide au déplacement favorisent la participation des candidates.

Le projet permettra de présenter les expériences de diverses femmes en tant que dirigeantes municipales. Après les élections, l’efficacité du cours sera évaluée en examinant la proportion de femmes issues de groupes historiquement sous-représentés qui se sont présentées et le pourcentage de celles qui ont gagné. Une table ronde postélectorale permettra aux candidates de raconter leur expérience de la campagne, y compris les traumatismes ou les violences sexistes auxquels elles ont été confrontées. Les candidates seront également invitées à cerner les changements structurels et les besoins en matière de défense des intérêts et à formuler toute autre recommandation pour aider à atteindre la parité entre les sexes.

Raison d’être et effet attendu. ElleMène donne aux femmes des communautés sous-représentées de l’Île-du-Prince-Édouard les moyens de se présenter comme candidates aux élections municipales d’octobre 2022. Les ateliers de la campagne, le guide et le rapport seront publiés sur les sites Web de la FPEIM et de la PEI Coalition for Women in Government afin de promouvoir l’apprentissage continu à distance et d’inspirer les autres à reproduire ce programme. Les partenaires prévoient également de demander un financement pluriannuel de la part des municipalités afin de poursuivre leurs efforts en faveur de la diversité et de la parité. Un rapport final du projet sera présenté aux 41 membres de la FPEIM et à la direction provinciale des Affaires municipales.

Partenaires. La FPEIM s’associe à la PEI Coalition for Women in Government pour mettre en œuvre cette initiative et fait appel au PEI's Council of People with Disabilities, à l’Immigration and Refugee Services Association PEI, à BIPOC-USHR et à la 2SLGBTQ+ PEERS Alliance pour l’aider à atteindre les participantes ciblées.

Contexte. Bien que les femmes représentent 39,7 % des conseillers et 26,9 % des maires de l’Île-du-Prince-Édouard, les femmes ayant un handicap, les femmes noires, autochtones ou racialisées, les femmes LBGTQ2S+ ainsi que les jeunes (âgés de 18 à 35 ans) sont peu représentées. Cette initiative a pour but de remédier à cette disparité.

Cette initiative est appuyée par le programme Femmes canadiennes en politique locale (FCPL) de la Fédération canadienne des municipalités et financée par Femmes et Égalité des genres Canada (FEGC).

Hamilton, Ontario
Atteindre le pouvoir 

Résumé de l’initiative. Atteindre le pouvoir cible 60 femmes issues de groupes historiquement sousreprésentés à Hamilton (personnes non binaires, femmes racisées, femmes autochtones et membres de la communauté LGBTQ2S+) pour participer à une conférence d’apprentissage interactive qui leur donnera la formation, les outils et la confiance nécessaires pour participer à la politique municipale ou occuper des postes de direction municipale.

Si les directives en matière de santé le permettent, la conférence en personne (sinon virtuelle) aura lieu au printemps 2022. Elle comprendra dix ateliers portant sur des sujets liés aux besoins relevés dans le cadre d’une enquête de consultation communautaire, ainsi que sur la façon de se présenter à une élection municipale, sur les rôles et responsabilités des dirigeants municipaux et sur la façon de s’y retrouver dans les systèmes de leadership et les systèmes politiques. Au programme : une conférencière principale et des dirigeantes de communautés sous-représentées qui animeront des ateliers. La conférence vise à réduire les obstacles à la participation en fournissant un espace, des services d’interprétation, une vidéo de conférence sous-titrée en direct, des ressources à emporter et une aide au déplacement des participants.

Raison d’être et effet attendu. Ce projet aidera les femmes et les jeunes issus de milieux sous-représentés à devenir des dirigeantes municipales. Les partenaires du projet prévoient reproduire l’événement sous forme virtuelle afin de toucher un public plus large, de transmettre les enseignements de la conférence et de favoriser la reconnaissance des noms et des visages des participants. Ils encourageront également les participantes à transmettre leurs nouvelles connaissances et expériences à leur communauté et à leur organisation.

