Les infrastructures vertes désignent les ressources naturelles et les écosystèmes ainsi que les actifs aménagés et améliorés de manière à reproduire les fonctions naturelles. Elles sont essentielles pour aider les municipalités à fournir et à maintenir des niveaux de service pour leurs collectivités, souvent à un coût inférieur à celui des infrastructures grises. Au fil de l’évolution du climat canadien, la protection et la gestion des infrastructures vertes sont de plus en plus vitales, car elles constituent un outil essentiel pour l’adaptation des municipalités aux changements climatiques.

Cette page présente les ressources mises à la disposition des municipalités pour les aider à améliorer la compréhension, l’évaluation et la gestion des infrastructures vertes dans le contexte des changements climatiques. Les ressources ont été élaborées dans le cadre du programme Municipalités pour l’innovation climatique (MIC).

Dans cette page

  • Apprenez la définition de termes clés, comme « actif naturel » et « infrastructure verte ».
  • Découvrez comment les infrastructures vertes peuvent aider les collectivités à s’adapter aux effets des changements climatiques tout en offrant de nombreux autres avantages connexes.
  • Inspirez-vous d’exemples de municipalités canadiennes qui comprennent et valorisent les actifs naturels.
  • Accédez aux ressources relatives à la gestion des actifs naturels.
  • Apprenez comment intégrer les infrastructures vertes dans la gestion des actifs.

Lisez la transcription

Études de cas, outils et autres ressources

Études de cas et exemples municipaux

Outils, ressources et articles

Définir les infrastructures vertes et les actifs naturels

Selon l’Initiative des actifs naturels municipaux - MNAI :

  • Les infrastructures vertes représentent une vaste catégorie qui englobe les actifs naturels ainsi que des éléments aménagés qui ont été créés pour reproduire les fonctions et les processus naturels au service des intérêts humains. Les jardins de pluie et les parcs urbains sont des exemples d’actifs améliorés, tandis que les toits verts et les chaussées perméables sont des exemples d’actifs aménagés.
  • Les actifs naturels (également appelés capital naturel) désignent un sous-ensemble d’infrastructures vertes et des stocks de ressources ou d’écosystèmes naturels, comme les forêts ou les marais, qui regorgent d’avantages pour une collectivité.

Intégrer les infrastructures vertes

Bien que la plupart des ressources présentées dans cette page se rapportent à des actifs naturels, le programme MIC a également produit plusieurs ressources sur les infrastructures vertes. La Green Infrastructure Foundation a travaillé avec six collectivités ontariennes sur l’intégration des infrastructures vertes dans leurs plans de réaménagement de sites. L’organisme offre également des cours pour aider les municipalités à renforcer leurs capacités à évaluer les avantages des infrastructures vertes.

Le programme MIC a financé plusieurs projets d’infrastructures vertes. Le projet de gestion des eaux pluviales à Port Burwell, en Ontario, est un exemple d’actifs améliorés. Lors de la reconstruction de son réseau d’égouts pluviaux, la municipalité a installé 100 mètres de rigoles de drainage biologique, un canal végétalisé d’écoulement et un canal de filtration des eaux pluviales.

Avantages sociaux découlant des infrastructures vertes

Couverture du rapport sur les infrastructures vertes pour l’adaptation au climat : Visualisation, analyse économique et recommandations pour six collectivités de l’Ontario
Ce rapport dresse la liste des avantages des infrastructures vertes (en anglais seulement)

Les infrastructures vertes sont de plus en plus reconnues comme des alliés essentiels dans la lutte contre les changements climatiques, tant du point de vue de la réduction des émissions de gaz à effet de serre que de l’adaptation, ce qui est plus important encore pour les municipalités canadiennes. Les infrastructures vertes aident les municipalités à s’adapter aux effets des changements climatiques et à maintenir les services offerts à la collectivité, comme l’approvisionnement en eau potable et la gestion des eaux pluviales, souvent à un coût moindre par rapport aux solutions aménagées.

Les infrastructures vertes offrent un éventail d’avantages qui ne sont pas tous faciles à quantifier. Une liste complète de ces avantages a été dressée dans le rapport sur les infrastructures vertes pour l’adaptation au climat, notamment les avantages environnementaux (p. ex. la résistance aux inondations et la réduction de la consommation d’énergie), économiques (p. ex. l’augmentation des possibilités d’emploi, de la durée de vie des infrastructures grises et des ventes au détail) et sociaux (comme l’amélioration des résultats en matière de santé et d’éducation).

