30 mai 2019

À l’approche des élections fédérales, les maires des grandes villes du pays mettent leurs efforts en commun afin de moderniser les relations fédérales-municipales. Selon eux, il s’agit d’une étape essentielle pour améliorer la qualité de vie des Canadiens et renforcer l'économie nationale.

« Les Villes sont des bâtisseurs et savent que c’est en travaillant directement avec le gouvernement fédéral qu’elles peuvent bâtir de meilleures vies pour les citoyens, a affirmé Don Iveson, maire d'Edmonton et président du caucus des maires des grandes villes (CMGV) de la FCM. Les rapports entre nos deux ordres de gouvernement datent d’une autre époque et freinent l'immense potentiel des villes, alors qu’ils pourraient nous aider à décongestionner nos rues, à augmenter le nombre de logements abordables et à offrir des villes où il fait véritablement bon vivre. Nous savons que nous pouvons travailler ensemble dans le cadre de la Constitution du Canada et les prochaines élections pourraient nous donner l’occasion de faire d’importants progrès en ce sens. »

À leur réunion, les maires ont eu des échanges approfondis avec des membres élus et de hauts dirigeants des trois plus grands partis fédéraux du Canada. Les maires ont invité chaque délégation à leur exposer ses idées pour collaborer plus directement avec les gouvernements municipaux et les habiliter en leur fournissant des outils de financement conséquents et directs pour les transports collectifs et les infrastructures essentielles.

« Chaque parti sait que les Villes exploitent leurs outils au maximum pour bâtir de meilleures vies, a fait remarquer M. Iveson. C’est ce qui explique les investissements de longue durée sans précédent qui viennent d’être faits dans le logement et les infrastructures. Et c’est ce qui a mené, dans le budget de 2019, à des mesures de collaboration directe avec les gouvernements municipaux, dont celle de doubler, pour cette année, le transfert direct pour les infrastructures du Fonds de la taxe sur l'essence. Ce budget a marqué un véritable tournant et défini une nouvelle norme pour les élections de l’automne prochain. »

Les maires se sont aussi penchés sur différents problèmes qui freinent le progrès dans l'ensemble des trois ordres de gouvernement du pays..  Les maires savent très bien que la participation des Villes aux forums et aux processus décisionnels nationaux est pourtant garante de collaboration et d’efficacité.

« Les Villes veulent prendre la place qui leur revient. Les gouvernements municipaux sont les partenaires de terrain indispensables pour relever efficacement les défis nationaux, qu’il s’agisse de légaliser le cannabis de façon sécuritaire et responsable ou de stimuler la croissance économique, a dit M. Iveson. Les maires des grandes villes repartent aujourd’hui tous unis dans leur détermination à travailler plus étroitement avec le gouvernement fédéral en place afin de bâtir de meilleures vies pour nos citoyens. »

La réunion du CMGV d’aujourd’hui a donné le coup d'envoi du congrès annuel 2019 de la Fédération canadienne des municipalités. Sous le thème « Bâtir de meilleures vies », le congrès réunit à Québec plus de 2 000 délégués de toutes les régions et de collectivités de toutes les tailles du Canada. 

La Fédération canadienne des municipalités est la voix nationale des gouvernements municipaux du Canada; elle compte près de 2 000 membres représentant plus de 90 % de la population du Canada. Son caucus des maires des grandes villes est formé des maires de 22 des plus importantes villes du pays.

Pour obtenir plus d’information, veuillez communiquer avec :

Relations avec les médias de la FCM : 613 907-6395 ou media@fcm.ca

 

Caucus des maires des grandes villes
2019 Fédération canadienne des municipalités