Partenaires. La Ville de Hamilton et le YWCA Hamilton entretiennent une relation de longue date et ont l’habitude de faire avancer des enjeux liés aux femmes. Le projet s’appuiera sur les résultats de l’initiative Atteindre le pouvoir 2020 lancée par les partenaires et approfondira les relations entre la Ville et divers partenaires communautaires afin de soutenir la participation des femmes au leadership civique. Le comité de la condition féminine de Hamilton s’est également engagé à offrir son soutien.

Contexte. Hamilton est une ville très multiculturelle et, bien que sept des 15 membres de son conseil soient des femmes, la première femme de couleur n’a été élue qu’en 2018.

Cette initiative est appuyée par le programme Femmes canadiennes en politique locale (FCPL) de la Fédération canadienne des municipalités et financée par Femmes et Égalité des genres Canada (FEGC).

Markham, Ontario
Mener le changement

Résumé de l’initiative. Six à huit occasions d’apprentissage hebdomadaires – virtuelles et en personne – sont offertes à dix personnes issues de communautés sous-représentées et aspirant à occuper un poste de leadership municipal à Markham. Divers supports médiatiques sont utilisés pour promouvoir l’initiative. Des ateliers, des occasions de réseautage, des cercles d’encadrement et des mentors guideront et aideront les participantes. Les séances thématiques porteront sur le fonctionnement du gouvernement municipal, le leadership et la prise de décision, le processus électoral et la campagne électorale, l’engagement civique ainsi que les obstacles et les défis locaux liés au genre et à la race. Des experts en ressources s’affairent à mettre au point le programme et les outils connexes en plus d’aider à promouvoir l’initiative. Des aînées et des pairs de la collectivité fourniront aux participantes un encadrement sensible aux cultures dans leur démarche pour devenir des dirigeantes municipales.

Raison d’être et effet attendu. Le projet Mener le changement permettra aux femmes, aux personnes non binaires et aux jeunes noires, autochtones et racisées d’acquérir les connaissances, la formation, les compétences et les réseaux nécessaires pour assumer des rôles de leadership municipal. Les participantes pourront tirer parti des nouvelles infrastructures (réseaux communautaires, programmes de mentorat et de commandite) et d’un environnement propice à l’apprentissage du leadership. Les participantes actuelles et futures pourraient poursuivre leur participation au programme en tant que mentors, entraîneuses, conférencières invitées et animatrices d’ateliers. Le partenariat entre la Ville et la collectivité pourrait bien faciliter la poursuite du travail sur la parité et la diversité des dirigeantes municipales.

Partenaires. Avec le soutien d’un groupe consultatif communautaire, Markham s’associe au South Asian and Tamil Women’s Collective (SATWC) pour concevoir et mettre en œuvre le projet.

Contexte. La diversité et l’inclusion sont des priorités du plan stratégique, de la charte d’inclusion et du plan d’action sur la diversité de Markham. Pourtant, 75 % des membres du conseil sont des hommes, et plus de 60 % sont blancs; Markham occupe le 22e rang sur 32 dans l’indice de démocratie municipale de l’Ontario de 2021, révélant un déficit démocratique, notamment en matière de participation publique et de représentation diversifiée. Bien que la Ville offre des programmes d’éducation et de formation sur la diversité, le racisme et les préjugés, certains obstacles doivent encore être éliminés, comme ceux liés à la langue, au manque de reconnaissance des titres professionnels et de l’expérience canadienne, à l’inaccessibilité des bâtiments et aux préjugés.

Cette initiative est appuyée par le programme Femmes canadiennes en politique locale (FCPL) de la Fédération canadienne des municipalités et financée par Femmes et Égalité des genres Canada (FEGC). 