Comprendre et valoriser les services fournis par les actifs naturels

Couverture de la Ville de Saskatoon : Projet pilote d’évaluation des actifs du capital naturel
La Ville de Saskatoon a valorisé ses actifs naturels (en anglais seulement)

Les premières mesures prises par les municipalités visent à mieux comprendre en quoi consistent les actifs naturels, dans quel état ils se trouvent et comment les changements climatiques pourraient avoir un effet sur ceux-ci. Elles servent également à reconnaître le rôle que jouent les actifs naturels dans la prestation de services à la municipalité et à leur attribuer une valeur monétaire lorsque cela est possible.

Le programme MIC a financé une méta-analyse du bassin de la rivière Saskatchewan Nord (et la production d’un sommaire) (disponibles en anglais seulement), décrivant l’état actuel de son climat et de son hydrologie, les changements climatiques prévus dans la région et les effets attendus sur des aspects comme le débit et la qualité de l’eau.

Saskatoon, en Saskatchewan, a entrepris un projet d’évaluation de son capital naturel en dressant d’abord un inventaire des actifs naturels locaux, puis en sélectionnant deux secteurs pour une évaluation détaillée. Les services écosystémiques des deux secteurs ont été identifiés, puis une valeur financière leur a été attribuée. Enfin, les résultats ont été extrapolés à l’ensemble des actifs naturels. Selon une estimation prudente, les actifs naturels de la Ville génèrent annuellement 48,2 millions de dollars.

Pour Saskatoon et beaucoup d’autres municipalités canadiennes (article disponible en anglais seulement), l’un des principaux obstacles au calcul officiel de la valeur des actifs naturels est que le Conseil sur la comptabilité dans le secteur public (CCSP) interdit actuellement d’inscrire l’infrastructure naturelle comme une immobilisation. Cette interdiction dissuade les municipalités canadiennes d’établir des normes cohérentes pour l’évaluation financière des actifs naturels et complique le processus. Il est également plus difficile pour une municipalité d’effectuer une analyse de rentabilité solide. Surrey, en Colombie-Britannique, a été en mesure d’effectuer une solide analyse de rentabilité d’un projet pour aider ses collectivités côtières à faire preuve de résilience. Celle-ci comprenait l’aménagement de nouveaux parcs en calculant que le projet atteindrait un ratio coûts-avantages de 1:126 et permettrait d’éviter des dommages d’une valeur de 23,5 milliards de dollars sur le cycle de vie des actifs.

Protéger et gérer les ressources naturelles pour favoriser l’adaptation

Couverture de la région métropolitaine d’Edmonton : Guide de la gestion des forêts urbaines dans le contexte des changements climatiques
Un rapport dressant la liste des options d’adaptation liées aux forêts urbaines (en anglais seulement)

Une fois que les actifs naturels ont été répertoriés et cartographiés, que leur exposition aux effets des changements climatiques a été comprise et que leur valeur a été mesurée, les municipalités sont en mesure de les intégrer dans leurs plans et leurs stratégies. Elles veillent ainsi à ce que les actifs naturels soient protégés, gérés et capables de continuer à fournir des services écosystémiques aux collectivités.

La Municipalité rurale de Springfield, au Manitoba, dépend entièrement des eaux souterraines pour ses besoins en eau. Préoccupée par les effets potentiels des changements climatiques sur cet actif naturel vital, la Municipalité a entrepris de le cartographier pour appuyer son plan de gestion des eaux souterraines.

Huit municipalités ont élaboré des plans d’adaptation aux changements climatiques dans le cadre du projet d’agents du changement, financé par le programme MIC, afin d’évaluer les effets des changements climatiques sur les systèmes naturels (entre autres) et de trouver des solutions d’adaptation pour faire face à ces risques. Chaque plan d’adaptation est offert en ligne et résumé dans le rapport des résultats (disponible en anglais seulement). L’optimisation de l’utilisation du sel de voirie, l’amélioration des forêts urbaines, la naturalisation des berges et le contrôle des espèces envahissantes font partie des mesures prioritaires pour protéger la biodiversité et améliorer les fonctions des écosystèmes.

Plusieurs ressources du programme MIC fournissent des exemples et des conseils sur les options de gestion des actifs naturels. Le rapport sur les meilleures stratégies de gestion des eaux (disponible en anglais seulement) d’All One Sky résume les approches fondées sur les infrastructures vertes pour traiter, entre autres, les problèmes de qualité de l’eau et d’inondations. Le guide et le sommaire sur la gestion des forêts urbaines (disponibles en anglais seulement) de l’organisme comprennent une série d’options d’adaptation relatives à la politique et à la planification, à la plantation d’arbres, aux soins des plantes, à la gestion des risques et à l’engagement. Bien que ce guide et ce sommaire soient destinés à un public de la région d’Edmonton, beaucoup d’options sont pertinentes pour d’autres régions géographiques.

