La Ville de Montréal prévoit l'aménagement de son premier Watersquare. Inspiré des Pays-Bas, ce concept d'aménagement urbain consiste à construire une place publique inondable en utilisant l’eau comme élément central, attractif et ludique.

L’étude de faisabilité réalisée par l'Arrondissement du Plateau-Mont-Royal a en effet permis de conclure qu'il est possible de bâtir un espace public multifonctionnel pouvant servir à la gestion durable des eaux pluviales et à l'amélioration de la qualité de vie des citoyens. Ainsi, plutôt qu’investir dans deux infrastructures distinctes, un seul investissement permet de jumeler deux fonctions auparavant incompatibles. 

Le Watersquare Fleur de Macadam sera aménagé en plein cœur de l'arrondissement sur l'avenue Mont-Royal Est, entre les rues Boyer et Mentana. Il occupera un espace d'environ 1000m2. Tout en permettant de faire une connexion progressive entre l’artère commerciale et le quartier résidentiel grâce à une végétalisation et une convivialité des lieux, la future place publique contribuera à une meilleure résilience face aux changements climatiques.

Son aménagement permettra de ralentir le ruissellement de l’eau, de réduire les inondations et les refoulements lors de fortes pluies et de réduire la fréquence des débordements tout en rehaussant le cadre bâti et le bien-être de la population. Les installations seront d'une qualité supérieure à celles d’un parc traditionnel puisque l’argent investi dans la gestion de l’eau, qui se fait habituellement en souterrain, sera investi pour des ouvrages de surface. La présence de l’eau aura également un impact bénéfique sur la faune et la flore en transformant un ilot de chaleur en une place publique verdoyante.

Le projet Watersquare pourrait ainsi faire boule de neige. La Ville de Montréal est présentement à la recherche de projets de gestion durable des eaux de ruissellement afin de réduire les débordements à divers endroits sur son territoire. Offrir une capacité de rétention à des pluies centenaires sans coût supplémentaire présente un atout majeur pour réduire la vulnérabilité aux changements climatiques.

Cette approche est particulièrement intéressante pour les grandes villes où les possibilités de construire des bassins de rétention classiques sont rares et où la densification urbaine entraîne une augmentation des débits sanitaires. Elle pourra surement inspirer d'autres villes qui doivent également trouver des volumes de stockage des eaux de ruissellement disponibles pour protéger les personnes, les biens et l’environnement.

Détails du projet

  • Transformer un ilot de chaleur par une place publique verdie, et capable par ses infrastructures de capter un maximum d’eau de pluie provenant du réseau majeur;
  • Rendre compatibles les usages de rétention et les usages récréatifs;
  • Limiter la surcharge du réseau en cas de fortes précipitations par une rétention temporaire et un rejet contrôlé;
  • Garantir zéro rejet d’eau dans l’égout pour des récurrences de 1:10 ans;
  • Limiter les risques liés aux pluies intenses allant jusqu’à la récurrence de 1:100 ans;
  • Réutiliser l’eau de pluie préalablement filtrée et traitée à des fins ludiques et rafraichissantes;
  • Favoriser la présence de l’eau afin de rendre la place pédagogique;
  • Sensibiliser la population à une saine gestion de l’eau avec des panneaux d'information, des ateliers pédagogiques et des œuvres d’art;
  • Proposer un espace public convivial d’apaisement et de contemplation.

Principaux objectifs

  • Transformer un ilot de chaleur par une place publique verdie, et capable par ses infrastructures de capter un maximum d’eau de pluie provenant du réseau majeur;
  • Rendre compatibles les usages de rétention et les usages récréatifs;
  • Limiter la surcharge du réseau en cas de fortes précipitations par une rétention temporaire et un rejet contrôlé;
  • Garantir zéro rejet d’eau dans l’égout pour des récurrences de 1:10 ans;
  • Limiter les risques liés aux pluies intenses allant jusqu’à la récurrence de 1:100 ans;
  • Réutiliser l’eau de pluie préalablement filtrée et traitée à des fins ludiques et rafraichissantes;
  • Favoriser la présence de l’eau afin de rendre la place pédagogique;
  • Sensibiliser la population à une saine gestion de l’eau avec des panneaux d'information, des ateliers pédagogiques et des œuvres d’art;
  • Proposer un espace public convivial d’apaisement et de contemplation.

« Ayant comme grandes orientations l'amélioration de la qualité des aménagements, la sécurité des usagers, les transports actifs et le partage équitable du domaine public, l'arrondissement consacre beaucoup d'efforts afin d'améliorer la qualité de vie des citoyens. Souvent reconnu comme chef de file, l'arrondissement s'est démarqué avec ce projet en proposant une approche innovante, audacieuse, pérenne et résiliente face aux changements climatiques. C'est en offrant et en multipliant ce type d'aménagement multifonctionnel que la Ville pourra, tout en conservant une expérience de qualité pour les citoyens et des installations adéquates, faire face aux variations climatiques. »

–Michaël Tremblay, directeur du développement du territoire et des études techniques
Ville de Montréal

En chiffres

  • Le Watersquare aura une superficie de 1000m2;
  • L'aménagement limitera les risques liés aux pluies intenses allant jusqu’à une récurrence de 1:100 ans;
  • L'infrastructure sera capable d’absorber des pluies de 19 mm sans rejet;
  • Les coûts d'entretien de l'infrastructure sont évalués à 15 900$ par an.

Les activités du projet

  • L’étude de faisabilité a été complétée à l'automne 2019;
  • Un appel d’offres public pour la conception de l’aménagement permanent du site sera octroyé sous peu;
  • L’avant-projet définitif devrait être terminé au courant de l’été 2020;
  • Un second appel d’offres pour la construction sera lancé à l’hiver 2020;
  • L'objectif est de démarrer les travaux au printemps 2021.

Ressources

Arrondissement Le Plateau-Mont-Royal
Le Watersquare Berthemplein à Rotterdam, aux Pays-Bas

Contact

Arrondissement du Plateau-Mont-Royal
communicationplateau@gmail.com

© 2021 Federation of Canadian Municipalities