Comté de Middlesex, Ontario
Accroître la participation des femmes au gouvernement local 

Résumé de l’initiative. Un atelier virtuel réunit des femmes issues de groupes sous-représentés et vivant dans de petites collectivités rurales afin de les aider à entamer leur démarche pour devenir des dirigeantes municipales dans le comté de Middlesex. L’événement est également ouvert aux femmes issues de groupes sous-représentés de la région et de la ville de London ainsi qu’aux hommes qui souhaitent soutenir les femmes dirigeantes. L’atelier renforcera les connaissances, la confiance et les capacités des femmes pour les encourager à mettre leur nom sur le bulletin de vote. Les conférencières invitées parleront de leur expérience et de leur expertise concernant l’élimination des obstacles, l’établissement de réseaux et l’acquisition des compétences et des outils nécessaires pour se présenter aux élections municipales. Les séances porteront également sur le bénévolat dans une campagne ainsi que sur l’élaboration de solutions locales aux enjeux touchant les femmes des collectivités rurales. Pour favoriser la participation, la promotion de l’atelier sera faite dans les médias sociaux et traditionnels, et un service de garde ainsi qu’un service de transport seront fournis.

Raison d’être et effet attendu. L’objectif du projet est d’aider les femmes issues de communautés sous-représentées à se présenter aux élections municipales de 2022 en Ontario. On s’attend à ce que les participantes se présentent et, idéalement, soient élues. Le Caucus des femmes compte continuer à défendre les intérêts des femmes et des familles du comté en effectuant un suivi auprès des participantes, en présentant de nouveaux webinaires et événements et en offrant des occasions de réseautage. La participation de deux paliers de gouvernements municipaux pour accroître la diversité et la parité entre les sexes dans le leadership dans les régions rurales présente une approche municipale novatrice et collaborative qui peut être reproduite dans d’autres collectivités rurales afin d’assurer la présence d’un plus grand nombre de voix aux conseils.

Partenaires. En partenariat avec le Dorchester & District Lions Club, le Caucus des femmes du comté de Middlesex lance le projet Accroître la participation des femmes au sein des gouvernements municipaux, et le London Middlesex Immigration Program a proposé de soutenir l’initiative.

Contexte. Le conseil du comté, qui représente huit municipalités du sud-ouest rural de l’Ontario, affiche actuellement une parité des sexes; il entend maintenir et promouvoir la parité à l’avenir.

Cette initiative est appuyée par le programme Femmes canadiennes en politique locale (FCPL) de la Fédération canadienne des municipalités et financée par Femmes et Égalité des genres Canada (FEGC). 

Région de Niagara, Ontario
Ateliers "Une place à la table" et mentorat
 

Résumé de l’initiative. Les élections municipales de 2022 sont une bonne occasion de faire progresser le plan d’action quinquennal de Niagara en matière de diversité, d’équité et d’inclusion grâce à l’initiative Seat at the Table, qui propose une série de sept ateliers virtuels et un programme de mentorat qui visent 150 à 200 participantes issues de groupes sous-représentés. Quelque 200 organisations communautaires qui desservent diverses femmes sous-représentées (personnes noires, autochtones et racialisées, groupes à faible revenu, groupes confessionnels et nouvelles arrivantes) promouvront le projet à grande échelle. Les séances préélectorales porteront sur le gouvernement municipal, l’engagement civique et la prospérité dans la sphère politique, notamment la gestion de la discrimination et du harcèlement, la campagne et l’entrée en politique. Après les élections, 40 à 50 femmes nouvellement élues participeront à des séances sur les réunions et les procédures du conseil. La dernière séance sera proposée à 100 hommes voulant défendre les femmes dirigeantes. De nouveaux outils, des ressources, des occasions de réseautage et de mentorat, un service de garde et une aide au transport viendront soutenir ces activités.

Raison d’être et effet attendu. Une place à la table vise à créer une collectivité plus accueillante et plus inclusive et à aider les femmes issues de milieux sous-représentés à se présenter aux élections. On s’attend à ce qu’un plus grand nombre de femmes issues de milieux divers soient élues en tant que représentantes municipales ou assument des rôles de leadership communautaire. Les partenaires prévoient continuer à promouvoir le leadership des femmes et à leur donner accès aux ressources après l’achèvement du projet. Ils espèrent que leur démarche et leur partenariat régional et collaboratif inciteront d’autres collectivités à reproduire leur modèle pour combler le fossé en termes de diversité et de parité.

