L’accent mis sur une planification solide et fondée sur des données probantes a aidé la Ville de Selkirk à renverser un déclin qui dure depuis des décennies et à devenir un chef de file de la gestion des actifs municipaux. Située à environ 22 kilomètres de Winnipeg, au Manitoba, et comptant une population de près de 11 000 habitants, Selkirk bénéficie de la présence d’élus progressistes, de partenaires de soutien et d’un directeur municipal déterminé.

« Pour les municipalités, la défaillance des infrastructures est un danger manifeste et présent », déclare le directeur municipal Duane Nicol. « Sans infrastructure, les municipalités ne peuvent offrir de services. La gestion des actifs est vraiment une question de prestation de services durables. »

Trois fois élu au conseil, Duane Nicol est originaire de Selkirk et un défenseur de longue date du développement durable. En 2014, il a accepté le poste de directeur municipal en partie parce que le fait d’avoir un champion de la durabilité au sein du personnel permettrait à Selkirk d’adopter facilement une approche plus systématique de la planification des services et de l’infrastructure.

« Pour faire des progrès dans la gestion des actifs, une municipalité a besoin de trois choses : une équipe très mobilisée, l’appui du conseil et un engagement d’amélioration continue », dit-il. « Le travail que nous avons accompli au cours des dernières années nous a mis sur une bien meilleure voie. »

En 2015, Selkirk a commencé à recueillir des données sur ses actifs et sur les services qu’ils soutiennent. Un an plus tard, le Conseil a ratifié une stratégie de gestion des actifs qui a par la suite été intégrée à un règlement et à un cadre stratégique. En 2018, le soutien financier du Programme de gestion des actifs municipaux (PGAM) de la Fédération canadienne des municipalités a permis à Selkirk d’établir des politiques clés pour les niveaux de service et les actifs de base. Ce soutien a également aidé cinq employés municipaux à obtenir des certificats en planification de la gestion des actifs.

Cette fondation a permis à Selkirk de lancer en 2018 les travaux de construction d’une usine de traitement des eaux usées à la fine pointe de la technologie, d’une valeur de 39 millions de dollars. Conçue pour l’efficacité et la souplesse, l’usine peut facilement être agrandie et peut être alimentée par diverses sources d’énergie, mais elle n’utilise pas de combustibles fossiles. Les effluents de l’usine dépasseront également les normes réglementaires actuelles par une si grande marge qu’ils répondront probablement aux normes futures sans devoir être modernisés à grands frais. Lors des réunions d’octobre 2018 du Groupe de travail technique du PGAM, Duane Nicol, qui fait partie du groupe, a fait faire à ses collègues membres une visite de l’usine comme exemple de saine gestion des actifs.

Une foule de personnes prenant place dans des chaises sur la pelouse devant une scène près de la rivière Rouge; on peut voir le pont Selkirk en arrière-plan et une grande affiche de Selkirk.
Une foule de personnes prenant place dans des chaises sur la pelouse devant une scène près de la rivière Rouge; on peut voir le pont Selkirk en arrière-plan et une grande affiche de Selkirk. Crédit photo : Ville de Selkirk (Manitoba).

Selkirk travaille déjà très fort à la prochaine étape, soit l’intégration de sa stratégie sur les changements climatiques à son programme de gestion des actifs.

« Lorsque nous planifions des infrastructures qui dureront de nombreuses décennies, nous devons tenir compte des répercussions des changements climatiques, affirme M. Nicol. « La gestion des actifs consiste à renforcer la capacité et les systèmes nécessaires pour faire une bonne planification et prendre de bonnes décisions ciblées à long terme. Plus que la destination, c’est le chemin à parcourir qui importe. »

Personne-ressource

Duane Nicol
Directeur municipal
Ville de Selkirk
Adresse courriel : dnicol@cityofselkirk.com
Numéro de téléphone : 204-785-4900

Renseignements sur les organisations participantes

  • Ville de Selkirk (Manitoba)
    • Population : 9 834
    • Durée du projet : 14,5 mois
    • Montant de la subvention : 50 000

Ressources supplémentaires

© 2020 Federation of Canadian Municipalities