12 novembre 2021

La présidente de la Fédération canadienne des municipalités (FCM), Joanne Vanderheyden, a émis la déclaration suivante à l’issue de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP26) :

« La FCM était heureuse de faire partie de la délégation du Canada à la COP26, où elle a fait d’importantes démarches pour mettre en valeur les innovations climatiques réalisées au sein de nos collectivités. Élargies, ces innovations pourraient aider le pays à atteindre ses objectifs nationaux dans la lutte contre les changements climatiques. 

« La FCM était fière de représenter les voix municipales canadiennes à ce forum de lutte internationale contre les changements climatiques. Au Canada, les gouvernements de proximité exercent une influence sur plus de la moitié des émissions de gaz à effet de serre (GES), ce qui en fait des partenaires indispensables pour atteindre nos objectifs climatiques nationaux. D’un océan à l’autre, les municipalités de toutes tailles sont aux premières lignes des changements climatiques, mais également aux premières lignes de l’action climatique.

« Avant la tenue de la COP26, le caucus des maires des grandes villes a exprimé son appui à l’engagement Objectif zéro promu par la campagne Objectif zéro (Race to Zero) des Nations Unies. À la COP26, la FCM visait en priorité à harmoniser les actions climatiques nationales et locales et à faire valoir l’importance d’investir davantage dans les parcours municipaux vers la carboneutralité.

« Comme elle l’a fait à la COP26, la FCM continuera de soutenir l’atténuation des catastrophes climatiques, de renforcer les capacités locales de mise en œuvre d’initiatives climatiques, d'appuyer les collectivités qui entreprennent le virage pour la carboneutralité et de resserrer la collaboration entre le fédéral et le municipal en matière d’action climatique. Tout ça pour atteindre notre cible commune de réduction des émissions de GES que s’est fixée le Canada pour 2030.

« Les élus municipaux jouent un rôle essentiel dans la mission du Canada pour atteindre sa cible de réduction des émissions de GES et la carboneutralité d’ici 2050. Les représentants de la FCM à la COP26 ont eu l’occasion de solidifier leurs liens avec nos principaux partenaires fédéraux, notamment le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Steven Guilbeault, le ministre des Ressources naturelles, Jonathan Wilkinson, et l’ambassadrice du Canada pour les changements climatiques, Patricia Fuller. Ensemble, nous avons discuté de l’importance de renforcer la coordination fédérale-municipale, d’harmoniser l’action climatique nationale et locale et de cerner des possibilités d’élargir les solutions locales afin d’obtenir des réductions plus poussées des émissions de GES. Nous en avons également profité pour promouvoir les façons dont les municipalités et le gouvernement fédéral peuvent collaborer au niveau des rénovations écoénergétiques des bâtiments, de l’électrification du secteur des transports, de la réduction des émissions de méthane des sites d’enfouissement et de l’adoption de solutions climatiques axées sur la nature.

« Notre délégation a également eu des échanges avec des maires et des organisations du monde entier déterminés à agir de toute urgence pour contrer la crise climatique. Ainsi, nous avons rencontré d’importantes organisations - telles que le Groupe consultatif pour la carboneutralité (mandaté par le gouvernement fédéral), l’Institut canadien pour des choix climatiques, le C-40 et la Convention mondiale des maires pour le climat et l’énergie.

« Qu’il s’agisse de rénover des bâtiments de manière écoénergétique, de passer à des transports collectifs à zéro émission, de restaurer des milieux humides et d’autres actifs naturels, d’aménager des pistes cyclables, de réacheminer des déchets ou de construire des infrastructures plus résilientes, les élus municipaux ont le savoir-faire requis pour rendre nos collectivités plus durables. Grâce à notre expertise unique, nous pouvons résoudre les problèmes de façon créative et innovatrice, et pourvu que nous ayons les outils appropriés, notre apport sera crucial à cette mission.

« La crise climatique est le défi déterminant de notre époque. Notre participation à la COP26 a renforcé notre détermination à agir, mais nous sommes conscients de l’ampleur du travail qu’il nous reste à accomplir. Alors que nous avons de moins en moins de temps pour agir, la FCM reste engagée à travailler de concert avec nos partenaires fédéraux pour lutter contre les changements climatiques et à faire de cette lutte un pilier de nos efforts de relance post-pandémie. »

Renseignements: Relations avec les médias de la FCM : 613 907-6395, media@fcm.ca

Changements climatiques
Atténuation des catastrophes
Environnement
Développement durable
© 2022 Fédération canadienne des municipalités