Partenaires. La région de Niagara et ses 12 municipalités s’associent au conseil Women in Niagara (WIN) de la Chambre de commerce et à la Ville de St. Catharines pour mettre en œuvre le projet. Le YWCA, Future Black Female et Services 4 Humanity (Muslim Senior Circle) aideront à mener des activités de sensibilisation, à mettre à jour le contenu des ateliers et à trouver des conférenciers et des mentors.

Contexte. Les femmes n’occupent que 27 % des sièges dans les conseils élus et 45 % dans les comités et conseils consultatifs; aucune femme issue d’une minorité visible ne siège aux conseils.

Cette initiative est appuyée par le programme Femmes canadiennes en politique locale (FCPL) de la Fédération canadienne des municipalités et financée par Femmes et Égalité des genres Canada (FEGC).

Rossland, Colombie-Britannique
Fierté et pouvoir

Résumé de l’initiative. Le projet de diversité et de leadership municipal de Rossland – Fierté et pouvoir – mobilise les membres de la communauté LGBTQ2S+ en faisant appel à une approche communautaire participative et à des méthodes de communication et de mobilisation sûres et pratiques. Des séances « de recensement et d’apprentissage » avec des groupes de la Fierté ainsi que des fonctionnaires et des employés municipaux permettront d’examiner les politiques, les procédures et les programmes de la Ville et de produire des données sur la discrimination systémique liée au genre, à l’identité de genre ou à l’orientation sexuelle. Ces recherches viseront à découvrir les politiques, la formation et les pratiques exemplaires dans les municipalités rurales qui facilitent la participation et le leadership d’un public diversifié. Une série de mobilisation en trois parties permet également aux participants d’examiner les résultats des recherches, de mettre au point des solutions locales et de préparer un rapport et des recommandations à présenter au conseil.

Raison d’être et effet attendu. Cette initiative vise à mobiliser et à encourager les membres de la communauté LGBTQ2S+ à envisager un poste de leadership municipal. Les participants amélioreront leurs connaissances civiques et noueront de nouvelles relations entre eux et avec la Ville. Rossland resserrera ses liens avec les communautés de femmes et de jeunes issus de la diversité et disposera de nouveaux renseignements sur les obstacles politiques, linguistiques et procéduraux auxquels il faut porter attention. Bien que les partenaires espèrent des résultats lors des élections municipales de 2022, ils s’attendent à ce que davantage de personnes de diverses identités de genre envisageront occuper des postes de direction à l’échelle municipale à long terme. Ils ont l’intention de faire part de leur approche et de leurs résultats à la FCM et à d’autres municipalités qui pourraient souhaiter la reproduire.

Partenaires. Rossland et le Seven Summits Centre for Learning s’associent pour mettre en œuvre cette initiative avec le soutien d’un conseiller local spécialisé dans l’intersectionnalité des besoins et des contextes en matière de développement rural.

Contexte. Bien que le nombre de candidates issues de la communauté LGBTQ2S+ à des postes de représentantes élues augmente à l’échelle provinciale et fédérale, la plupart des candidates se trouvent dans les centres urbains, et rares sont celles qui se trouvent dans les circonscriptions rurales. Rossland soutient les activités liées à la Fierté afin d’envoyer un message d’inclusion. Cependant, à ce jour, aucun membre de la communauté LGBTQ2S+ ne s’est présenté aux élections locales, et aucune étude n’a été menée sur leurs préoccupations et leurs problèmes. 

Cette initiative est appuyée par le programme Femmes canadiennes en politique locale (FCPL) de la Fédération canadienne des municipalités et financée par Femmes et Égalité des genres Canada (FEGC).