Les normes d’aménagement écologique (NAÉ) peuvent aider les municipalités à gérer une demande accrue pour leurs ressources en favorisant un aménagement durable sur le plan environnemental, social et économique. La trousse d’outils sur les NAÉ pour les nouveaux bâtiments résidentiels aide les municipalités à définir les éléments clés d’une norme d’aménagement écologique, notamment en fournissant des exemples de mesures couvrant les infrastructures vertes telles que le couvert arborescent, les sols et les parcs.

Intégrer les infrastructures vertes dans la gestion des actifs

Couverture du Guide pour l’intégration des considérations climatiques dans la gestion des actifs municipaux
Découvrez comment les infrastructures vertes s’intègrent dans la gestion des actifs municipaux

Les municipalités peuvent gérer les actifs naturels en fonction des résultats climatiques en les traitant comme n’importe quel autre actif et en les intégrant dans les plans et les pratiques de gestion des actifs.

Pour aider les municipalités à mieux comprendre les avantages de l’intégration des infrastructures vertes dans la planification de la gestion des actifs, l’Office de protection de la nature de Toronto et de la région a présenté quelques pratiques exemplaires et défis lors d’un webinaire (de 3 min 32 s. à 28 min 09 s.). 

Au cours de la série d’ateliers du programme MIC (article disponible en anglais seulement) sur l’intégration des considérations relatives aux changements climatiques dans la gestion des actifs municipaux, la Ville de Grand Forks, en Colombie-Britannique, a expliqué les détails de son projet novateur de résilience aux inondations qui consiste à restaurer la capacité de la plaine inondable de la rivière à transporter les eaux de crue en offrant des échanges de terres communautaires aux résidents riverains.

Le programme MIC a aidé les municipalités à intégrer les considérations climatiques dans la gestion des actifs. Cette ressource oriente les employés municipaux dans leur parcours d’apprentissage, qui commence par une courte vidéo et se poursuit par un guide détaillé. Le guide présente une série d’étapes claires menant à l’intégration des mesures liées aux changements climatiques dans les plans de gestion des actifs municipaux en y incluant les actifs naturels.

Pleins feux sur les collectivités misant sur des actifs naturels sains

Couverture de l’aperçu du projet de la 2e cohorte
Six collectivités canadiennes s’associent pour gérer les ressources naturelles (en anglais seulement)

Un ensemble de ressources du programme MIC est lié à toutes les étapes expliquées ci-dessus : celles élaborées dans le cadre d’un partenariat entre un groupe de six collectivités et la MNAI pour comprendre comment des actifs naturels sains peuvent aider à résoudre les problèmes auxquels les municipalités sont confrontées. Les évaluations ont montré que les actifs naturels, comme les étangs, les forêts et les bassins versants entiers, représentent une valeur allant jusqu’à 400 millions de dollars et profitent à plus de 200 000 résidents municipaux.

Les municipalités ont suivi une méthodologie en huit étapes. Celle-ci incluait notamment la définition de la portée des actifs naturels, l’inventaire des actifs naturels en fonction des données existantes, l’évaluation de leur état, l’évaluation des risques et la quantification des niveaux de service que ces actifs fournissent à la collectivité. Grâce à cette stratégie de gestion des actifs, les municipalités ont ensuite élaboré des plans d’exploitation et de gestion basés sur les conditions existantes, les risques et les trajectoires souhaitées en matière de niveaux de service.

Ces ressources ont été financées dans le cadre du programme Municipalités pour l’innovation climatique (MIC), une initiative quinquennale de 75 millions de dollars financée par Infrastructure Canada et mise en œuvre par la Fédération canadienne des municipalités (FCM).

Autres ressources
Consultez les ressources relatifs au Programme Municipalités pour l’innovation climatique.
Une route goudronnée bordée d'un mur sombre retenu descend en pente, l'eau d'une pluie récente s'accumule le long de la gouttière
Adaptation aux changements climatiques

Découvrez d’autres outils et ressources liés à l’adaptation aux changements climatiques qui peuvent aider votre collectivité à prendre des mesures de lutte contre les changements climatiques.

Deux ouvriers en tenue de sécurité orange refont surface une rue de la ville.
Gestion des actifs

Découvrez d’autres outils et ressources liés à l’intégration des considérations relatives aux changements climatiques dans la gestion des actifs.

A leafy, green system of vegetation designed to improve water drainage with buildings in the distance.
Résilience aux inondations

Le programme MIC a élaboré des outils et des ressources qui contribuent à renforcer la capacité d’adaptation des collectivités face aux inondations liées aux changements climatiques.

© 2021 Federation of Canadian Municipalities