20 juin 2019

La Convention mondiale des maires pour le climat et l’énergie a été formée en juin 2016 en vue de favoriser la mise en place d’une société résiliente et à faibles émissions, après la fusion des deux plus grandes initiatives axées sur l’action municipale en faveur du climat, soit le Pacte des maires et la Convention des maires de l’UE. Depuis, des « alliances régionales » ont pris forme partout dans le monde afin d’apporter un soutien ciblé aux administrations locales qui souhaitent se joindre à ce réseau mondial en pleine expansion composé de plus de 9 200 villes engagées dans une action volontaire en faveur du climat.

Depuis juin 2017, la FCM travaille étroitement avec la Convention mondiale des maires pour définir la façon dont les activités de la Convention se déroulent au Canada.

La FCM est le leader national des activités de la Convention mondiale des maires au Canada

La FCM, en partenariat avec l’ICLEI – Local Governments for Sustainability (ICLEI Canada), mettra en œuvre les activités relatives à l’action climatique de la Convention mondiale des maires au Canada dans l’ensemble du pays.

Les membres canadiens de l’ancien Pacte des maires deviendront automatiquement membres de la Convention mondiale des maires au Canada; aucune autre mesure n’est à prendre pour l’instant.

En bref

  • La Convention mondiale des maires pour le climat et l’énergie et la plus importante alliance mondiale pour le leadership climatique, réunissant plus de 9 200 villes et administrations locales. Les villes et partenaires de la Convention mondiale des maires pour le climat et l’énergie partagent une vision à long terme visant à soutenir les efforts volontaires de lutte contre le changement climatique et à favoriser la mise en place d’une société résiliente et à faibles émissions. La Convention mondiale des maires soutient les actions ambitieuses, mesurables et planifiées en matière de climat et d’énergie des villes et des administrations locales en collaborant avec les réseaux municipaux et régionaux, les gouvernements nationaux et d’autres partenaires pour concrétiser sa vision. Dirigée par Michael R. Bloomberg, envoyé spécial pour l’action climatique du Secrétaire général des Nations Unies, et Maroš Šefčovič, vice-président de la Commission européenne, la coalition regroupe des villes de 132 pays, réparties sur six continents, qui représentent plus de 800 millions de personnes (soit plus de 10 % de la population mondiale).
  • D’ici 2030, les villes et administrations locales signataires pourraient réduire collectivement les émissions de CO2 de 1,3 milliard de tonnes par an. C’est l’équivalent du retrait de 276 millions de voitures de la circulation.
  • Le programme Municipalités pour l’innovation climatique (MIC) aide les municipalités et les organismes partenaires en offrant du financement, des formations et des initiatives de partage des connaissances. Il vise à aider les municipalités canadiennes à mieux se préparer, à s’adapter à la nouvelle réalité des changements climatiques ainsi qu’à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le programme MIC, un programme quinquennal de 75 millions de dollars, est offert par la Fédération canadienne des municipalités et financé par le gouvernement du Canada.
  • Le programme Partenaires dans la protection du climat (PPC) constitue un réseau de plus de 350 municipalités canadiennes engagées dans la lutte contre les changements climatiques. Ce programme aide les administrations locales à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à améliorer la protection de notre climat. Le programme PPC est issu d’un partenariat entre la Fédération canadienne des municipalités (FCM) et l’ICLEI – Local Governments for Sustainability (ICLEI Canada).
  • Le programme Building Adaptive and Resilience Communities (BARC) est un programme national qui permet aux municipalités de se préparer aux répercussions des changements climatiques. Plus de 60 municipalités utilisent le cadre de planification par étapes du BARC dans leurs collectivités pour évaluer la vulnérabilité et les risques ainsi que pour élaborer et mettre en œuvre des plans d’adaptation conjoints. Le programme BARC est géré par l’ICLEI Canada et mis en œuvre avec l’aide de plus de 250 partenaires locaux.
  • Cette collaboration est soutenue par le Projet de coopération urbaine internationale de la Commission européenne.
Programme Municipalités pour l’innovation climatique
Partenaires dans la protection du climat
Changements climatiques
Atténuation des catastrophes
2019 Fédération canadienne des municipalités