Smithers & Kitimat, Colombie-Britannique
Élisez-là! Nord-Ouest de la Colombie-Britannique: Voilà à quoi ressemble le leadership

Résumé de l’initiative. Élisez-là! Nord-Ouest de la Colombie-Britannique propose des groupes de discussion, des ateliers et des séances de formation en ligne (et éventuellement en personne) sur la manière de se présenter aux élections et de bien faire son travail une fois élue. Les ateliers thématiques, qui s’adressent aux personnes qui s’identifient comme des femmes autochtones, noires ou racisées, des jeunes et des membres de la communauté LGBTQ2S+, porteront sur a) la redéfinition du leadership (leadership et gouvernance autochtones traditionnels, obstacles à la candidature des femmes d’origines diverses, politiques favorisant un environnement municipal diversifié et inclusif), b) la conduite d’une campagne et l’entrée en fonction et c) le perfectionnement de compétences en vue de renverser la culture discriminatoire et d’éliminer les obstacles structurels.

Les résultats de l’analyse fondée sur le genre, les politiques modèles et les pratiques exemplaires sont transmis aux petites collectivités de la région pour les aider à adapter leurs pratiques et leurs outils afin de favoriser un environnement municipal plus diversifié, inclusif et équitable et de soutenir les personnes qui souhaitent occuper des fonctions de leadership. Une fois élues, les participantes auront régulièrement l’occasion d’entrer en contact avec d’autres réseaux et de participer à des ateliers sur des sujets pertinents. Les participantes bénéficient d’un service de garde et d’une aide au déplacement pour faciliter leur participation au projet. 

Raison d’être et effet attendu. Ce projet vise à réduire le fossé en matière de genre et de diversité dans le nord-ouest de la Colombie-Britannique et à normaliser le rôle des femmes de tous âges, de toutes origines ethniques, de toutes orientations sexuelles et de toutes expériences vécues en tant que dirigeantes élues, ce qui contribuera à la parité dans les conseils municipaux et des Premières Nations. Les habitants de la région seront sensibilisés aux avantages d’élire des dirigeantes d’origines diverses au sein de leurs conseils. Un plus grand nombre de femmes issues de groupes sous-représentés acquerront les connaissances, les compétences et la confiance nécessaires pour se présenter aux élections, et les dirigeantes existantes et potentielles issues de diverses communautés seront régulièrement mises de l’avant et célébrées en tant que candidates et dirigeantes élues. Les municipalités prévoient de demander aux conseils municipaux et autochtones de petites subventions à partir de 2023 afin de soutenir les campagnes continues. Cette alliance présente un modèle unique de partenariat de collaboration régionale et de renforcement des capacités qui peut être reproduit dans d’autres régions rurales du Canada.

Partenaires. Deux conseillères, l’une de Kitimat et l’autre de Smithers, ont créé un comité directeur provisoire auquel participe la deuxième femme chef de la nation Haisla. Leurs partenaires communautaires, le Bulkley Valley Social Planning Committee (Smithers) et Tamitik Status of Women (Kitimat), entreprendront des stratégies de sensibilisation et de mobilisation et mettront en œuvre les activités de la campagne. Ce projet mobilisera 24 conseils, 12 municipalités et trois districts régionaux pour aider les femmes de la région à en apprendre davantage sur le leadership. 

Contexte. Pour la première fois, une femme non blanche est mairesse de Kitimat. Cependant, Kitimat et Smithers ne comptent qu’une seule femme dans chacun de leur conseil de sept membres. Et bien que les deux collectivités comptent une importante population des Premières Nations, les conseils ne reflètent pas cette diversité ni les autres groupes sous-représentés.

Cette initiative est appuyée par le programme Femmes canadiennes en politique locale (FCPL) de la Fédération canadienne des municipalités et financée par Femmes et Égalité des genres Canada (FEGC).

 

Les 16 jours d'activisme pour mettre fin à la violence fondée sur le genre (Nov-Déc 2021)

Pour marquer la campagne annuelle de plaidoyer, nous nous sommes associés à des organisations de premier plan pour organiser deux événements à succès pour les élus et le personnel municipal. Nous remercions les près de 100 participants qui ont rendu ces webinaires vraiment interactifs.

Le 9 décembre, avec Glitch, un expert de la sécurité en ligne basé au Royaume-Uni, nous avons offert Citoyenneté numérique et sécurité en ligne pour les femmes en politique locale, un atelier gratuit de deux heures où les participants ont appris à identifier et documenter différents types d'abus en ligne, ainsi que comment aider une personne qui en est la cible, entre autres compétences utiles.

Le 29 novembre, avec la Fondation canadienne des femmes, l'Association des femmes autochtones du Canada et White Ribbon, nous avons présenté Alliés municipaux: Campagnes contre la violence fondée sur le genre, un webinaire gratuit d'une heure pour explorer les outils simples mais puissants que ces organisations ont conçus pour prévenir la violence fondée sur le genre.

Pour l'accès aux enregistrements, veuillez contacter femmes@fcm.ca


La première période de candidatures pour les Initiatives des collectivités inclusives (ICI) de Femmes canadiennes en politique local est maintenant fermée! 

Dans ce premier tour, un montant de 5 000 $ à 10 000 $ sera décerné à chacune des initiatives sélectionnées.

Mis en œuvre par les gouvernements locaux en collaboration avec des organisations communautaires, les projets ICI serviront à renforcer la capacité des communautés à soutenir les femmes à se présenter, à assumer et/ou à conserver des postes de direction au sein de leur gouvernement local.

Les gouvernements locaux de toutes les régions du pays sont invités à postuler. Notez que nous prioriserons les initiatives destinées à servir les femmes sous-représentées, y compris les femmes autochtones, noires et autres femmes racisées, ainsi que les jeunes et les membres de la communauté LGBTQ2S+. 

Les collectivités sélectionnées seront contactées en janvier 2022. Les activités devraient commencer d'ici mars 2022.


Pourquoi FCPL?

Malgré les progrès réalisés en matière d’égalité de représentation dans le monde politique, le fossé entre hommes et femmes est toujours présent dans les postes de leadership gouvernemental, pour tous les ordres de gouvernement au Canada. En 2021, à l’échelle municipale, les élues occupent un peu plus d’un quart des postes de représentants aux conseils. Ce déficit démocratique est encore plus visible pour les femmes issues de milieux divers et marginalisés. La FCM veut combler ce fossé parce que le Canada fonctionne mieux lorsque les femmes et les groupes divers peuvent contribuer leurs perspectives et leurs expertises.

Femmes canadiennes en politique locale (FCPL) est un programme de trois ans (2021-2024) faisant partie du groupe d'initiatives d’inclusion sociale de la FCM. Il vise à accroître la participation et la rétention des femmes dans les instances de leadership municipal et à soutenir l’établissement d’un milieu plus diversifié, plus inclusif et plus équitable en gouvernance municipale.  Le projet mettra en priorité les femmes sous-représentées, notamment les femmes autochtones, noires et racisées, ainsi que les jeunes et les membres de la communauté LGBTQ2S+. Le programme FCPL tire parti des connaissances acquises dans le cadre des initiatives réussies de la FCM, Vers la parité en politique municipale (2018-2020) et Voix plurielles (2016-2018).

FCPL vise à atteindre quatre principaux objectifs :

  1. Renforcer les capacités des femmes, particulièrement les femmes issues de la diversité, à se présenter aux élections locales.
  2. Créer un contexte plus propice à la réalisation des carrières politiques des élues.
  3. Améliorer les capacités des intervenants municipaux à lutter contre la violence et le harcèlement fondés sur le genre.
  4. Mobiliser les connaissances et partager les pratiques exemplaires dans les municipalités.

FCPL est mis en œuvre en partenariat avec les membres de la FCM, les associations provinciales et territoriales, ainsi que des partenaires nationaux importants et des intervenants locaux. Il est financé par Femmes et Égalité des genres Canada.

Abonnez-vous à FCM Momentum

Recevez des mises à jour trimestrielles à propos de notre travail visant à encourager l’égalité des genres et l’inclusion sociale au sein des gouvernements locaux.

© 2022 Fédération canadienne des municipalités